Quelques définitions pour débroussailler un peu le sujet

Rappel des notions de base ! 

Beaucoup de notions vont être effleurées du bout des doigts sur cette page. Si vous souhaitez avoir plus de précisions, n'hésitez pas à vous rendre directement sur les pages du guide citées ci-contre. L'objectif de cette page est simplement de dresser un rapide aperçu des principales notions entourant l'aromathérapie et les huiles essentielles. 

Qu'est ce qui différencie une plante aromatique d'une plante normale ? Qu'est ce qu'un hydrolat ? Quelle est la différence entre une essence et une huile essentielle ? Autant de questions qui reviennent très souvent. Et voila les réponses :-)

Bonne lecture !

Qu'est-ce qu'une plante aromatique ?

Une plante aromatique est une plante qui contient des molécules odorantes dans un ou plusieurs de ses organes producteurs (graines, fleurs, feuilles, tiges, racines, écorces, fruits…). Ce sont ces composés qui donnent à la plante son odeur et ses propriétés particulières.  Parmi les molécules odorantes, on peut retrouver des molécules aromatiques, c’est-à-dire qui contiennent un système cyclique. La plupart des molécules aromatiques sont odorantes, mais certaines molécules odorantes ne sont pas aromatiques.

Qu'est-ce qu'une huile essentielle (HE) ?

Une huile essentielle est le résultat d’une distillation à la vapeur d’eau d’une partie de la plante aromatique.
L’huile essentielle est un liquide volatil, soluble dans un corps gras ou de l’alcool mais pas dans l’eau. C’est une huile certes mais elle n’est pas composée de corps gras comme les huiles végétales mais de composés chimiques odorants. Ce sont des produits complexes puisque plus d’une centaine de molécules chimiques les composent. Une huile essentielle se doit d’être 100 % naturelle et pure (ou intégrale), c’est-à-dire qu’elle n’est pas modifiée ou coupée avec d’autres substances. Les propriétés des huiles essentielles découlent directement de l’action des molécules les composant.

... et une essence ?

Même si l’huile essentielle et l’essence sont deux produits différents, aujourd’hui par abus de langage et également selon la réglementation, seul le terme “huile essentielle” est retenu en général.

L’essence est une substance naturelle issue de petites poches présentes dans les zestes d’agrumes. Contrairement à l’huile essentielle, l’essence n’est pas obtenue par distillation mais est extraite par expression mécanique. Par exemple, l’essence de pamplemousse est obtenue par pression à froid des zestes de l’agrume. Ainsi, contrairement à la distillation et aux huiles essentielles, les essences ne subissent aucune modification biochimique.

Qu'est-ce qu'un hydrolat ?

La distillation à la vapeur d’eau permet d’obtenir deux produits, l’huile essentielle et l’hydrolat.

L’hydrolat correspond à la vapeur d’eau condensée obtenue en fin de processus de distillation. De densité supérieure, cette eau, faiblement chargée en molécules chimiques hydrosolubles (moins de 5 %), sera séparée de la seconde phase. Cette dernière est l’huile essentielle, une phase concentrée à plus de 95 % en molécules odorantes et aromatiques. De faible densité, elle se situe en général au dessus de l’hydrolat. La différence de densité entre les deux liquides permet de les séparer facilement.

L’hydrolat est un produit naturel dont les propriétés sont complémentaires de celles de l’huile essentielle. Étant faiblement concentré en molécules chimiques, il sera utilisé surtout pour les muqueuses ou sur le visage en complément d’une utilisation des huiles essentielles.

Bien que nous ne puissions trouver d’huiles essentielles dans toutes les plantes, il est possible d’établir une distillation afin de se procurer l’hydrolat de chaque plante.

Qu'est-ce qu'un absolu ?

L’absolu se divise en trois catégories : la concrète, la pommade florale et le résinoïde.
Leur différence vient de leur méthode d’obtention. La concrète est une pâte obtenue par macération des fleurs ou des feuilles dans un solvant. Après évaporation du solvant, la concrète est le résidu. La pommade florale est obtenue par un enfleurage de fleurs. Un corps gras est obtenu après un lavage par alcool et un glaçage. Le résinoïde est quant à lui obtenu par macération de gomme ou de résine dans un solvant. Comme pour la concrète, après évaporation du solvant, il reste de résinoïde.

L’absolu est un produit non thérapeutique, il est utilisé en parfumerie et en dans l’univers des cosmétiques.

L'aromathérapie c'est quoi ?

Du grec “aroma” signifiant “odeur” et “therapia” pour “soins”, ce terme définit l’utilisation d’huiles essentielles, d’essences ou d’hydrolats pour certains soins. Ces derniers sont tous obtenus à partir de plantes aromatiques.

L’aromathérapie est la seule médecine naturelle qui ne soit pas considérée comme une médecine douce.

Quel est l'intérêt d'une synergie ?

Par définition, une synergie consiste à associer différents moyens pour renforcer l’action recherchée.

En aromathérapie, une synergie d’huiles essentielles consiste donc à mélanger différentes huiles essentielles et/ou végétales. Ces huiles peuvent avoir des propriétés différentes, permettant d’obtenir un mélange polyvalent agissant à différents niveaux, ou avoir les mêmes propriétés mais via des molécules différentes, permettant de potentialiser l’effet recherché. Une synergie aura donc plus de chances d’agir qu’une huile essentielle toute seule !

Qu'est ce que la phytothérapie ?

Du grec “phytos” signifiant “plante”, la phytothérapie est la médecine par les plantes, elle englobe donc l’aromathérapie. L’utilisation des plantes peut se faire à leur état premier, ou par leurs extraits.

De nombreux modes d’utilisation existent, soit par usage externe, soit par usage interne. En interne par exemple, il est possible d’utiliser les plantes en infusion, en gélules d’extraits ou de poudre, en jus… Et en externe, les plantes se trouvent dans des crèmes, gels, baumes, compresses, décoction ou inhalation par vapeurs. De plus, les plantes peuvent être utilisées entièrement en cuisine.

La phytothérapie est utilisée pour soigner de nombreux maux. Elle est très efficace en prévention mais également afin d’établir une guérison. La phytothérapie et l’aromathérapie sont complémentaires, il est souvent recommandé d’associer ces deux médecines naturelles.

Et la gemmothérapie ?

Du latin “gemmae” signifiant “bourgeon”, la gemmothérapie est une branche de la phytothérapie.

C’est également une médecine naturelle qui consiste à utiliser les vertus des bourgeons et jeunes pousses d’arbres et d’arbustes à des fins thérapeutiques. Ces tissus embryonnaires végétaux sont ensuite préparés par macération dans un mélange d’eau, de glycérine et d’alcool pour obtenir un macérât glycériné concentré. L’eau permet d’extraire les minéraux et vitamines. L’alcool extrait les alcaloïdes, les hétérosides et la glycérine extrait les flavonoïdes, les phénols, etc...

Et l'homéopathie ?

Du grec “homoios” signifiant “similaire” et “pathos” pour “pathologie”, l’homéopathie consiste à traiter une maladie via des substances très diluées, qui concentrées provoqueraient les mêmes symptômes que ceux ressentis par le patient.

Ainsi, c’est en se basant sur ce principe de similitude et de forte dilution que l’homéopathie fonctionne.

Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre