Les mycoses sont des infections causées par la prolifération excessive de micro-organismes, levures ou champignons, qui peuvent toucher plusieurs parties du corps : ongles, pieds, peau, muqueuses (digestives, vaginales, buccales)… Les germes les plus fréquents sont les dermatophytes ou les Candida. Afin d’aider à lutter contre l’infection, les huiles essentielles peuvent être de bonnes alliées. C’est le cas de l’huile essentielle de Palmarosa : sa forte action antifongique a été démontrée sur les champignons à l’origine des mycoses de tous types : Trichophyton, Epidermophyton, Candida, Microsporum… Elle s’utilise seule ou en synergie, par application locale, en cas de mycoses de l’ongle, du pied, de la peau ou des muqueuses.

Cet article a été mis à jour le 31/08/2023

En cas de mycoses des ongles

Utilisation seule

À partir de 6 ans. Déposer une goutte d’huile essentielle de Palmarosa sur un coton-tige imbibé d’huile végétale, par exemple de Neem. Appliquer tous les soirs sur l’ongle concerné.

Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes. Par précaution, les personnes asthmatiques, épileptiques, sous traitements médicamenteux (notamment sous médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein) doivent demander l’avis d’un professionnel de santé. Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24h avant toute utilisation.

En synergie

L’huile essentielle de Palmarosa s’utilise en synergie contre les mycoses des ongles :

À partir de 6 ans. Dans un flacon vide de 10 mL, mélanger :

  • 60 gouttes d'huile essentielle de Tea Tree
  • 40 gouttes d'huile essentielle de Laurier Noble
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Palmarosa
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Lavande Vraie
  • Compléter jusqu’à 10 mL avec de l’huile végétale de Ricin

Appliquer 2 à 3 gouttes du mélange sur l'affection de l'ongle. Renouveler l'opération 2 fois par jour jusqu'à disparition complète de la mycose. Faire une pause d’une semaine après 3 semaines d’utilisation.

Cette synergie est interdite aux femmes enceintes et allaitantes. Les personnes asthmatiques, épileptiques, sous traitements médicamenteux (notamment sous médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein)  doivent demander un avis médical avant utilisation. Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24h avant toute utilisation.

En cas de mycoses cutanées

Utilisation seule

À partir de 6 ans. Diluer 1 goutte d’huile essentielle de Palmarosa dans 1 à 4 gouttes de l’huile végétale en fonction de la zone d’application Appliquer sur la zone concernée, 1 à 3 fois par jour, 5 jours sur 7 et jusqu’à disparition complète.

Contre-indiqué chez les femmes enceintes ou allaitantes. L’avis d’un médecin est fortement recommandé en cas d’asthme, d’épilepsie ou de traitements médicamenteux (notamment les médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein). Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24h avant toute utilisation.

En synergie

L’huile essentielle de Palmarosa s’utilise en synergie contre les mycoses cutanées :

À partir de 6 ans. Dans un flacon vide de 10 mL, mélanger :

  • 40 gouttes d'huile essentielle de Tea Tree
  • 40 gouttes d'huile essentielle de Laurier Noble
  • 20 gouttes d'huile essentielle de Palmarosa
  • 20 gouttes d'huile essentielle de Géranium Rosat
  • Compléter par de l’huile végétale de Nigelle ou autre

Utiliser 2 à 3 gouttes du mélange en application locale, 3 fois par jour pendant 3 semaines. Si après 3 semaines la mycose n’a pas encore complètement disparu, faire une pause d’une semaine puis reprendre l’application pendant 3 semaines.

Cette synergie est interdite aux femmes enceintes et allaitantes. Les personnes asthmatiques, épileptiques, sous traitements médicamenteux (notamment sous médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein)  doivent demander un avis médical avant utilisation. De plus, un avis médical est conseillé en cas de traitements immunosuppresseur, anti-diabétique ou en cas de pathologies auto-immunes. Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24h avant toute utilisation.

