Les hydrolats sont obtenus en même temps que les huiles essentielles : il s’agit de l’eau de distillation, obtenue à la sortie de l’alambic. Ils sont néanmoins beaucoup plus doux que les huiles essentielles, car majoritairement composés d’eau justement. Cette eau, en plus de contenir une petite part de molécules aromatiques, est chargée de toute l’information de la plante. Les hydrolats, par ces différents aspects, sont très utilisés dans les problématiques émotionnelles comme l’insomnie, qui nécessitent souvent une action douce et profonde. Contre les problèmes de sommeil, les hydrolats de Camomille Romaine, Fleur d’Oranger, Mélisse ou Lavande sont très souvent utilisés, selon les préférences de chacun.

Cet article a été mis à jour le 04/12/2023

Craquez pour la Compagnie

SOMMEIL
Huiles essentielles en...
A partir de 17.9€
picto cart
TILLEUL
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.89€
picto cart
CAMOMILLE ROMAINE
Hydrolat BIO
A partir de 3.9€
picto cart
Millepertuis
Teinture Mère BIO
A partir de 9.5€
picto cart
Passiflore
Teinture Mère BIO
A partir de 9.5€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Pourquoi utiliser les hydrolats contre les troubles du sommeil ?

Les hydrolats sont des produits aqueux obtenus en même temps que les huiles essentielles pour la plupart, donc après distillation de la plante. Ils sont ainsi plus dilués en principes actifs (molécules aromatiques notamment), mais contiennent toute l’eau de distillation, qui doit également être considérée comme un principe actif.

Les molécules aromatiques retrouvées dans les hydrolats sont les molécules les plus polaires, car elles seront attirées par l’eau qui est elle-même un solvant polaire. On y retrouve notamment des alcools, des aldéhydes, des coumarines, certains esters… Ces molécules présentent des propriétés calmantes et sédatives, utiles pour retrouver le sommeil. L’eau par ailleurs se « charge » de toute l’information de la plante : celle-ci est en partie détectable sur le plan chimique, via des analyses, mais une autre partie n’est pas mesurable, tout en étant perceptible ne serait-ce qu’olfactivement. « La Chimie n’explique pas tout » ! Les hydrolats sont ainsi des extraits naturels largement utilisés pour réharmoniser, soutenir le mental et l’émotionnel de façon douce et profonde.

Les hydrolats présentent enfin un avantage majeur par rapport aux huiles essentielles : ils sont beaucoup plus souples d’utilisation. Ils ne présentent pas tous les risques liés aux molécules aromatiques concentrées dans les huiles essentielles, et peuvent ainsi être utilisés pour favoriser le sommeil des femmes enceintes et des enfants et bébés dès le plus jeune âge.

Comment utiliser les hydrolats pour le sommeil ?

Les hydrolats étant des produits doux, de nombreuses voies d’utilisation sont possibles pour profiter de leurs bienfaits. Dans le cadre d’une action nerveuse, pour favoriser le sommeil, 3 voies d’utilisation peuvent être envisagées :

Par voie orale :

  • Pour bébés de + de 3 mois : diluer 1 cuillère à café dans le biberon, de préférence tiède. Il est également possible de vaporiser l'hydrolat sur le mamelon avant la tétée, ou directement dans la cavité buccale.
  • Pour les adultes et adolescents : diluer 1 cuillère à café d'hydrolat dans un verre d'eau, de préférence tiède, 2 à 3 fois par jour.

En spray atmosphérique : vaporiser l'hydrolat dans l'air avant le coucher ou directement sur l’oreiller et le linge de lit.

En diffusion : remplacer l’eau d’un diffuseur par brumisation par un ou des hydrolats, et diffuser par plage de 10 minutes avant le coucher.

Par voie cutanée : ajouter l'hydrolat dans l'eau du bain : 2 à 3 cuillères à café pour les plus petits, et quelques cuillères à soupe pour les plus grands.

Quels hydrolats utiliser ?

Plusieurs hydrolats possèdent des propriétés calmantes du système nerveux. Pour savoir lequel utiliser, le mieux est de privilégier celui dont l’odeur est la plus appréciée par la personne souffrant de troubles du sommeil. En effet, les molécules responsables de l’odeur sont traitées dans le cerveau d’une part par le cortex orbito-frontal, lié à la reconnaissance et la perception, et d’autre part par le système limbique, lié aux émotions, souvenirs et comportements. Une odeur peut donc avoir des effets différents en fonction de chaque personne.

L’hydrolat de Camomille Romaine

À l’instar de son huile essentielle, la distillation de fleurs de Camomille Romaine permet d’obtenir un hydrolat aux propriétés calmantes, possédant une infime part d’esters dans sa composition en molécules aromatiques, des molécules reconnues pour être sédatives. Il aide à désamorcer les crises d’angoisse, et favorise l’endormissement des personnes agitées, notamment des enfants en bas âge.

L’hydrolat de Camomille Romaine présente également, tout comme l’huile essentielle, des propriétés digestives utiles en cas d’insomnie liée à un repas trop copieux, trop proche de l’heure de coucher, ou des problèmes de digestion de manière générale. Chez le nourrisson, il permet par exemple de calmer les coliques, et est utile en cas de poussées dentaires, tous deux pouvant empêcher l’endormissement.

L’hydrolat de Fleur d'Oranger

L’hydrolat de Fleur d’Oranger est certainement l’un des hydrolats les plus connus avec la Rose de Damas. Cela est principalement dû à son prix, bien plus abordable que l’huile essentielle, obtenue en parallèle lors de la distillation : le Néroli.

