Après macération des sommités fleuries de Millepertuis dans l’huile de Tournesol, on obtient une huile rouge très active, c’est le macérat huileux de Millepertuis. Ce macérat est très réputé en phytocosmétologie pour ses nombreuses propriétés. Qualifié de véritable « pansement végétal », il est cicatrisant, réparateur, apaisant et anti-inflammatoire. Il est traditionnellement utilisé en application cutanée locale pour soulager les brûlures, les irritations et les plaies de la peau. Attention toutefois, car ce macérat contient de l’hypericine, une molécule qui le rend très photosensibilisant.

Cet article a été mis à jour le 18/07/2023

Un excellent cicatrisant et régénérant cutané

Les études ont mis en exergue l’action de l’hyperforine sur la régénération cutanée. Cette molécule contenue dans le macérat huileux de Millepertuis agit sur trois actions de la régénération de la peau. Elle favorise la production de collagène et stimule aussi la différenciation des kératinocytes ainsi que la migration des fibroblastes. Le collagène est la protéine majoritaire dans la constitution de la peau. Il est responsable de l’élasticité et de la résistance des tissus. Ainsi, favoriser sa production aide à restaurer le bien-être de la peau. La différenciation des kératinocytes est le processus central de la régénération cutanée. Ces cellules constituent plus de 95 % de l’épiderme et leur fonction principale est la formation d’une barrière contre les dommages environnementaux (agents pathogènes, chaleur, rayonnement UV, perte en eau, etc). Quant aux fibroblastes, ce sont des cellules présentes dans les tissus du derme dont un de leurs rôles est de sécréter la matrice extracellulaire, c’est-à-dire les protéines qui forment les fibres du tissu conjonctif. Ainsi, les trois actions combinées permettent une accélération notable de la réparation cutanée en cas d’altération de la barrière de la peau. Les études ont aussi montré une diminution du nombre de cellules vieillissantes et non viables, permettant ainsi de fortifier la peau. Pour finir, il a aussi été montré que le macérat huileux de Millepertuis permettait d’améliorer l’organisation fonctionnelle de l’épiderme lorsqu’il est nouvellement établi après une blessure ou lorsqu’il est fonctionnellement altéré par des maladies comme la dermatite atopique et le psoriasis. Ceci est encore principalement dû à l’hyperforine, qui est capable de restaurer l’organisation épidermique altérée en stimulant la différenciation des kératinocytes.

En plus de l’action de l’hyperforine, les flavonoïdes contenus dans le macérat huileux de Millepertuis (quercétine, amentoflavone) sont des molécules réputées pour leurs propriétés antioxydantes. Elles limitent la peroxydation des lipides, ce qui permet de prévenir le vieillissement cellulaire et d’augmenter la viabilité des fibrilles de collagène.

Les autres propriétés du macérat huileux de Millepertuis

Anti-inflammatoire : le macérat huileux de Millepertuis est réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires. Selon des études menées sur le modèle animal, il permettrait d’inhiber la production de l’interleukine 12 grâce sa molécule d’hypericine. Cette interleukine permet entre autres la stimulation du facteur de nécrose tumorale (TNF-α) qui est une importante cytokine impliquée dans l’inflammation.

Antibactérien : il a été montré que l’activité microbienne du macérat huileux de Millepertuis était principalement due à l’hyperforine et l’hypericine. Ces deux molécules sont présentes dans la partie insaponifiable de ce macérat huileux de Millepertuis. Les études ont montré que ces molécules inhibaient la croissance d’un grand nombre de bactéries gram-positif. Ce type de bactéries se différencie par ses caractéristiques membranaires et sa paroi.

Calmant, apaisant cutané : cette propriété découle des propriétés anti-inflammatoires, régénérantes et cicatrisantes du macérat huileux de Millepertuis. En effet, les peaux sujettes à des démangeaisons, des inflammations ou encore une hypersensibilité aux stimuli irritants sont caractérisées par des altérations conséquentes de la barrière cutanée. Ces altérations peuvent être une diminution de la perméabilité ou encore des lésions cutanées. Ainsi, la combinaison des propriétés anti-inflammatoires et de régénérations cutanées font du macérat huileux de Millepertuis une excellente huile à utiliser pour calmer les démangeaisons, les irritations et les inflammations.

