Également appelé syndrome de l’intestin irritable (SII), colopathie fonctionnelle ou troubles fonctionnels intestinaux, le syndrome du côlon irritable est un trouble chronique qui touche environ 5 % de la population française. Ce syndrome se traduit par des gênes au niveau digestif bien plus douloureuses que la normale : ballonnements, flatulences, crampes, spasmes et phases de diarrhée ou de constipation plus ou moins fréquentes. Favorisée par des facteurs psychologiques comme le stress et une alimentation inadaptée, l’origine de ce syndrome reste méconnue. À l’étude depuis de nombreuses années, l’huile essentielle de Menthe Poivrée est une huile essentielle incontournable lorsqu’on se renseigne sur ce sujet. En effet, la Menthe Poivrée permet d’apaiser certains symptômes associés à ce syndrome comme les ballonnements, flatulences, ou encore les crampes ou les spasmes. Pour autant, elle ne permet pas de guérir du syndrome de l’intestin irritable et son efficacité ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique.

Cet article a été mis à jour le 15/12/2022

Une étude prometteuse

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est à l’étude depuis de nombreuses années pour déterminer si elle a de réels effets chez les personnes atteintes de ce syndrome, et identifier son mode d’action. Même si elle ne permet pas de guérir un syndrome de l’intestin irritable, elle possède de nombreuses propriétés reconnues pour soulager nombre des symptômes associés. En effet, l’Agence Européenne du Médicament considère comme « médicalement établi » l’usage de l’huile essentielle de Menthe Poivrée pour soulager les flatulences et les douleurs abdominales notamment en cas d’intestin irritable. L’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît, elle aussi, l’utilisation d’huile de Menthe Poivrée comme scientifiquement établie pour le traitement du syndrome du côlon irritable et les affections digestives.

Cependant, en fonction des méthodes suivies dans les différentes études réalisées à ce jour, la significativité des effets de cette huile essentielle sur le syndrome de l’intestin irritable ne fait pas l’unanimité. Néanmoins, nombre d’études s’accordent à dire que l’huile essentielle de Menthe Poivrée réduit de manière significative l’intensité de nombreux symptômes associés et donc l’inconfort et la gravité du SII. Au fil des recherches, il n’est pas rare de tomber sur une étude citée régulièrement en exemple, portant sur les effets remarquables et inattendus de cette huile essentielle chez des personnes atteintes de SII. Cette étude, menée en 2007, avait pour but de déterminer l’efficacité de l’huile essentielle de Menthe Poivrée en capsule gastro-résistante, avec un traitement de 4 semaines chez des patients présentant ce syndrome. Cette étude conclue  qu’avec ce type de formulation, sur un traitement de 4 semaines, l’huile essentielle de Menthe Poivrée permet  d’améliorer les symptômes abdominaux chez les personnes souffrant de ce syndrome. Cependant, les capsules gastro-résistantes contenant de l’huile essentielle de Menthe Poivrée ne sont pas courantes  et donc assez peu accessibles.

Précautions d’utilisation

Même si l’huile essentielle de Menthe Poivrée est à priori l’huile essentielle « star » pour soulager les différents symptômes associés au syndrome de l’intestin irritable, elle n’est pas sans contre-indications.

En effet, si de nombreuses études s’intéressent aux effets de l’huile essentielle de Menthe Poivrée chez les patients atteints du syndrome de l’intestin irritable, l’aspect toxicologique reste lui assez peu abordé. Dans bon nombre de ces études, la méthode repose principalement sur un traitement sur plusieurs semaines. Or l’huile essentielle de Menthe Poivrée présente des risques de neurotoxicité et d’hépatotoxicité à forte dose et/ou sur le long terme, notamment par sa forte concentration en menthone. L’exposition à ces risques est d’autant plus grande par voie orale, voie privilégiée dans ces différentes études. On privilégiera donc, par mesure de précaution et sans avis médical,  un usage par voie orale de manière ponctuelle. Pour un usage curatif sur le long terme, il est recommandé de s’entourer de professionnels de santé. Pour rappel, pour permettre une prise en charge adaptée du syndrome de l’intestin irritable, un diagnostic médical est nécessaire.