Il présente ainsi les propriétés diluées de l’huile essentielle, à savoir calmant du système nerveux central, et surtout inducteur du sommeil. Il dissipe les tensions et est clairement décrit comme sédatif. Bien que sa composition ne soit pas documentée, on peut supposer la présence de linalol et α-terpinéol. Ces deux molécules font en effet partie de la famille des monoterpènols, qui sont partiellement retrouvés dans les hydrolats grâce à leur caractère hydrosoluble. Elles ont en commun d’être apaisantes pour le système nerveux central grâce à leurs propriétés hypotensive et calmante, bien utiles pour favoriser le sommeil.

L’hydrolat de Mélisse

Bien que la Mélisse présente de nombreux bienfaits en aromathérapie, elle est malheureusement assez peu utilisée en huile essentielle du fait de son prix relativement élevé. L’hydrolat de Mélisse en revanche a l’avantage d’être bien plus abordable, et donc plus accessible pour profiter de ses bienfaits. Et ces derniers sont assez nombreux pour favoriser le sommeil, et calmer divers types d’insomnies.

Dans un premier temps, et cela semble presque indispensable pour agir sur les troubles du sommeil, l’hydrolat de Mélisse possède des propriétés sédative et apaisante. Il calme l’anxiété et la fatigue nerveuse, favorisant un état général plus apte à sombrer dans les bras de Morphée. Ensuite, l’hydrolat de Mélisse, tout comme son huile essentielle d’ailleurs, est particulièrement hypotenseur. Il régule les palpitations cardiaques, notamment celles d’origine nerveuse. Enfin, il présente des effets bénéfiques pour la digestion. Il stimule la digestion, et notamment le foie, et exerce un effet antispasmodique. Il lutte donc contre les douleurs gastriques ou les crampes d’estomac, qui peuvent dans certains cas empêcher de trouver le sommeil. Il possède par ailleurs une odeur et surtout un goût citronné bien agréables. Il sera néanmoins à éviter, par mesure de précaution, chez les personnes souffrant d’hypotension.

L’hydrolat de Lavande Officinale

L’hydrolat de Lavande Officinale possède une odeur assez différente de l’huile essentielle, d’une part à cause de la présence en plus faible concentration de molécules aromatiques, forcément, mais également par un équilibre différent entre les molécules aromatiques. Le lavandulol notamment est une molécule assez hydrosoluble, elle se retrouverait donc plus dans l’hydrolat que dans l’huile essentielle.

Son odeur peut ainsi étonner, paraître moins fine, néanmoins l’hydrolat conserve les propriétés principales de l’huile essentielle à savoir sédatif et relaxant. Il calme la nervosité et l’anxiété, a un effet hypotenseur, et apaise le psychisme et le corps. Il favorise ainsi le sommeil ou certains troubles pouvant provoquer une insomnie. Il contient par ailleurs, au même titre que l’hydrolat de Fleur d’Oranger, principalement du linalol et de l’α-terpinéol, qui expliquent ses propriétés calmantes.

Synergies d’hydrolats pour favoriser le sommeil

En brume d’oreiller ou diffusion

Pour profiter des effets combinés de plusieurs hydrolats, mais également associer leurs parfums, il est tout à fait possible de créer une synergie en mélangeant plusieurs hydrolats.

En spray atmosphérique. Dans un flacon spray de 200 mL, mélanger :

  • 100 mL d’hydrolat de Fleur d’Oranger
  • 100 mL d’hydrolat de Camomille Romaine

Pulvériser ce mélange sur l’oreiller et le linge de lit dès que nécessaire.

Ces hydrolats peuvent également être utilisés en diffusion : verser ces hydrolats dans un diffuseur par brumisation, et diffuser 10 minutes avant le coucher.

Par voie orale

Si la brume d’oreiller et la diffusion ne s’avèrent pas ou plus suffisamment efficaces, il est enfin possible d’opter pour la voie orale.

Pour les bébés. Ajouter dans un biberon tiède le mélange suivant :

  • ½ cuillère à café d’hydrolat de Fleur d’Oranger
  • ½ cuillère à café d’hydrolat de Camomille Romaine

Pour les plus grands. Ajouter dans une tasse d’eau tiède ou de tisane le mélange suivant :

  • 1 cuillère à café d’hydrolat de Fleur d’Oranger
  • 1 cuillère à café d’hydrolat de Camomille Romaine.

Craquez pour la Compagnie

SOMMEIL
Huiles essentielles en...
A partir de 17.9€
picto cart
TILLEUL
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.89€
picto cart
CAMOMILLE ROMAINE
Hydrolat BIO
A partir de 3.9€
picto cart
Millepertuis
Teinture Mère BIO
A partir de 9.5€
picto cart
Passiflore
Teinture Mère BIO
A partir de 9.5€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 36 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Faucon, M., & Canac, P. (2018). Traité d'Aromathérapie scientifique et médicale, les hydrolats (1st ed.). Paris: Éd. Sang de la Terre.

Ouvrage : Bosson, L. (2015). Hydrolathérapie. Bruxelles: Editions Amyris.

Ouvrage : Marinier, C. F. D., Cieur, C., Vidal, D. L. & Bartczak, S. (2022). Se soigner avec les hydrolats : Doux et efficaces pour toute la famille. TERRE VIVANTE.