L’utilisation d’huiles essentielles avec les animaux domestiques doit prendre en compte leur comportement, leur métabolisme et leur sensibilité qui sont différents des nôtres. Particulièrement sensible aux huiles essentielles, le chat nécessite une attention toute particulière. Nombre d’ouvrages déconseillent fortement l’emploi d’huile essentielle de Menthe Poivrée pour le chat. En revanche, il est possible de profiter des propriétés antispasmodiques et répulsives de cette plante en utilisant l’hydrolat associé. Moins concentré, mais tout aussi efficace, son utilisation est plus souple et peut être envisagée chez le chat notamment pour le mal des transports et en tant que répulsif antipuces et contre les chats.

Cet article a été mis à jour le 15/12/2022

Ne pas utiliser l’huile essentielle de Menthe Poivrée

Chez l’être humain, l’utilisation de l’huile essentielle de Menthe Poivrée implique déjà de prendre un certain nombre de précautions. Mais il faut être encore plus vigilant lorsqu’on souhaite l’utiliser pour les animaux domestiques et plus particulièrement chez le chat et ce, pour plusieurs raisons. Dans la plupart des ouvrages traitant de l’aromathérapie pour les animaux domestiques, l’huile essentielle de Menthe Poivrée est interdite car riche en menthone, une cétone neurotoxique et hépatotoxique. Elle l’est d’autant plus chez les femelles en gestation, car elle est également abortive.

Doté d’un odorat extrêmement sensible et fin, le chat sera probablement dérangé par l’odeur forte et mentholée de la Menthe Poivrée. Si elle est utilisée en diffusion, le chat saura par instinct, si cette odeur lui plaît et s’il en a besoin ou au contraire s’il doit s’en éloigner parce qu’elle est mauvaise pour lui. C’est pourquoi il faudra toujours veiller à laisser une fenêtre ou une porte ouverte, et une échappatoire pour l’animal dans la pièce où sont diffusées des huiles essentielles, et cesser immédiatement la diffusion si l’animal présente des signes de détresse respiratoire comme des éternuements ou des vomissements. Par ailleurs, leur peau très sensible supporte assez mal les huiles essentielles  en friction. Une application sur le pelage expose à des risques d’ingestion lorsque le chat se lèche alors que la voie orale est à éviter sauf avis du vétérinaire.

Privilégier l'hydrolat de Menthe Poivrée dans certains cas

La Menthe Poivrée présente toutefois des propriétés antispasmodiques, antalgiques et répulsives contre les puces et les chats qui pourront être exploitées en utilisant l’hydrolat de Menthe Poivrée, beaucoup moins concentré, mais tout aussi efficace et bien mieux toléré par le chat.

  • Contre le mal des transports : donner avant le départ, à l’aide d’une seringue (sans aiguille), 1 mL d’hydrolat de Menthe Poivrée pour 5 kg de poids. À placer entre les dents à la commissure des lèvres, puis injecter doucement.
  • En répulsif contre les chats ou les puces : si le chat supporte l’odeur de l’hydrolat, il pourra être utilisé en tant que répulsif contre les puces, en frictionnant de l’hydrolat sur son pelage (pas de vaporisation directe). À l’inverse, si cette odeur le fait fuir, l’hydrolat de Menthe Poivrée pourra être utilisé pour éviter que le chat ne vienne abîmer certaines surfaces (canapé, tapis). Son odeur forte et mentholée repoussera l’animal sans pour autant nuire à sa santé.

Néanmoins, on préféra utiliser des plantes dont l’utilisation chez le chat est beaucoup plus souple comme l’hydrolat de Lavande notamment comme répulsif contre les puces.

En cas de doute, ne pas hésiter à se reporter aux conseils d’un vétérinaire.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.9 ( 16 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Dufour, A. (2022b, mars 9). Le guide Leduc des huiles essentielles pour toute la famille. LEDUC.

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Ouvrage : Heitz, F. (2022). Soins naturels pour le chat. Ulmer.

Ouvrage : Hampikian, S. (2016). Soins naturels pour chiens et chats : Hygiène, alimentation, santé. TERRE VIVANTE.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.