Les insomnies sévères peuvent-elles être liées à l’alimentation ?

Nous le savons tous, notre environnement influe beaucoup sur notre vie et sur notre santé. On peut par exemple établir que la pollution entraîne de plus en plus d’allergies et de problèmes respiratoires dans la population. Mais qu’en est-il de notre alimentation sur le sommeil ? Les études révèlent que nos changements d’alimentation ont des conséquences sur notre santé, alors notre sommeil peut potentiellement être affecté également. L’équipe de la Compagnie des Sens est partie à la pêche aux informations pour répondre à la question suivante : peut-on établir un lien entre notre alimentation et les insomnies sévères?

Une insomnie sévère se définit par des réveils réguliers dans la nuit, des temps d’endormissement très longs et par conséquent, des temps de sommeil très courts. On la caractérise de “sévère” quand ces phénomènes se produisent au moins trois fois par semaine sur un long laps de temps et que les périodes de sommeil sont vraiment critiques. Ce type d’insomnies particulièrement difficiles concerne 9% de la population. Si la plupart des causes sont établies, il est intéressant de se demander si notre alimentation a une influence sur notre sommeil.

Oui, l'alimentation influe sur le sommeil !

Des études ont montré que oui, l’alimentation était très liée au mécanisme du sommeil. Si vous souffrez d’insomnies sévères, il se peut que ce soit dû à une mauvaise alimentation, à un mauvais rythme de repas ou encore à des repas trop lourds, notamment le soir. En effet, l’ingestion de sucre, de gras, ou de tout aliment aux propriétés énergisantes est totalement contre-indiquée pour bien dormir.

Insomnies sévères et obésités

Selon l’enquête “Sommeil et Nutrition” on peut d’ailleurs rapprocher les insomnies des problèmes d’obésités. Pour citer des chiffres parlants, le risque d’insomnie est plus élevé de 43% chez les femmes obèses que chez les femmes ne souffrant pas de ce problème, et inversement, le risque d’obésité augmente de 34% chez les femmes et de 50% chez les hommes qui dorment peu. C’est donc un cercle vicieux !

Sommeil et alimentation : des effets réciproques

En effet, le manque de sommeil entraînerait des troubles au niveau de la régulation neuro-endocrinienne de l’appétit. Pour faire simple, les hormones qui indiquent au cerveau que vous n’avez plus faim sont moins performantes. On a également démontré qu'en dormant moins, nous avions davantage envie de gras et de sucré et même pour aller plus loin, que l’on perd moins de masse musculaire. Vous l’aurez compris, le sommeil est un puissant allié de notre ligne et une bonne alimentation celui de notre sommeil !


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre