L'alpha pinène est le terpène le plus courant dans la nature. C'est une molécule que l'on va qualifier de bicyclique : suite à un enchainement de réactions, elle va avoir deux cycles fusionnés. Son odeur rappelle celle des aiguilles de sapin, et c'est pour cette raison qu'il est fréquemment utilisé dans les désodorisants, les parfums d'intérieurs ou encore les produits d'entretien. L'industrie pharmaceutique a souvent recours a cette molécule efficace pour le traitement des affections respiratoires (rhume, toux, bronchite). Vigilance cependant, car en forte quantité, cette molécule a la réputation d'être cortison-like.

Les propriétés de l'alpha-pinène

  • Antibactérienne
  • Antifongique
  • Antivirale
  • Antiseptique atmosphérique
  • Anti-oedemateuse
  • Expectorante

Carte d'identité de l'alpha-pinène

  • Famille biochimique : Carbures monoterpéniques
  • Formule brute : C10H16
  • Autre dénomination : 2,6,6-Trimethylbicyclo(3.1.1)-2-hept-2-ene
  • Masse molaire : 136 g/mol
  • Température d'ébullition : 156°C
  • Point d’éclair : 32°C

Les huiles essentielles qui contiennent de l'alpha pinène

  • Térébenthine : 70 à 79%
  • Myrte Vert : 45 à 68%
  • Cyprès de Provence : 40 à 65%
  • Encens : 38 à 58%
  • Pin Sylvestre : 37 à 53%
  • Genévrier : 34 à 54%
  • Angélique : 17 à 30%
  • Ciste : 18 à 50%
  • Romarin à Verbénone : 15 à 40%
  • Myrte Rouge : 19 à 28%
  • Pruche : 16 à 23%
  • Romarin à Camphre : 15 à 27%
  • Lentisque Pistachier : 12 à 28%
  • Epinette Noire : 12 à 22%
  • Pin Douglas : 10 à 20%
  • Verge D'Or : 10 à 20%
  • Muscade : 10 à 18%
  • Sapin Baumier : 9 à 19%
  • Romarin à Cinéole : 9 à 17%
  • Sapin de Sibérie : 9 à 13%
  • Eucalyptus Globulus : 6 à 22%
  • Poivre Noir : 5 à 19%
  • Niaouli : 5 à 15%
  • Coriandre Graines : 5 à 10%
  • Galbanum : 4 à 21%
  • Sauge à Feuilles de Lavande : 3 à 11%
  • Laurier Noble : 3 à 10%
  • Lédon du Groenland : 2 à 10%
  • Camomille Romaine : 1 à 10%

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 107 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.