En cas de mycoses du pied, de pied d’athlète

En spray assainissant pour les chaussures

À partir de 6 ans. Dans un flacon spray vide de 100 mL, mélanger :

Pulvériser 2 fois par chaussure. Éviter de rester dans la même pièce que la paire de chaussure pendant 15 min.

Source : Couic-Marinier, F. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. Editions Solar

Contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes. Les personnes asthmatiques, épileptiques, sous traitements médicamenteux (notamment sous médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein), avec des troubles de coagulation, de tension ou hépatiques doivent demander un avis médical avant utilisation.

En synergie pour application locale

À partir de 6 ans. Dans un flacon vide, mélanger :

Appliquer 3 fois par jour sur la zone concernée, jusqu’à amélioration complète.

Source : Festy, D., Dufour, A. (2022). Ma Bible des Huiles Essentielles, Editions Leduc

Contre-indiqué chez les femmes enceintes ou allaitantes. L’avis d’un médecin est fortement recommandé en cas d’asthme, d’épilepsie ou de traitements médicamenteux (notamment les médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein). Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24h avant toute utilisation.

En cas de mycoses orales, digestives ou intestinales

À partir de 6 ans.

  • Par voie orale, déposer 2 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa sur un comprimé neutre, 3 à 4 fois par jour pendant 10 jours.
  • En application locale, diluer 2 gouttes dans une noisette d‘huile végétale de Nigelle et l’appliquer sur les zones concernées de la muqueuse buccale, 2 fois par jour.

Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes. Par précaution, les personnes asthmatiques, épileptiques, sous traitements médicamenteux (notamment sous médicaments métabolisés par CYP2B6 ou prescrits à la suite d’un cancer du sein) doivent demander l’avis d’un professionnel de santé. Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24h avant toute utilisation.

En cas de mycoses gynécologiques

L’huile essentielle de Palmarosa est également citée en cas de mycoses vulvaires ou vaginales, notamment dans des synergies pour ovules. Néanmoins, l’usage des huiles essentielles est délicat quand elles sont appliquées directement sur ces muqueuses compte tenu de leur potentiel irritant. Il vaut donc mieux utiliser des produits formulés disponibles en pharmacie. Par ailleurs, la consultation d’un professionnel de santé reste fortement préconisée en cas de mycoses touchant les parties génitales.

Pourquoi est-elle efficace ?

Les différents types de mycoses

Les mycoses sont des infections qui peuvent toucher différentes parties du corps (peau, ongles, muqueuses…) causées par la prolifération excessive de champignons microscopiques. Ces derniers peuvent provenir du milieu extérieur, ou bien être naturellement présent dans l’organisme.

Les dermatophytoses sont des mycoses de la peau, des ongles (unguéales) ou des pieds, causées par des champignons filamenteux appelés dermatophytes. Cette famille regroupe les genres Trichophyton, Epidermophyton ou Microsporum, qui sont les champignons l’origine de la majorité des mycoses cutanées.

D’autres champignons peuvent être à l’origine de l’apparition de mycoses, notamment ceux de la famille des Candida, en particulier Candida albicans. Cette espèce est naturellement présente sur la peau et les muqueuses mais devient problématique lorsqu’elle se retrouve en trop grand nombre. On parle alors de candidose. L’infection par cette levure est à l‘origine de la plupart des mycoses touchant les muqueuses (vaginales, buccales ou digestives) , plus rarement les mycoses cutanées.

Contagieuses mais généralement non graves, les mycoses cutanées se développent plus facilement dans un environnement propice à l’humidité et la macération, par exemple les lieux communautaires à pieds nus. Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent favoriser l’apparition de ces infections causées par des champignons :  traitement médicamenteux affaiblissant le système immunitaire, manque ou excès d’hygiène, maladie chronique… D’où l’importance d’un suivi médical en cas de mycoses persistantes ou récurrentes.

