Même si la Lavande Aspic et la Lavande Fine ou Vraie font toutes deux parties des Lavandes, l’utilisation de leurs huiles essentielles n’est pas identique. En effet, leur composition chimique diffère l’une de l’autre. Composée majoritairement de linalol et d’acétate de linalyle, la Lavande Vraie ou Fine est l’une des huiles essentielles les plus souples d’utilisation. Elle pourra être utilisée par toute la famille ou presque, pour ses propriétés apaisantes, anti-infectieuses et antalgiques. La Lavande Aspic, quant à elle, contient de l’eucalyptol et du camphre qui la rendent particulièrement antalgique et très utile contre les infections ORL, les brûlures et les piqûres. Mais la présence de ces deux molécules la rend aussi moins souple d’utilisation.

Cet article a été mis à jour le 10/01/2023

Quelques propriétés en commun

Si l’huile essentielle de Lavande Vraie ou Fine et de Lavande Aspic ont des propriétés similaires, c’est grâce à leur forte teneur en linalol. L’huile essentielle de Lavande Aspic en contient entre 34 et 50 % et l’huile essentielle de Lavande Vraie entre 30 et 40 %. Le linalol est un alcool monoterpénique qui a fait l’objet de nombreuses études permettant de montrer ses propriétés, telles que :

  • Antalgique : par action sur différents récepteurs impliqués dans la douleur (glutamate, NMDA, récepteurs opioïdes, dopaminergiques, muscariniques)
  • Spasmolytique
  • Cicatrisant
  • Anti-inflammatoire : inhibe la libération de substances pro-inflammatoires comme IL-6 et TNF-α
  • Antibactérien
  • Antiviral : notamment sur les virus responsables d’infections ORL ou de gastro-entérites
  • Antifongique
  • Antiparasitaire
  • Anesthésiant local léger

C’est pourquoi, les huiles essentielles de Lavande Aspic et de Lavande Vraie ou Fine pourront toutes deux être utilisées en cas de :

  • Brûlures, coups de soleil
  • Mycoses cutanées ou gynécologiques
  • Douleurs musculaires
  • Plaies non infectées
  • Piqûres d’insectes

Mais des usages bien différents

La Lavande Vraie ou Fine

En plus de contenir du linalol en grande proportion, l’huile essentielle de Lavande Vraie ou Fine présente également une forte teneur en acétate de linalyle (entre 30 et 40 %).  L’association de ces deux molécules confère à la Lavande Vraie ou Fine des propriétés supplémentaires :

  • Calmante
  • Sédative
  • Anxiolytique
  • Hypotensive
  • Carminative

D’où l’utilisation plus spécifique de cette huile essentielle pour :

  • Les troubles du sommeil
  • L’hyperactivité, notamment chez les enfants
  • Les problèmes cutanés
  • Le stress
  • Les maux de têtes
  • Les troubles digestifs (ballonnements, flatulences)
  • Les douleurs de règles

La Lavande Aspic

La Lavande Aspic a la particularité de contenir à la fois du camphre (8 à 16 %) et de l’eucalyptol (16 à 39 %), en plus du linalol. L’eucalyptol (ou 1,8-cinéole) est un oxyde terpénique dont l’action est reconnue pour les infections ORL entre autres. Cette molécule possède donc les propriétés suivantes :

  • Expectorante
  • Mucolytique
  • Anti-inflammatoire bronchique
  • Analgésique et antalgique
  • Antivirale et antibactérienne

La synergie eucalyptol/linalol retrouvée dans l’huile essentielle de Lavande Aspic permet d’ailleurs d’augmenter le pouvoir anti-infectieux de ces molécules en comparaison à leur action seules.

Le camphre (bornéone) est une cétone monoterpénique qui quant à elle vient renforcer certaines propriétés apportées par l’eucalyptol et le linalol. En effet, le camphre est reconnu pour être :

  • Anti-inflammatoire
  • Antalgique
  • Expectorant
  • Antiseptique pulmonaire
  • Bronchodilatateur
  • Relaxant des muscles lisses et striés
  • Rubéfiant
  • Analgésique
  • Antiprurigineux

Pour ces raisons, l’huile essentielle de Lavande Aspic sera donc privilégiée par rapport à la Lavande Vraie pour :

  • Les pathologies respiratoires : bronchites, otites, sinusites
  • Les douleurs articulaires
  • La grippe

De plus, la Lavande Aspic est également l’huile essentielle star en cas de coups de soleil, de brûlures, de piqûres ou de morsures. En effet, le camphre et l’eucalyptol qu’elle contient la rendent particulièrement anti-inflammatoire et antalgique, pour autant l’huile essentielle de Lavande Vraie reste très efficace elle aussi et bien plus souple à utiliser.