Son utilisation est par ailleurs contre-indiquée :

  • Chez la femme enceinte ou allaitante.
  • Chez les enfants de moins de 6 ans.
  • Pour les personnes épileptiques et asthmatiques.
  • En cas de pics d’hypertension ou de problèmes cardiovasculaires importants.
  • En cas de troubles hépatobiliaires.
  • Chez les personnes déficientes en enzyme G6PD.
  • En cas de maladie hormonale ou d’antécédents de cancers hormonodépendants.

Par voie orale, davantage de vigilance est nécessaire dans les cas suivants :

  • En cas de reflux gastro-œsophagien persistant ou d’ulcère gastroduodénal.
  • En cas de prise de traitements à faible marge thérapeutique.
  • Pour les personnes polymédicamentées.
  • En cas de prise d’un traitement homéopathique ou d’antiacides ou antiulcéreux.

Par voie cutanée, cette huile essentielle pourrait favoriser la pénétration d’anti-inflammatoires et d’anesthésiants.

Comment l’utiliser pour soulager certains symptômes ?

Après avoir pris connaissance des précautions données ci-dessus, les utilisations suivantes peuvent être envisagées, notamment en cas de :

  • Ballonnements
  • Flatulences
  • Crampes et spasmes abdominaux ou intestinaux
  • Brûlures d’estomac
  • Maux de tête associés (par voie cutanée seule uniquement)

Par voie orale pour les symptômes digestifs

À partir de 6 ans. Déposer 1 goutte d’huile essentielle de Menthe Poivrée sur un support neutre (comprimé neutre, boulette de mie de pain, dans une cuillère à café d’huile végétale ou de miel). À avaler de manière ponctuelle à la suite d’un repas causant des troubles. Ne pas dépasser 3 gouttes par jour. Faire une pause après plusieurs jours d’utilisation.

Par voie cutanée pour les symptômes digestifs

En utilisation seule
À partir de 6 ans. Diluer 1 goutte d’huile essentielle de Menthe Poivrée dans 9 gouttes d’huile végétale. Masser l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre. À effectuer au moment des troubles.
En synergie

À partir de 6 ans. Dans un flacon, mélanger :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de Mandarine Verte
  • 60 gouttes d’huile essentielle de Lavande Officinale
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 50 mL d’huile de Calophylle Inophyle

Masser la zone douloureuse de l’abdomen avec 5 gouttes de ce mélange concentré, pendant 5 jours maximum.

Sources : Marinier, C. F. D. (2017). Le guide des huiles essentielles (Guide Terre Vivante). TERRE VIVANTE.

Par voie cutanée pour les maux de tête associés

À partir de 6 ans. Par voie cutanée, 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée pure en massage sur les tempes, le front et la base de la nuque dès que nécessaire. Diluer l’huile essentielle dans une huile végétale si besoin.

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est particulièrement irritante pour la muqueuse oculaire, le contact avec les yeux est à éviter absolument. En cas d’accident, rincer en utilisant une huile végétale, l’eau n’étant d’aucune utilité. Il est conseillé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable.

Comment fonctionne-t-elle ?

Les effets de l’huile essentielle de Menthe Poivrée sur le système digestif sont principalement dus à sa forte teneur en menthol, jusqu’à 50 %. Plusieurs études ont mis en évidence son action antispasmodique sur les muscles lisses des voies gastro-intestinales, contribuant ainsi à soulager ballonnements, crampes abdominales, spasmes intestinaux et abdominaux. Le menthol active également le thermorécepteur TRPM8 de manière spécifique. En plus d’induire un effet froid et une anesthésie locale, TRPM8 pourrait être un médiateur anti-inflammatoire chez les personnes souffrant de SII. Le menthol permet également, par voie cutanée, de soulager les maux de tête qui peuvent être liés au SII.