L’efficacité prouvée du Palmarosa

L’huile essentielle de Palmarosa s’avère être une bonne alliée en cas de mycoses de tous types. Réputée pour ses propriétés antifongiques, elle est capable d’agir sur les champignons à l’origine de ces affections touchant la peau, les muqueuses ou les ongles. En effet, des études scientifiques démontrent son action fongistatique sur les dermatophytes : il a été prouvé que le Palmarosa inhibe la croissance de dermatophytes et de certains champignons filamenteux in vitro et in vivo chez le cobaye. Ainsi, l’huile essentielle de Palmarosa est intéressante à utiliser en cas de mycoses causées par des champignons type dermatophytes.

De plus, d’autres études ont montré que l’utilisation de géraniol en synergie avec du fluconazole, un médicament prescrit en cas d’infections par des champignons Candida, aide à lutter contre Candida albicans. Les Candida étant une famille de champignons assez résistante, la synergie du géraniol et du fluconazole aurait une activité anti-biofilm. Cette action s’avère particulièrement utile pour éviter la résistance du champignon aux traitements communs. Ainsi, cette propriété semblerait pouvoir justifier l’utilisation du Palmarosa en cas de mycoses causées par Candida albicans, comme cette huile essentielle contient majoritairement du géraniol.

Plus rare, les champignons de type Malassezia peuvent également provoquer des mycoses. Contre les infections par cette famille de levure, l’huile essentielle de Palmarosa serait également utile. En effet,  une étude démontre l’efficacité du Palmarosa sur le champignon Malassezia Pachydermatis, à l’origine d’infections de la peau et des muqueuses des chiens. Cela permet de supposer que cette huile essentielle serait aussi efficace sur d’autres souches de Malassezia. On utilise d’ailleurs l’huile essentielle de Palmarosa en cas de pellicules du cuir chevelu le plus souvent causées par ce type de champignons.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 7 votes )

Bibliographie

Publication : Walsh, Thomas & Dixon, Dennis. (1996). Spectrum of Mycoses.

Publication : Shukla, A.C., Pandey, K.P., Mishra, R.K., Dikshit, A., Shukla, N. (2011). Broad Spectrum antimycotic plant as a potential source of therapeutic agent, Journal of Natural Products, 4, 42-50

Publication : Prasad, CS., Shukla, R., Kumar, A., Dubey, NK.(2010). In vitro and in vivo antifungal activity of essential oils of Cymbopogon martini and Chenopodium ambrosioides and their synergism against dermatophytes, Mycoses, 53(2), 123-129

Publication : Ismail, H., & Kamara, J. (2012). Novel antifungal activity of geraniol and its synergistic effect in combination with fluconazole against resistant Candida albicans. Worcester Polytechnic Institute

Publication : Khan, MS., Ahmad, I. (2012). Antibiofilm activity of certain phytocompounds and their synergy with fluconazole against Candida albicans biofilms. J Antimicrob Chemother, 67(3), 618-621. doi: 10.1093/jac/dkr512

Publication : Bismarck, D., Dusold, A., Muller, E. (2018). Essential oils versus antifungals – an in vitro study on their activity against Malassezia pachydermatis, BSAVA Congress Proceedings, 442-443 (doi : 10.22233/9781910443590.67.2)

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

Ouvrage : Couic-Marinier, F., Touboul, A. (2020). Le guide Terre Vivante des huiles essentielles, Terre Vivante

Ouvrage : Millet, F. (2022). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Festy, D. (2018). Ma bible des huiles essentielles: Guide complet d'aromathérapie. Leduc.s éditions.

Site Web : Wikiphyto : Palmarosa http://www.wikiphyto.org/wiki/Palmarosa

Site Web : https://www.livi.fr/sante/maladie-de-peau/mycoses/

Site Web : https://www.sante.fr/antibiomalin-pour-savoir-comment-bien-utiliser-les-antibiotiques/mycose-candidose#:~:text=Une%20mycose%20est%20une%20infection,par%20la%20prise%20d'antibiotiques.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.