Le Limonène, de la famille des carbures monoterpéniques, est une molécule à l'origine à la fois de l'odeur du citron et de l'orange. Le Limonène est composé de deux formes isométriques (le d- et l-limonène). Le d-limonène est un constituant naturel de certaines plantes, arbres, légumes et fruits (particulièrement présent dans les agrumes). Le l-limonène, quant à lui, est surtout retrouvé dans les huiles de pin, de thérébentine ou encore de menthe. On peut ainsi retrouver le Limonène dans de nombreux produits du quotidien. Il est utilisé comme agent de saveur dans des aliments ou boissons, en pharmaceutique (pour parfumer les médicaments), mais aussi dans les produits nettoyants pour son odeur rafraîchissante et son action dissolvante. Le Limonène est réputé pour son odeur fraîche et acidulée et est donc fréquemment utilisé dans nos cosmétique et parfums ! Au delà de son odeur fruitée, le Limonène est réputé pour ses propriétés antiseptique, antivirale et sédative.

Les propriétés du limonène

  • Bactéricide
  • Antifongique
  • Antivirale
  • Antiseptique atmosphérique
  • Anti-oedémateuse
  • Expectorante
  • Cholagogue
  • Motilité gastrique
  • Anti-nauséeuse
  • Détoxifiante
  • Hypocholestérolémiante
  • Anti-oxydante
  • Anti-nociceptive
  • Ulcéroprotectrice
  • Anticancéreuse

Carte d'identité du limonène

  • Famille biochimique : Carbures monoterpéniques
  • Formule brute : C10H16
  • Autre dénomination : 1-méthyl-4-prop-1-èn-2-yl-cyclohexène
  • Masse molaire : 136 g/mol
  • Température d'ébullition : 176°C
  • Point d’éclair : 48°C

Les huiles essentielles qui contiennent du limonène

Elles en contiennent presque toutes, ici sont citées seulement celles qui en sont composées à plus de 5 %.
  • Aneth : 25 à 55 %
  • Angélique : 5 à 10 %
  • Bergamote : 34 à 52 %
  • Cajeput : < 13 %
  • Camomille Sauvage : 2 à 9 %
  • Carvi : 38 à 50 %
  • Citron : 60 à 73 %
  • Citronnelle de Ceylan : < 10 %
  • Encens : 2 à 16 %
  • Eucalyptus Globulus : < 11 %
  • Eucalyptus Radiata : < 8 %
  • Eucalyptus Smithii : < 8 %
  • Fenouil : < 10 %
  • Galbanum : < 7%
  • Genévrier : < 6 %
  • Lentisque Pistachier : 7 à 16 %
  • Lédon du Groënland : < 15 %
  • Verveine Exotique : 2 à 18 %
  • Livèche : < 8 %
  • Mandarine Verte : 65 à 75 %
  • Menthe Verte : 12 à 25 %
  • Muscade : < 6 %
  • Myrte Rouge : 9 à 15 %
  • Myrte Verte : < 9 %
  • Néroli : 9 à 20 %
  • Niaouli : 5 à 10 %
  • Orange Douce : 89 à 97 %
  • Pamplemousse : 90 à 97 %
  • Pin Sylvestre : 2 à 9 %
  • Poivre Noir : 14 à 23 %
  • Pruche : < 6 %
  • Romarin à Camphre : < 7 %
  • Sapin Baumier : 5 à 10 %
  • Saro : < 10 %
  • Sauge à feuille de Lavande : 6,5 %
  • Thym à thujanol : < 6 %
  • Verge d'Or : 2 à 11 %
  • Verveine Odorante : 16 à 23 %

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 30 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Si vous avez une question à nous poser, rendez-vous sur le forum, nous vous répondrons chaque jour de la semaine. Vous pouvez aussi nous contacter par mail.