La fréquence des troubles du sommeil a augmenté ces dernières années avec un Français sur trois qui déclare souffrir d’insomnie. Dans ce contexte, les approches naturelles sont de plus en plus recherchées comme alternatives aux somnifères. Branche de la phytothérapie en plein essor, la gemmothérapie va être particulièrement intéressante à utiliser en cas d’insomnie chronique. Par leur action à la fois régulatrice et globale, plusieurs macérats de bourgeons comme le Tilleul, le Figuier ou l’Aubépine sont en effet recommandés pour améliorer l’endormissement et la qualité du sommeil, tout en agissant sur certaines manifestations digestives ou cardiaques, fréquentes quand l’insomnie est la conséquence du stress ou de l’anxiété.

Cet article a été mis à jour le 04/12/2023

Pourquoi utiliser des macérats de bourgeons en cas de troubles du sommeil ?

Compte tenu de leur action à la fois globale et régulatrice, les macérats de bourgeons vont surtout être utiles en cas d'insomnies chroniques ou d’insomnies prévisibles (période d’examen ou événements stressants à venir…). Les mécanismes de l’insomnie étant complexes, la polyvalence des macérats de bourgeons va être un atout supplémentaire pour agir de façon synergique à ces différents niveaux :

  • Sur le système nerveux central par un effet sédatif doux qui va contribuer à améliorer l’endormissement et la qualité du sommeil ;
  • Sur le système nerveux périphérique dans toutes les situations où le stress et l’anxiété sont suspectées d’être les principales causes de l’insomnie ;
  • Sur le système digestif, compte tenu de l’association fréquente des troubles du sommeil avec des troubles digestifs ;
  • Sur le système cardiovasculaire quand le stress et l’anxiété sont accompagnés de troubles du rythme cardiaque, de pics d’hyper ou d’hypotension.

Parmi les macérats de bourgeons indiqués dans les troubles du sommeil, on retrouve des plantes déjà largement utilisées en phytothérapie comme le Tilleul ou l’Aubépine, mais aussi des « nouveaux venus » comme le Figuier. Ces macérats de bourgeons ont l'avantage d'être particulièrement souples d’utilisation. En raison de la présence d’alcool, bien que la quantité ingérée soit très faible, ils sont néanmoins déconseillés avant l’âge de 3 ans et chez les femmes enceintes. Il faudra également tenir compte des dosages recommandés pour les femmes allaitantes et les jeunes enfants.

Quels macérats de bourgeons choisir pour mieux dormir ?

Pour les problèmes de sommeil et d’insomnie, le Tilleul peut être suffisant seul. Toutefois, dans les situations d’anxiété ou de stress, il est souvent intéressant de l’associer à d’autres bourgeons comme le Figuier, en particulier quand les signes se manifestent sur le plan digestif. Si les manifestations sont plutôt d’ordre cardiaque, on préfèrera ajouter le macérat de bourgeons d’Aubépine.

Le Tilleul, le macérat de bourgeons de référence

En gemmothérapie, le macérat de bourgeons de Tilleul est considéré comme le premier réflexe en cas de problèmes de sommeil. Ce macérat est en effet recommandé pour ses propriétés sédatives, anxiolytiques et légèrement hypnotiques. Il sera utilisé à la fois pour améliorer l'endormissement, la durée ou la qualité du sommeil.

Au niveau cardiaque, il est certes moins spécifique que l’Aubépine, mais son activité calmante est déjà intéressante s’il s’agit de palpitations d'origine nerveuse. Certains auteurs mentionnent aussi son intérêt dans le cas de troubles digestifs ou du syndrome des jambes sans repos. Autant de problèmes qui peuvent être associés aux troubles du sommeil.

C’est cette polyvalence qui en fait le bourgeon de première intention pour favoriser l'apaisement au moment du coucher. Il est souple d'utilisation comme la plupart des macérats de bourgeons. Il faudra juste faire attention chez les personnes sensibles. En cas de surdosage, il peut entrainer l'effet inverse (excitation et insomnie). Il est alors recommandé de diminuer le nombre de gouttes.

Le Figuier, en cas de stress et de troubles digestifs

Seul ou en association avec le Tilleul, le macérat de bourgeons de Figuier est l’autre macérat incontournable en cas d’insomnie. Son action étant davantage régulatrice que sédative, il contribuera surtout à améliorer la qualité du sommeil.