Des précautions différentes pour chaque Lavande

Même si ces deux huiles essentielles de Lavande ont des propriétés similaires, les précautions d’utilisation associées à chacune d’entre elles sont bien différentes.

Précautions d’utilisation de la Lavande Fine ou Vraie

L’huile essentielle de Lavande Vraie, Officinale ou Fine est très souple d’utilisation. Son utilisation ne comprend pas de risques particuliers, toutes les voies d’utilisation sont possibles. Seuls les dosages sont à adapter en fonction des utilisateurs. Elle est déconseillée uniquement pour :

  • Les bébés de moins de 3 mois.
  • Les femmes enceintes de moins de 3 mois.

Un avis médical est nécessaire en cas de forte hypotension et pour les personnes asthmatiques. Attention seulement à ne pas en abuser, à forte dose son effet calmant est inversé et elle devient excitante.

Précautions d’utilisation de la Lavande Aspic

L’huile essentielle de Lavande Aspic fait partie des huiles essentielles de Lavande contenant des cétones et plus particulièrement du camphre (8 à 16 %). Les cétones sont connues pour être neurotoxiques et abortives à forte dose et/ou sur une utilisation de longue durée. Les cétones ont en effet la capacité de franchir la barrière hémato-encéphalique et d’atteindre le cerveau. À faible dose, elles ont un effet calmant qui peut être recherché et d’autres propriétés intéressantes. C’est en cas de surdosage ou de prises répétées, qu’elles peuvent dégrader la gaine de myéline qui protège les neurones et perturber leur fonctionnement. L’huile essentielle de Lavande Aspic contient néanmoins du linalol, qui pourrait contrebalancer certains effets négatifs du camphre, par sa propriété anticonvulsivante. Cela nécessite toutefois confirmation par des études complémentaires.

L’huile essentielle de Lavande Aspic contient également de l’eucalyptol (1,8-cinéole), jusqu’à 40 %, qui peut présenter certaines interactions médicamenteuses. En cas de traitement régulier, il est dans tous les cas nécessaire de demander l’avis d’un médecin avant utilisation.

À noter que le taux de camphre peut varier d'une huile essentielle de Lavande Aspic à une autre, notamment en fonction de l'origine. Celui-ci, qui est généralement autour de 10-15 %, peut certaines fois atteindre 50 %. Pour cette raison, elle est contre-indiquée pour :

  • Les femmes enceintes ou allaitantes.
  • Les enfants de moins de 6 ans. L’utilisation chez les jeunes enfants est possible sur avis médical seulement.
  • Les personnes asthmatiques et épileptiques sans avis médical.
  • En cas d’antécédents de convulsions.
  • Prudence chez les personnes âgées et ou polymédicamentées également.

Dans ces cas-là, mieux vaut se tourner vers l’huile essentielle de Lavande Vraie ou Fine qui sont toutes deux plus souples d’utilisation, puisqu’elles ne contiennent pas de camphre.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.9 ( 61 votes )

Bibliographie

Publication : Charron J. M. (1997). Use of Lavandula latifolia as an expectorant. Journal of alternative and complementary medicine (New York, N.Y.), 3(3), 211.

Publication : Cavanagh, H. M. A. & Wilkinson, J. M. (2002). Biological activities of Lavender essential oil. Phytotherapy Research, 16(4), 301‑308. https://doi.org/10.1002/ptr.1103

Publication : Cheong, M. J., Kim, S., Kim, J. S., Lee, H., Lyu, Y. S., Lee, Y. R., Jeon, B. & Kang, H. W. (2021). A systematic literature review and meta-analysis of the clinical effects of aroma inhalation therapy on sleep problems. Medicine, 100(9), e24652. https://doi.org/10.1097/md.0000000000024652

Publication : Vakilian, K., Atarha, M., Bekhradi, R. & Chaman, R. (2011). Healing advantages of lavender essential oil during episiotomy recovery : A clinical trial. Complementary Therapies in Clinical Practice, 17(1), 50‑53. https://doi.org/10.1016/j.ctcp.2010.05.006

Publication : Takahashi, M., Satou, T., Ohashi, M., Hayashi, S., Sadamoto, K., & Koike, K. (2011). Interspecies comparison of chemical composition and anxiolytic-like effects of lavender oils upon inhalation. Natural product communications, 6(11), 1769–1774.

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Millet, F. (2022). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Site Web : Linalol — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Linalol

Site Web : Acétate de linalyle — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Ac%C3%A9tate_de_linalyle

Site Web : Camphre — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Camphre

Site Web : Eucalyptol — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Eucalyptol

Site Web : Lavande vraie — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Lavande_vraie

Site Web : Lavande aspic — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Lavande_aspic

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.