Bien que l’huile essentielle de Menthe Poivrée fasse partie des incontournables de l’aromathérapie, elle présente de nombreuses contre-indications et plusieurs règles sont à respecter pour l’utiliser sans danger. Pour autant lorsque la posologie est respectée, elle reste relativement peu toxique. Elle peut à la fois s’utiliser par voie orale ou cutanée mais également en inhalation. La voie d’utilisation la plus adaptée sera à choisir en fonction de l’action recherchée. Toutefois, cet article ne fait pas foi, un avis médical reste indispensable en cas de doute et de troubles persistants.

Cet article a été mis à jour le 15/12/2022

Contre-indications générales

L’utilisation de l'huile essentielle de Menthe Poivrée d’une quelconque manière ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante. Quel que soit son mode d’application, elle est également déconseillée chez les enfants de moins de 6 ans. Par sa richesse en menthol, elle peut provoquer des spasmes de la glotte avec des risques d’étouffement en cas de trouble de la déglutition.

Étant œstrogène-like, elle est contre-indiquée en cas de maladie hormonale ou d’antécédents de cancers hormonodépendants. Son usage est également à proscrire pour les personnes épileptiques et asthmatiques. Chez les personnes déficientes en enzyme G6PD, des cas d’ictères (jaunisse) ont également été observés, la prudence est donc de mise.

La Menthe Poivrée est tout aussi contre-indiquée en cas de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves, par voie orale principalement. Elle est également contre-indiquée en cas de pics d’hypertension ou de problèmes cardiovasculaires importants.

En cas de doute se reporter à l’avis d’un médecin. Une utilisation sur le long terme (entre 1 à 3 semaines selon les cas) nécessite l’avis d’un thérapeute.

Posologie par voie cutanée

L’huile essentielle de Menthe Poivrée s’utilise par voie cutanée chez l’adulte et l’enfant à partir de 6 ans. Pour les enfants de 7 à 15 ans, il est recommandé de la diluer à 5 % maximum. Les dosages de cette huile essentielle varient en fonction de la surface d’application.

En application localisée

L’huile essentielle de Menthe Poivrée contient une quantité relativement faible de molécules allergisantes. Elle peut donc être utilisée pure mais uniquement de manière localisée, en cas de migraine ou de maux de tête par exemple. Il est bien sûr recommandé de réaliser un test allergique avant toute utilisation, et de privilégier une dilution dans la grande majorité des cas.

Sur une zone étendue

En usage cutané sur une large surface, l’huile essentielle de Menthe Poivrée doit impérativement être diluée à hauteur de 10 % maximum dans une huile végétale (1 mL d’huile essentielle dans 9 mL d’huile végétale). En effet, son effet froid voir « glacial » peut provoquer une hypothermie en cas d’utilisation pure sur une large zone. L’usage pour un bain « rafraichissant » est donc interdit.

Pour une préparation antalgique, en cas de douleur musculaire ou de coups par exemple, la dilution conseillée est de 5 à 10 % d’huile essentielle diluée dans une huile végétale.

Pour une application au niveau du nez, pour décongestionner le nez par exemple, il est préférable de ne pas dépasser 1 à 2 %. Veiller cependant à ce que l’huile essentielle de Menthe Poivrée n’entre pas en contact avec les yeux car elle est particulièrement irritant pour cette muqueuse. En cas d’accident, rincer l’œil avec quelques gouttes d’huile végétale.

Posologie par voie orale

Cette huile essentielle s’utilise exclusivement chez l’adulte par voie orale à raison de 3 à 4 gouttes d’huile essentielle par jour maximum, en cas de ballonnement, digestion difficile ou de nausées par exemple. En fonction de la problématique, son utilisation ne doit pas excéder 1 semaine. Cette posologie est amenée à être modifiée en fonction des problématiques.

Un avis médical est nécessaire si les troubles digestifs persistent.

Posologie en inhalation et diffusion atmosphérique

L’huile essentielle de Menthe poivrée peut également être utilisée en inhalation et en diffusion en respectant les précautions suivantes :

  • En inhalation sèche, en respirant directement au-dessus du flacon tout en respectant une distance entre le nez et le flacon de 10 cm. Il est également possible d’utiliser un inhalateur ou bien de verser 2 gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir puis de respirer autant de fois que nécessaire à raison de 3 à 4 grandes inspirations à chaque fois.
  • Enfin, en diffusion atmosphérique, cette huile essentielle ne doit pas être utilisée pure mais diluée au sein d’un mélange avec d’autres huiles essentielles à hauteur de 10 à 15 %. Le temps de diffusion dans une pièce ne doit pas excéder 15 min de préférence et doit se faire en l’absence d’enfant, de femmes enceintes ou allaitantes ou encore d'animaux.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 5 votes )

Bibliographie

Publication : Sparks, M J W; O'Sullivan, P; Herrington, A A; Morcos, S K (1995). Does peppermint oil relieve spasm during barium enema?. The British Journal of Radiology, 68(812), 841–843. doi:10.1259/0007-1285-68-812-841

Publication : Lobstein, Annelise; Couic-Marinier, Françoise (2016). Huile essentielle de Menthe poivrée. Actualités Pharmaceutiques, 55(558), 57–59. doi:10.1016/j.actpha.2016.06.021

Publication : Hunt, R., Dienemann, J., Norton, H. J., Hartley, W., Hudgens, A., Stern, T. & Divine, G. (2013, septembre). Aromatherapy as Treatment for Postoperative Nausea. Anesthesia & ; Analgesia, 117(3), 597‑604. https://doi.org/10.1213/ane.0b013e31824a0b1c

Ouvrage : Grosjean, N. (2013). Le grand livre de l'aromathérapie. Eyrolles.

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Site Web : Menthe poivrée - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. Consulté le 5 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/menthe-poivree-mentha-piperita.html

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.