Antioxydante : la partie insaponifiable du macérat huileux de Millepertuis contient aussi un grand nombre de flavonoïdes (principalement hypéroside, quercétine, isoquercétine et rutine). Ces composés ont des propriétés antioxydantes reconnues, et permettent ainsi de lutter contre les dommages cutanés que peuvent causer les espèces réactives de l’oxygène sur la peau. Ces espèces réactives de l’oxygène sont les principales actrices du stress oxydatif dont le soleil qui est l’ennemi numéro 1 de la peau.

Hydratant : le macérat huileux de Millepertuis à une action hydratante indirecte. La stimulation de la différenciation des kératinocytes (processus participant à la régénération de la peau) induite par l’hyperforine permet de renforcer la barrière épidermique. Ainsi, il permet de diminuer les pertes en eau transépidermiques, et de conserver une peau en bonne santé.

Attention : substance phototoxique

Le macérat huileux de Millepertuis contient une molécule nommée hypericine, qui est extrêmement phototoxique. Elle rend ainsi ce macérat huileux très photosensibilisant. Il est donc important de ne pas s’exposer au soleil dans les 12 heures après l’application du macérat huileux de Millepertuis.

Pour apaiser les coups de soleil, les brûlures légères

Le macérat huileux de Millepertuis est traditionnellement utilisé pour soulager toutes sortes de brûlures, y compris les coups de soleil. Sur une peau brûlée, il est particulièrement intéressant grâce à ses actions apaisantes et régénérantes. Ces actions favorisent la production des cellules profondes de la peau et accélèrent le processus de réparation de la peau brûlée. Il possède en plus des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires naturelles qui lui permettent de soulager la peau en détresse.

En utilisation seule

Pour soulager une brûlure légère ou un coup de soleil, appliquer quelques gouttes de macérat huileux de Millepertuis sur la zone concernée. En cas de brûlure plus sévère (deuxième et troisième degré), il est nécessaire de consulter un médecin.

En gel pour les coups de soleil

Ingrédients :

Recette et application :

Mélanger tous les ingrédients dans un petit pot et appliquer ce soin dès que la sensation de surchauffe après un coup de soleil se fait ressentir. Ce soin s’applique autant de fois que nécessaire sur le coup de soleil, et ce, jusqu’à sa disparition. Conserver le pot au frais. Ne pas oublier d’hydrater quotidiennement la peau avec une huile végétale (huile végétale d’Avocat ou huile végétale d’Argan par exemple) ou un beurre (beurre de Karité). Source : Pillet, F. (2022). Je m’initie aux huiles végétales : guide visuel, p118

Précautions d’utilisation : ce soin ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes ainsi que sur les enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques doivent demander un avis médical avant toute utilisation. Enfin, il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude afin de s’assurer que l’huile essentielle de Lavande Aspic est bien tolérée. Les femmes enceintes et allaitantes peuvent remplacer la goutte d’huile essentielle de Lavande Aspic par celle de l’huile essentielle de Lavande fine.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle de Lavande Aspic est l’antalgique cutané par excellence permettant ainsi de soulager les douleurs liées aux brûlures. Elle permet aussi de réduire l’inflammation résultant de l’agression que la peau a subi lors de la brûlure. Le gel d’Aloe Vera possède des propriétés calmantes, anti-inflammatoires et régénératives permettant aussi de soulager les coups de soleil. De plus, ce gel étant conservé au frais, il apporte une sensation de fraîcheur très appréciée en cas de coup de soleil pour contrebalancer la chaleur dégagée par la peau.

En soin pour les brûlures

Cette synergie aux huiles essentielles soulage les brûlures de la peau grâce aux propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et cicatrisantes des huiles essentielles.

Ingrédients :

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat

  • 60 gouttes d’huile essentielle de Lavande Aspic

  • 120 gouttes (6 mL) de macérat huileux de Millepertuis

Recette et application :

Mélanger tous les ingrédients dans un flacon-pompe en verre opaque de 10 mL. Homogénéiser le tout.

Une fois la blessure passée sous l’eau froide pendant une dizaine de minutes, sécher la peau et appliquer localement 2 à 6 gouttes du mélange selon l’étendue de la brûlure dans l’heure qui suit. Répéter cette opération toutes les 15 minutes lors de la première heure après la brûlure. Les jours suivants, appliquer 2 à 6 gouttes, 2 fois par jour, afin de favoriser la cicatrisation, jusqu’à amélioration complète.

