Sur le visage, sur le coin des lèvres, dans la bouche ou sur les parties génitales, l’herpès est une infection très contagieuse causée par le virus herpès simplex. Il se caractérise par des lésions vésiculeuses remplies de virus évoluant en plaies. L’herpès labial ou le bouton de fièvre résulte d’une infection par HSV-1 pendant l’enfance, tandis que l’herpès génital découle d’une infection sexuellement transmissible induite par une infection par HSV-2 ou HSV-1. L’herpès est une maladie virale qui ne se guérit pas ! En effet, le virus de l’herpès demeure “endormi” au niveau d’un ganglion nerveux et peut être réactivé sous l’effet de stimuli : état de stress ou de fatigue, baisse des défenses immunitaires, etc. Les antiviraux (tels que l’aciclovir) sont souvent préconisés afin de limiter la sévérité et la durée des manifestations de l’herpès. Certaines études ont mis l’Aloe Vera à l’honneur dans le but d’évaluer ses bienfaits en cas d’herpès labial ou génital. Les premières études sur l’Aloe Vera sont d’ailleurs assez prometteuses.

Cet article a été mis à jour le 21/06/2024

Craquez pour la Compagnie

Gel d'Aloe Vera BIO
Avril
A partir de 8€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
EUCALYPTUS CITRONNÉ
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart

En cas d’herpès labial, bouton de fièvre

Localisé à l’extrémité supérieure de la lèvre, l’herpès labial s’apparente à un bouquet de vésicules remplies de virus de type herpès simplex de virus 1 (HSV-1). Qualifié de bouton de fièvre dans le langage courant, l’herpès labial résulte d’une primo-infection au stade de l’enfance. En effet, elle résulte d’une infection par HSV-1 soit par contact direct avec l’herpès labial ou par la sécrétion salivaire. Certaines situations de la vie ou facteurs sont perçus comme déclencheurs de l’herpès labial : un état de stress ou de fatigue, un affaiblissement du système immunitaire, une exposition aux rayons du soleil ou pendant une phase d’infection complétée par de la fièvre. Il ne faut pas confondre le bouton de fièvre et la perlèche. La perlèche (ou chéilite angulaire) est une inflammation localisée à la commissure des lèvres. Cette inflammation se présente soit d’un seul côté (perlèche unilatérale), soit des deux côtés des lèvres (perlèche bilatérale). Elle résulte d’une infection par une bactérie ou par un champignon (parfois les deux), mais très rarement par le virus de l’herpès.

En mars 2016, une première étude extraite du Journal of Dentistry avait pour objectif d’étudier l’activité anti-HSV-1 de l’extrait de gel d’Aloe Vera à différentes concentrations (0,2 % ; 0,5 % ; 1,2 % et 5 %). In vitro, des cellules Vero correspondant à une lignée cellulaire permettant de multiplier les virus dans les conditions optimales ont été infectées par HSV-1 prélevé sur la lésion de la lèvre d’un patient. Une fois infectées, les cellules ont été traitées par un des extraits de gel d’Aloe Vera. En conclusion de cette étude, les chercheurs observent que l’extrait de gel d’Aloe Vera, quelle que soit sa concentration, bloquait la réplication du virus HSV-1 de façon significative sur les cellules Vero, et ce, sans effets secondaires notables ou de risque de toxicité. L’Aloe Vera a également permis de diminuer le nombre de plaques du virus HSV-1 contrairement au témoin. En somme, plus la concentration de l’extrait de gel d’Aloe Vera augmente et plus l’effet antiviral est important. De ce fait, il existe une corrélation entre la concentration de l’extrait de gel d’Aloe Vera et l’effet antiviral. Les résultats de cette première étude in vitro sur l’activité anti-HSV-1 du gel d’Aloe Vera sont très prometteurs. Des études futures (in vivo et chez l’homme) permettront de confirmer son efficacité.

En cas d’herpès génital

D’après les derniers chiffres, 20 % des Français sexuellement actifs, dont les jeunes âgés de 25 à 35 ans, sont atteints de l’herpès génital. Cette infection sexuellement transmissible est principalement causée par l’herpès simplex virus 2 (HSV-2). Toutefois, elle peut également être transmise par le même virus que celui de l’herpès labial : HSV-1. Sous l’effet de certains facteurs ou situations (épisode de stress ou de fatigue, variation hormonale, infection, etc.), le virus de l’herpès « endormi » dans le ganglion nerveux se réactive, favorisant la récurrence herpétique. L’herpès est par définition inguérissable. Parfois asymptomatique, l’herpès peut s’accompagner de divers symptômes sur les organes génitaux et les environs (les fesses, la zone anale et les cuisses) : picotements, démangeaisons, rougeurs et des vésicules remplies de liquide. Ces petites vésicules ressemblant à des bulles vont ensuite progresser en plaies (ulcérations, etc.).