Le Figuier est plus particulièrement indiqué quand les troubles du sommeil sont associés à des troubles digestifs, ce qui est souvent le cas, quand il y a du stress et/ou de l’anxiété. Les connaissances actuelles sur les liens qui existent entre nos deux cerveaux (système nerveux central et système digestif) permettent en effet de mieux comprendre son action et son intérêt dans ce domaine

L’Aubépine, contre les palpitations nocturnes

En cas de stress et d’anxiété, le sommeil peut également être perturbé par des manifestations cardiaques comme des palpitations ou des pics d’hypertension. Le macérat de bourgeons d’Aubépine sera alors tout indiqué. En phytothérapie comme en gemmothérapie, c’est en effet « la plante du cœur » mais aussi des états nerveux.

Le macérat de bourgeons a l’avantage de regrouper l'action de la fleur et celle du fruit, à la fois sur les systèmes cardio-vasculaire (régulation de la tension et du rythme cardiaque) et nerveux (régulation de l’anxiété, amélioration du sommeil…). Pour les problèmes de sommeil et d’insomnie, il est rarement proposé seul, mais plutôt en association avec le Tilleul et/ou le Figuier pour une action synergique plus complète. Par précaution, il est généralement conseillé de demander un avis médical avant d'utiliser ce macérat en cas d'hypothyroïdie.

Comment les utiliser ?

Les macérats de bourgeons se prennent par voie orale, purs ou dilués dans un verre d’eau, en dehors des repas pour un résultat optimal. En cas de problèmes de sommeil, il est conseillé de commencer par une cure de 3 semaines suivie d’un arrêt d’une semaine. Les cures peuvent ensuite être renouvelées pendant plusieurs mois, toujours sur le rythme de 3 semaines de prise et d’une semaine de pause.

En fonction des résultats obtenus, il est ensuite possible d’envisager une cure d’entretien avec les rythmes suivants au choix :

  • 10 jours par mois
  • ou 3 jours par semaine

À quel dosage ?

Adultes et adolescents
Prendre 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau (ou pures), 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure :
  • soit d'une goutte par jour jusqu'à 15
  • soit 5 gouttes la première semaine, 10 la deuxième et 15 la dernière
Enfants de + de 3 ans

Se limiter à 1 goutte par jour pour 10 kilos, en commençant par une goutte et en augmentant progressivement la dose. Exemple : un enfant de 9 ans pesant 40 kilos pourra ingérer jusqu'à 4 gouttes.

Femmes allaitantes

Se limiter à 5 gouttes maximum par jour, sur avis médical seulement compte tenu de la présence d’alcool dans les macérats.

Comment prendre plusieurs bourgeons ensemble ?

Pour les problèmes de sommeil et d’insomnie, le Tilleul peut être suffisant seul, mais compte tenu de l'action complémentaire du Figuier et de l'Aubépine, c’est souvent leur association par 2 ou 3 qui permettra d’avoir l’action la plus complète. Il est en effet possible d’utiliser jusqu'à 3 macérats de bourgeons différents en même temps.

Il est alors conseillé de les prendre à distance les uns des autres, c’est-à-dire 1 macérat avant chaque repas, ou avec minimum 2 heures entre chaque prise dans l'idéal. Une autre possibilité est de diviser la dose journalière de chaque macérat à différents moments de la journée.

Par exemple, en cas de prise des macérats de bourgeons de Tilleul, de Figuier et d'Aubépine, il est possible :

  • de prendre 15 gouttes de Figuier le matin, 15 gouttes d'Aubépine à midi et 15 gouttes de Tilleul le soir.
  • ou de prendre 8 gouttes de chaque le matin et 7 gouttes de chaque le soir.

Les macérats de bourgeons à éviter le soir

Certains macérats de bourgeons comme ceux de Cassis, de Chêne ou de Romarin sont connus pour leur effet stimulant sur les surrénales et la production de cortisone naturelle. C'est en raison de cet effet cortisone-like qu'ils sont notamment conseillés contre de fatigue, mais qu'ils peuvent aussi être excitants. Pour éviter de perturber le sommeil, il est donc recommandé de les prendre de préférence le matin.

Parmi les macérats à éviter le soir, on retrouve aussi le macérat de Séquoia Géant. Son mécanisme d’action n’est pas spécifiquement cortisone-like, mais c'est également un stimulant nerveux et endocrinien.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 51 votes )

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.