Précautions d’utilisation : ce soin ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes ainsi que sur les enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques et épileptiques doivent demander un avis médical avant toute utilisation. Enfin, il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude afin de s’assurer que les huiles essentielles sont bien tolérées. Il est possible d’adapter cette synergie aux bébés et aux enfants en remplaçant les huiles essentielles de Géranium Rosat et de Lavande Aspic par celles de Lavande Vraie et de Ciste et en diminuant le dosage à 10 gouttes par huile essentielle.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle de Lavande Aspic est la référence pour soulager les brûlures grâce à ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires. L’huile essentielle de Géranium Rosat renforce l’action cicatrisante de l’huile essentielle de Lavande Aspic en apportant des molécules complémentaires. L’huile essentielle de Tea Tree permet de désinfecter la brûlure afin de favoriser une cicatrisation saine. Elle possède des propriétés antibactériennes grâce à sa molécule de terpinène-4-ol. Cette huile essentielle renforce aussi l’action cicatrisante de la synergie.

Contre la rosacée

La rosacée est un trouble de la circulation périphérique reflétant un mauvais fonctionnement du foie, organe régisseur de la circulation sanguine. Elle résulte de l’éclatement des petits vaisseaux sanguins. Dans le cas de la rosacée, les cellules de l’épiderme sont disjointes et les vaisseaux du derme sont irréguliers ainsi que dilatés. Les personnes atteintes de rosacée sont souvent sujettes à de l’inflammation. Ainsi, les propriétés anti-inflammatoires, régénérantes et restructurantes du macérat huileux de Millepertuis sont très utiles pour agir contre ces problèmes de peau. Il peut s’utiliser seul et sur tous types de peau car il n’est pas comédogène (indice 0), mais il est préférable de l’utiliser en synergie avec des huiles essentielles.

Ingrédients :

  • 6 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne

  • 3 gouttes d’huile essentielle de Ciste

  • 3 gouttes d’huile essentielle de Cyprès de Provence

  • 9 mL de macérat huileux de Millepertuis

Recette et application :

Mélanger toutes les huiles dans un flacon en verre opaque de 10 mL. Bien homogénéiser le mélange. Appliquer soir sur les zones concernées, généralement les joues. Faire une pause d’une semaine après 3 semaines d’utilisation. Puis, renouveler si nécessaire.

Précautions d’utilisation : ce soin ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques, épileptiques, hémophiles ou sous traitement anti-coagulant doivent demander l’avis d’un médecin avant de l’utiliser. Il est aussi recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude avant toute utilisation sur le visage.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle d’Hélichryse Italienne est drainante circulatoire, ce qui fait d’elle la référence pour la rosacée. Son activité vasoconstrictrice sur les capillaires sanguins aide à réduire leur perméabilité tout en augmentant leur résistance. Quant à l’huile essentielle de Ciste, elle possède deux propriétés intéressantes pour la rosacée. Elle est hémostatique, ce qui lui permet de stopper les saignements des vaisseaux éclatés sous la peau. Elle est aussi astringente cutanée, ce qui permet de contracter les petits vaisseaux pour éviter qu’ils éclatent. Enfin, l’huile essentielle de Cyprès de Provence lutte contre les rougeurs cutanées grâce à sa propriété décongestionnante. En effet, elle permet de limiter la stagnation du sang dans les vaisseaux sanguins qui est responsable de leur dilatation.

En cas d'engelures

Les engelures sont des inflammations localisées aux extrémités du corps et du visage (pommettes, oreilles, nez). Elles résultent d’une mauvaise circulation du sang dans ces parties, généralement lors d’une exposition au froid. Les huiles adoucissantes et cicatrisantes sont particulièrement recommandées dont le macérat huileux de Millepertuis. Il agit comme un excellent allié pour soulager ces blessures de peau.

Ingrédients :

Recette et Application :

Mélanger les huiles essentielles et le macérat huileux de Millepertuis ensemble. Ajouter ensuite ce mélange au Beurre de Karité ramolli en prenant soin de bien homogénéiser le tout. Mettre ensuite cette préparation dans un pot et laisser durcir à température ambiante. Pour une texture plus ferme, le pot peut se conserver au réfrigérateur. Appliquer ensuite localement cette crème sur les zones concernées 2 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration de l’engelure. Éviter d’exposer au soleil les zones sur lesquelles la synergie a été appliquée dans les 12 heures suivantes. Source : Baudoux, D. (2010e). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris, p 142

Précautions d’utilisation : cette crème n’est pas adaptée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques et épileptiques doivent demander l’avis d’un médecin avant toute utilisation.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle de Cyprès de Provence et l’huile essentielle de Katafray sont toutes les deux des huiles essentielles décongestionnantes veineuses. Elles améliorent ainsi la circulation sanguine dans les engelures. De plus, l’huile essentielle de Lentisque Pistachier est décongestionnante lymphatique grâce à son action vasoconstrictrice. Elle possède également des effets désinfiltrants permettant de résorber les éventuels œdèmes. Enfin, l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne améliore la cicatrisation grâce à ses propriétés cicatrisantes. En plus de cela, c’est aussi une huile essentielle anti-coagulante, circulatoire et anti-hématome. Le petit plus de cette synergie : le beurre de Karité ! Il est excellent pour la peau grâce à ses propriétés nourrissantes et protectrices.

