Éternuements, nez bouché, diminution de l’odorat et du goût plus ou moins prononcée, tels sont les symptômes d’un rhume. Cette affection des voies respiratoires reste toutefois bénigne et guérit spontanément au bout d’une semaine. Pour soulager certains symptômes du rhume, il peut être intéressant d’utiliser des huiles essentielles aux propriétés anti-infectieuses et mucolytiques. L’huile essentielle de Lavande Vraie est riche en acétate de linalyle et en linalol. Le linalol est reconnu pour être un puissant anti-infectieux notamment contre les virus responsables des pharyngites et des pneumonies. Pour autant, la Lavande Vraie ne possède pas de propriété mucolytique, pour favoriser la sécrétion de mucus et ainsi de soulager la sensation de nez bouché. On préfèrera se tourner vers d’autres huiles essentielles reconnues comme le Niaouli, l’Eucalyptus Radiata ou l’Eucalyptus Globulus.

Cet article a été mis à jour le 06/01/2023

Peu de propriétés intéressantes contre le rhume

L’huile essentielle de Lavande Vraie fait définitivement partie des huiles essentielles incontournables à avoir dans sa trousse d’aromathérapie. Très souple d’utilisation, elle peut être utilisée par toute la famille, exceptés bien sûr les bébés de moins de 3 mois et les femmes enceintes de moins de 3 mois, dans de nombreuses situations. Riche en linalol et en acétate de linalyle, l’huile essentielle de Lavande Vraie possède de remarquables propriétés calmantes, anxiolytiques, cicatrisantes, anti-infectieuses, antispasmodiques, hypotensives et antalgiques. Grâce à ses propriétés anti-infectieuses à large spectre dues à sa forte teneur en linalol, l’huile essentielle de Lavande Vraie peut compléter une synergie d’huiles essentielles contre le rhume. Pour autant, elle ne sera pas l’huile essentielle à privilégier, puisqu’elle n’est ni mucolytique, ni décongestionnante. On préfère la réserver à d’autres usages.

En revanche, certaines synergies incluent l’utilisation d’huile essentielle de Lavande Aspic, notamment par inhalation humide au-dessus d’un bol d’eau chaude ou en massage sur le plexus. En effet, cette huile essentielle contient une teneur intéressante en eucalyptol, ce qui la rend davantage mucolytique, expectorante et décongestionnante que la Lavande Vraie. Cependant, l’huile essentielle de Lavande Aspic contient également du camphre, une molécule de la famille des cétones. C’est pourquoi la Lavande Aspic est déconseillée avant 12 ans et chez la femme enceinte ou allaitante.

D’autres huiles essentielles plus efficaces

En cas de rhume, on préférera se tourner vers d’autres huiles essentielles présentant à la fois des propriétés mucolytiques, décongestionnantes et anti-infectieuses. On privilégiera donc les huiles essentielles riches en eucalyptol, appelé aussi 1,8-cinéole. En effet cette molécule de la famille des époxydes monoterpéniques, en plus d’être un excellent antiviral, active les récepteurs sensibles au froid de la cavité nasale, donnant ainsi la sensation de mieux respirer. Elle pourrait également agir au niveau de la motilité ciliaire, permettant ainsi un meilleur transport du mucus. Ainsi, pour combattre le rhume, mieux vaut donc se tourner vers :

  • Les huiles essentielles d’Eucalyptus Radiata ou de Ravintsara. Particulièrement souples d’utilisation, ces huiles essentielles peuvent s’utiliser par toute la famille, même pendant la grossesse (à partir du deuxième trimestre) et l’allaitement. Toutes les voies d’utilisation sont possibles, à adapter en fonction de l’utilisateur.
  • L’huile essentielle de Niaouli. Utilisable dès 3 ans, mais à éviter pendant la grossesse et l’allaitement, cette huile essentielle est elle aussi très facile à manier ; toutes les voies d’utilisation sont possibles, à adapter ici aussi en fonction de l’utilisateur.
  • L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus. Utilisable dès 6 ans, cette huile essentielle est idéale en inhalation, directement au-dessus du flacon pour déboucher le nez.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Koziol, N. (2015). Huiles essentielles d’Eucalyptus globulus, d’Eucalyptus radiata et de Corymbia citriodora: qualité, efficacité et toxicité (Doctoral dissertation, Université de Lorraine).

Publication : European Scientific Cooperative On Phytotherapy (ESCOP). ESCOP Monographs Second Edition. ESCOP; 2009.

Publication : Lobstein, A., Couic-Marinier, F. & Koziol, N. (2018a). Huile essentielle d’ Eucalyptus globulus. Actualités Pharmaceutiques, 57(573), 59‑61. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2017.11.033

Publication : Lobstein, A., Couic-Marinier, F. & Koziol, N. (2018b). Huile essentielle d’ Eucalyptus radiata. Actualités Pharmaceutiques, 57(575), 55‑56. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2018.02.010

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles - Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

Site Web : Rhume (rhinite) - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. Consulté le 8 septembre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/maladies/nez-gorge-oreilles/rhume-rhinite.html

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.