Dans le cas de l’herpès génital, des études cliniques ont montré qu’une crème contenant 0,5 % d’extrait d’Aloe Vera a permis de « guérir » les lésions herpétiques chez les personnes de sexe masculin. Cette crème à base d’Aloe Vera aurait un impact à la fois sur le temps, mais aussi sur le pourcentage de « guérison ». En revanche, il est important de souligner que certaines de ses études ont été réalisées avec l’extrait de la plante entière de l’Aloe Vera. De plus, les formulations peuvent contenir d’autres composants que le gel d’Aloe Vera (glycérine par exemple). Ainsi, étant donné que l’efficacité du gel d’Aloe Vera n’est pas clairement prouvée, il est recommandé de s’orienter vers d’autres solutions (naturelles ou non) en cas d’inefficacité.

Comment l’utiliser ?

Après avoir lavé la zone, appliquer en massage une petite quantité de gel d’Aloe Vera sur la lésion herpétique. En attendant des études supplémentaires pour confirmer son intérêt en cas d’herpès, il est possible d’utiliser le gel d’Aloe Vera pour apaiser les démangeaisons, notamment l’herpès labial. Bien se laver les mains après chaque utilisation pour éviter la transmission du virus.

Précautions d’utilisation : ne pas appliquer simultanément avec une crème ou une lotion stéroïde (dont l'hydrocortisone).  Réaliser de préférence un test allergique du gel d’Aloe Vera avant de l’appliquer sur les zones sensibles.

Attention : en cas d’herpès, une consultation médicale est requise dans la journée pour les femmes enceintes et allaitantes (risque de contamination pour le nouveau-né), les personnes immunodéprimées (système immunitaire affaibli) ou en cas de fièvre, de douleur importante ou de kératite herpétique (inflammation de la cornée). Cette consultation est également valable en cas de propagation de l’herpès, de défaut de cicatrisation (après 10 jours) ou en cas d’herpès récidivant.

Autres extraits naturels intéressants

  • L’huile essentielle de Niaouli est le réflexe rapide en cas d’herpès (HSV-1 et HSV-2). Sa forte concentration en 1,8-cinéole (40 à 60 %) et en alcools monoterpéniques fait de l’huile essentielle de Niaouli une excellente antivirale. En effet, la combinaison du 1,8-cinéole (ou eucalyptol) et de ses alcools monoterpéniques bloque la réplication cellulaire du virus de l’herpès. Par conséquent, la formation de nouveaux virions est interrompue. En plus de son action antivirale, l’huile essentielle de Niaouli calme l’inflammation et aide à la cicatrisation de l’herpès grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes.
  • L’huile essentielle de Tea Tree est l’huile essentielle à privilégier en cas d’infections en tout genre : infection bactérienne, virale, mycosique ou parasitaire. En cas d’herpès, l’huile essentielle de Tea Tree est une bonne huile antivirale grâce à sa composition en terpinène-4-ol, en l’α-terpinène et en γ-terpinène. Considérée comme une molécule antivirale à large spectre, le terpinène-4-ol contenu dans l’huile essentielle de Tea Tree opère sur un large éventail de virus, notamment celui de l’herpès. Selon les études réalisées sur les virus HSV-1 et HSV-2, les molécules lipophiles de l’huile essentielle de Tea Tree pourraient s’enchâsser dans la coque de ces virus afin de la détruire. Ainsi, les composants internes (dont les informations génétiques) du virus seraient libérés. En somme, l’huile essentielle s’utilise aussi bien en cas d’herpès labial qu’en cas d’herpès génital. Il est bon de savoir que l’huile essentielle de Tea Tree peut être associée avec d’autres huiles essentielles contre un herpès labial ou un bouton de fièvre, qui eux détiennent des propriétés antivirales, antalgiques et cicatrisantes.

Craquez pour la Compagnie

Gel d'Aloe Vera BIO
Avril
A partir de 8€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
EUCALYPTUS CITRONNÉ
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Zandi, Z., Abbas Zadeh, M., Sartavi, K., & Rastian, Z. (2007, 26 juin). Antiviral activity of Aloe vera against herpes simplex virus type 2 : An in vitro study. African Journal Of Biotechnology. https://www.researchgate.net/publication/27797860_Antiviral_activity_of_Aloe_vera_against_herpes_simplex_virus_type_2_An_in_vitro_study

Publication : Rezazadeh, F., Moshaverinia, M., Motamedifar, M., & Alyaseri, M. (2016, mars). Assessment of Anti HSV-1 Activity of Aloe Vera Gel Extract : an In Vitro Study. Journal Of Dentistry. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4771053/

Site Web : Reconnaître un herpès labial. (s. d.). ameli.fr | Assuré. https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/herpes-labial/reconnaitre-herpes-labial

Site Web : Reconnaître un herpès génital. (s. d.). ameli.fr | Assuré. https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/herpes-genital/reconnaitre-herpes-genital

Site Web : Herpès. (s. d.). CHUV. https://www.chuv.ch/fr/chuv-home/patients-et-familles/specialites-medicales/atlas-medical-thematique/peau-ongles-cheveux/herpes

Articles liés