Contre les cicatrices superficielles

Le macérat huileux de Millepertuis participe à la cicatrisation des cicatrices superficielles en renforçant la régénération cutanée grâce à son effet stimulant sur la production de collagène. Cette synergie complète à base d’huiles essentielles aide à atténuer les cicatrices superficielles récentes. Cette synergie à tous les types de cicatrices superficielles (acné, coupure, brûlure, etc.).

Ingrédients :

Recette et Application :

Dans un flacon roll-on de 10 mL, verser les gouttes des différentes huiles essentielles. Ajouter ensuite le macérat huileux de Millepertuis jusqu’à atteindre 10 mL. Cela devrait correspondre à environ 9 mL de macérat huileux. Agiter ensuite le flacon roll-on pour bien mélanger les huiles entre elles.

Appliquer la synergie localement sur la cicatrice à faire disparaître, 3 fois par jour pendant 10 jours. Ne pas exposer au soleil les zones sur lesquelles la synergie a été appliquée dans les 12 heures suivantes. Pour aider à atténuer la cicatrice superficielle, il est important de bien protéger la peau du soleil tant que la marque cicatricielle est encore visible (cicatrices de boutons d’acné par exemple). Source : Baudoux, D. (2010e). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris, p136

Précautions d’utilisation : ce soin ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes ainsi que sur les enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques et épileptiques doivent demander un avis médical avant toute utilisation. Enfin, il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude afin de s’assurer que les huiles essentielles et les huiles végétales sont bien tolérées. De plus, il est conseillé de faire une semaine d’arrêt toutes les 3 semaines car l’huile essentielle de Lavande Aspic peut devenir allergisante sur le long terme. Il est aussi déconseillé de prendre des médicaments en même temps que cette huile essentielle. Cette synergie doit s’appliquer uniquement sur une peau saine, non irritée et non infectée.

Pourquoi ces huiles ? Les huiles essentielles de Lavande Aspic et d’Hélichryse Italienne possèdent de bonnes propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires aidant à la bonne cicatrisation des cicatrices de la peau. En parallèle, l’huile essentielle de Bois de Rose renforce les propriétés de ces trois huiles essentielles en apportant elle aussi des propriétés cicatrisantes et régénérantes cutanées. Ainsi, elle participe à resserrer les tissus cutanés afin d’accélérer le processus de réparation de la peau.

En cas d'eczéma sec

L’eczéma est une inflammation de la peau pouvant être à l’origine de démangeaisons et de lésions cutanées. Tout particulièrement, l’eczéma sec se présente sous forme de taches cutanées rouges rosacées couvertes de plaques sèches qui pèlent généralement. Les propriétés régénérantes et calmantes cutanées du macérat huileux de Millepertuis sont très utiles en cas d’eczéma. De plus, les propriétés anti-inflammatoires de ce macérat permettent d’apaiser les démangeaisons de la peau.

Ingrédients :

Recette et application :

Dans un flacon en verre opaque de 50 mL, verser les gouttes d’huiles essentielles et ajuster ensuite avec le macérat huileux de Millepertuis jusqu’à atteindre 50 mL. On estime qu’il faut ajouter environ 47 mL de macérat huileux de Millepertuis. Refermer le flacon et homogénéiser la solution.

Appliquer cette formule complète anti-démangeaison et cicatrisante cutanée 3 fois par jour jusqu’à nette amélioration, et ce, au maximum pendant 5 jours. Ne pas exposer au soleil les zones sur lesquelles la synergie a été appliquée dans les 12 heures suivantes. Source : Marinier, F. C., & Touboul, A. (2020). Le guide Terre vivante des huiles essentielles, p 303

Précautions d’utilisation : cette formule n’est pas adaptée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. Les personnes épileptiques et asthmatiques doivent demander l’avis d’un médecin. Il est aussi conseillé de réaliser un test allergique dans le creux du coude avant toute utilisation.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle de Camomille Matricaire est réputée pour être anti-allergique. Elle permet ainsi de limiter les potentielles réactions allergiques comme les démangeaisons. Antalgique et anesthésiante locale, l’huile essentielle de Lavande Vraie permet de diminuer la douleur liée à l’eczéma. Quant à l’huile essentielle de Géranium Rosat, elle est régénérante cutanée. Cela lui permet de participer au renouvellement des tissus abîmés de la peau. Enfin, l’huile essentielle de Palmarosa apaise les démangeaisons et possède aussi de puissantes propriétés cicatrisantes.