L’huile essentielle de Menthe Poivrée contient une seconde molécule aux propriétés intéressantes : la menthone. Cette molécule de la famille des cétones est cholagogue et cholérétique. Elle favorise la sécrétion de bile et son évacuation vers l’intestin, ce qui contribue à favoriser la digestion. Une étude a par ailleurs montré que l’huile essentielle de Menthe Poivrée, par voie cutanée, agissait sur la constipation, même si ce n’est pas la plus efficace.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 110 votes )

Bibliographie

Publication : Black, C. J., Yuan, Y., Selinger, C. P., Camilleri, M., Quigley, E. M. M., Moayyedi, P. & Ford, A. C. (2020). Efficacy of soluble fibre, antispasmodic drugs, and gut–brain neuromodulators in irritable bowel syndrome : a systematic review and network meta-analysis. The Lancet Gastroenterology & ; Hepatology, 5(2), 117‑131. https://doi.org/10.1016/s2468-1253(19)30324-3

Publication : Cappello, G., Spezzaferro, M., Grossi, L., Manzoli, L. & Marzio, L. (2007). Peppermint oil (Mintoil®) in the treatment of irritable bowel syndrome : A prospective double blind placebo-controlled randomized trial. Digestive and Liver Disease, 39(6), 530‑536. https://doi.org/10.1016/j.dld.2007.02.006

Publication : Ingrosso, M. R., Ianiro, G., Nee, J., Lembo, A. J., Moayyedi, P., Black, C. J. & Ford, A. C. (2022a). Systematic review and meta‐analysis : efficacy of peppermint oil in irritable bowel syndrome. Alimentary Pharmacology & ; Therapeutics, 56(6), 932‑941. https://doi.org/10.1111/apt.17179

Publication : Peiris, M., Weerts, Z. Z. R. M., Aktar, R., Masclee, A. A. M., Blackshaw, A. & Keszthelyi, D. (2021). A putative anti‐inflammatory role for TRPM8 in irritable bowel syndrome—An exploratory study. Neurogastroenterology & ; Motility, 33(9). https://doi.org/10.1111/nmo.14170

Publication : Nee, J., Ballou, S., Kelley, J. M., Kaptchuk, T. J., Hirsch, W., Katon, J., Cheng, V., Rangan, V., Lembo, A. & Iturrino, J. (2021). Peppermint Oil Treatment for Irritable Bowel Syndrome : A Randomized Placebo-Controlled Trial. American Journal of Gastroenterology, 116(11), 2279‑2285. https://doi.org/10.14309/ajg.0000000000001395

Publication : Ramachandran, R., Hyun, E., Zhao, L., Lapointe, T. K., Chapman, K., Hirota, C. L., Ghosh, S., McKemy, D. D., Vergnolle, N., Beck, P. L., Altier, C. & Hollenberg, M. D. (2013). TRPM8 activation attenuates inflammatory responses in mouse models of colitis. Proceedings of the National Academy of Sciences, 110(18), 7476‑7481. https://doi.org/10.1073/pnas.1217431110

Publication : Weerts, Z. Z. R., Masclee, A. A., Witteman, B. J., Clemens, C. H., Winkens, B., Brouwers, J. R., Frijlink, H. W., Muris, J. W., De Wit, N. J., Essers, B. A., Tack, J., Snijkers, J. T., Bours, A. M., de Ruiter-van der Ploeg, A. S., Jonkers, D. M. & Keszthelyi, D. (2020). Efficacy and Safety of Peppermint Oil in a Randomized, Double-Blind Trial of Patients With Irritable Bowel Syndrome. Gastroenterology, 158(1), 123‑136. https://doi.org/10.1053/j.gastro.2019.08.026

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Site Web : Agence Nationale de Sécurité du Médicament, Haute Autorité de Santé & L’Assurance Maladie. (2021, août 13). COLPERMIN 187 mg, gélule gastro-résistante - Résumé des caractéristiques du produit. Base de données publique des médicaments. https://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=63070147&typedoc=R

Site Web : Menthe poivrée - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. Consulté le 5 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/menthe-poivree-mentha-piperita.html

Site Web : Reconnaître le syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle). (s. d.). ameli.fr | Assuré. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-intestin-irritable/reconnaitre-syndrome-intestin-irritable

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.