Les huiles essentielles peuvent avoir de nombreuses propriétés intéressantes sur le cuir chevelu et les cheveux. Celle de Clou de Girofle par exemple à été étudiée pour lutter contre les poux ou les pellicules, grâce à ses propriétés purifiantes et antiparasitaires, bien qu’on lui préfère l’huile essentielle de Cèdre d’Atlas ou de Lavandin Super. Tandis que pour stimuler la pousse des cheveux ou raviver les cheveux blancs, celle-ci ne semble pas avoir d’effet. Généralement, d’autres huiles sont plus conseillées comme l’huile essentielle de Camomille Matricaire ou l’huile végétale de Ricin.

Cet article a été mis à jour le 18/01/2023

Pour stimuler la pousse ?

Sur internet, on retrouve plusieurs utilisations du Clou de Girofle en épice pour stimuler la pousse des cheveux : infusé dans de l’eau pour l’utiliser en spray, ou macéré dans de l’huile d’olive pour l’utiliser en bain d’huile. Il est donc cohérent de se demander si l’huile essentielle de Clou de Girofle pourrait la remplacer pour cette même raison. Malheureusement, celle-ci ne présenterait pas d'intérêt : on préfèrera l’utiliser pour des usages plus thérapeutiques, pour la sphère buccale par exemple. Aucune étude ne démontre par ailleurs l’efficacité de l’huile essentielle dans la stimulation de la pousse des cheveux. De plus, sa composition en fait une huile essentielle dite dermocaustique, donc une application longue comme un masque est à éviter. Ainsi, il est plus prudent de privilégier l’utilisation du Clou de girofle  en épice, comme cité plus haut, et si toutefois les recettes trouvées sont de source fiable, et de ne pas s’aventurer à le remplacer par son huile essentielle.

Pour stimuler la pousse des cheveux, il est préférable de s’orienter vers l’huile végétale de Ricin par exemple. En effet c’est une des huiles végétales les plus connues, et pour cause, elle est utilisée depuis l’Antiquité pour ses propriétés ! Malgré l’absence d’étude démontrant son efficacité, elle est très réputée pour favoriser la pousse des cheveux. Contenant de l’acide ricinoléique à plus de 80 %, elle nourrit et renforce les cheveux. De plus, elle agirait sur la microcirculation grâce à la présence d’une molécule antioxydante : la vitamine E. Enfin, par ses propriété antibactérienne et antifongiques, elle assainit le cuir chevelu, créant un environnement favorable à la pousse.

Pour les cheveux blancs ?

On retrouve aussi sur internet différentes recettes utilisant les clous de girofle pour les cheveux blancs. Utilisé en huile capillaire ou en spray, ils préviendraient la perte des cheveux et agiraient sur le grisonnement prématuré, voire lutteraient contre l’apparition de cheveux blancs.

Il est aussi logique ici de se demander si l’huile essentielle de Clou de Girofle possède les mêmes vertus. Malheureusement, elle n’est pas présentée pour cette utilisation et aucune étude ne démontre son intérêt. Il n’est donc pas recommandé de l’employer pour cette utilisation.

Il est préférable de s’orienter vers l’huile essentielle de Camomille Matricaire. Par sa couleur bleue, elle permet d’éclaircir  les nuances des cheveux claires. De plus elle est connue pour stimuler la pousse des cheveux et intensifier leur brillance. Elle est donc un excellent tout-en-un pour les cheveux blancs !

Contre les pellicules

Les pellicules sont des cellules dermiques sur le cuir chevelu, apparaissant à cause d’un processus de “desquamation”, c’est-à-dire d’un détachement excessif de fines lamelles de peau. Les plus courantes sont les pellicules dites « sèches » qui sont bénignes et tombent facilement, souvent signe d’un cuir chevelu à tendance sec ou normal. Celles adhérentes, provoquant rougeurs et démangeaisons, souvent sous forme de plaques, sont dites « grasses », et sont souvent signe d’un problème cutané. Bien qu’elle ne soit pas la meilleure, l’huile essentielle de Clou de Girofle peut être intéressante. D’après une étude réalisée en 2020   par des pharmaciens indiens, elle aiderait à se débarrasser des pellicules sèches et à apaiser le cuir chevelu sec et abimé. Son gros défaut est d’être irritante voire dermocaustique pour la peau. Son utilisation nécessite donc obligatoirement une dilution.

Il est ainsi préférable de se tourner vers l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas : elle est connue pour son efficacité à décomposer les corps gras : on dit qu’elle est lipolytique. Cette propriété est dû à la présence de cis et trans-atlantone et permet la dégradation des pellicules. De plus, elle est un puissant décongestionnant par sa richesse en sesquiterpènes. Elle va ainsi stimuler la circulation sanguine, permettant un meilleur renouvellement de l’afflux sanguin et une meilleure élimination des toxines. Ce rôle assainissant, est aussi soutenue par ses propriétés bactéricide et antifongique.

Contre les poux

Les poux sont de petits parasites hématophages, qui se nourrissent de sang, vivant sur le cuir chevelu. Ils ont la capacité de se reproduire à vitesse express, en pondant des larves de couleur grise et difficiles à détacher des racines capillaires. Ils se transmettent en passant d’une tête à l’autre ou par le biais d’objets comme les peignes, brosses à cheveux, bonnets, etc. Enfin, pour se nourrir (4 à 5 fois par jour), ils piquent le cuir chevelu puis sucent le sang en y injectant leur salive. Cela provoque les démangeaisons si caractéristiques ressenties.

Des études  ont permis de mettre en lumière l’activité pédiculicide de l’huile essentielle de Clou de Girofle. Une étude de 2003 menée en Corée démontre d’ailleurs l’efficacité ovicide du girofle, c’est-à-dire sa capacité à détruire les œufs des parasites ou d’empêcher leur développement.  Elle semble donc utile pour cet usage, cependant elle est peu mentionnée dans les livres d’aromathérapie.

D’autres huiles essentielles sont à privilégier en premier réflexe, bien plus souples d’utilisation. C’est le cas de l’huile essentielle de Lavandin super. Son secret est la présence de linalol, responsable de son activité parasiticide. Elle ne les repousse pas simplement, elle les tue via un contact direct. De plus, cette huile essentielle contient une faible concentration en camphre, aussi reconnu pour sa propriété parasiticide. D’après une étude  australienne, son efficacité offre même une alternative aux produits à base de pyréthrines !

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 2 ( 1 votes )

Bibliographie

Publication : Bagavan, A., Rahuman, A. A., Kamaraj, C., Elango, G., Zahir, A. A., Jayaseelan, C., Santhoshkumar, T., & Marimuthu, S. (2011). Contact and fumigant toxicity of hexane flower bud extract of Syzygium aromaticum and its compounds against Pediculus humanus capitis (Phthiraptera : Pediculidae). Parasitology Research, 109(5), 1329‑1340. https://doi.org/10.1007/s00436-011-2425-1

Publication : Obert, F. (s. d.). Huile capillaire pédiculicide. http://www.au-bonheur-dessences.com/wp-content/uploads/2016/02/article-springer-2014.pdf

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.