Pour apaiser les réactions post-épilatoires

Les épilations sur le visage (duvet de la moustache, sourcils) constituent de réelles agressions pour la peau fragile du visage. La cire arrachée de l’épiderme laisse fréquemment des rougeurs, des irritations et des inflammations à la surface de la peau. Le macérat huileux de Millepertuis permet alors de calmer ces réactions post-épilatoires afin de retrouver une belle peau, saine et protégée. Acteur majeur de cette synergie, il aide à décongestionner et soulager la peau irritée tout en la nourrissant.

Ingrédients :

Recette et application :

Mélanger toutes les huiles dans un flacon en verre opaque de 100 mL. Appliquer ensuite cette synergie sur la zone concernée directement après l’épilation. Source : Baudoux, D. (2010e). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris, p94

Précautions d’utilisation : cette synergie ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes et allaitantes. Les personnes épileptiques et asthmatiques doivent demander un avis médical avant son utilisation. C’est aussi le cas pour les personnes souffrant d’hypertension ou d’autres problèmes cardiovasculaires graves, de troubles hépatiques, de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire, de maladie ou cancer hormonodépendant, de déficit en enzyme G6PD. Il est aussi conseillé de réaliser un test allergique dans le creux du coude avant toute utilisation sur le visage. L’huile essentielle de Menthe Poivrée ne doit pas s’appliquer sur des peaux lésées ou irritées. En cas de lésions ou d’irritations de la peau, enlever l’huile essentielle de Menthe Poivrée de la synergie.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas possède des propriétés cicatrisantes grâce à ses sesquiterpènes lactones. Ses molécules ont aussi la particularité d’être décongestionnantes veineuses et anti-inflammatoires. De plus, l’huile essentielle de Katafray détient également de très bonnes propriétés anti-inflammatoires (carbures sesquiterpéniques). En plus d’apporter une agréable sensation de fraîcheur, l’huile essentielle de Menthe Poivrée renforce les propriétés cicatrisantes de l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas. Par ailleurs, l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné aide à calmer la peau après une épilation. Grâce au citronellal qu’elle contient, elle est anti-inflammatoire, antalgique et antibactérienne. Quant à l’huile essentielle de Camomille Romaine, elle renforce les propriétés anti-inflammatoires des autres huiles essentielles. Pour finir, les huiles végétales présentent dans cette synergie renforce le pouvoir émollient du macérat huileux de Millepertuis afin de retrouver une peau douce, saine et apaisée.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 281 votes )

Bibliographie

Publication : Süntar, I., Akkol, E. K., Yilmazer, D., Baykal, T., Kırmızıbekmez, H., Alper, M., & Yesilada, E. (2010b). Investigations on the in vivo wound healing potential of Hypericum perforatum L. Journal of Ethnopharmacology, 127(2), 468 477. https://doi.org/10.1016/j.jep.2009.10.011

Publication : Dixit, B. N. (2006). St. John’s Wort and Its Active Principles in Depression and Anxiety Edited by W. E. Muller. Birkhäuser Verlag, Basel, Switzerland. 2005. viii + 188 pp. 17 × 24 cm. ISBN 10 : 3-7643-6160-3. 126.26 Euro. Journal of Medicinal Chemistry, 49(16), 5026 5027. https://doi.org/10.1021/jm068023x

Publication : Nobakht, S. Z., Akaberi, M., Mohammadpour, A. H., Moghadam, A. J., & Emami, S. A. (2022b). Hypericum perforatum : Traditional uses, clinical trials, and drug interactions. DOAJ (DOAJ : Directory of Open Access Journals), 25(9), 1045 1058. https://doi.org/10.22038/ijbms.2022.65112.14338

Ouvrage : Couic-Marinier, F., Touboul, A. (2020). Le guide Terre Vivante des huiles essentielles, Terre Vivante

Ouvrage : Baudoux, D. (2010). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris

Ouvrage : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées.

Ouvrage : Pillet, F. & Kaibeck, J. (2022). Je m’initie aux huiles végétales - Guide Visuel. LEDUC.