Issue d’un arbre vénéré par les Polynésiens appelé Tamanu, l’huile végétale de Calophylle Inophyle est une huile très polyvalente en raison de ses nombreuses vertus thérapeutiques. Tonifiante circulatoire pour les systèmes sanguins et lymphatiques, l’huile végétale de Calophylle Inophyle permet de réduire l’intensité de la couperose ou bien encore des cernes. Anti-inflammatoire, elle permet d’atténuer les rougeurs de la couperose ou de l’acné, mais aussi de soulager les démangeaisons cutanées. Les nombreux principes actifs (calophyllolide, calaustraline, inophylloide) que l’huile végétale de Calophylle Inophyle possède lui donnent des bienfaits cicatrisant et vulnéraires pour resserrer les tissus cutanés des cicatrices. Enfin, elle permet de lutter contre le vieillissement cutané dont les rides grâce à ses actifs antioxydants (polyphénols, vitamine E).

Cet article a été mis à jour le 03/08/2023

Craquez pour la Compagnie

Calophylle Inophyle
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 5.9€
picto cart
CÈDRE DE L'ATLAS
Huile essentielle BIO
A partir de 1.9€
picto cart
CITRON
Huile essentielle BIO
A partir de 2€
picto cart
LEMONGRASS
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
FLATULENCES
Huiles essentielles en...
A partir de 9.9€
picto cart
Beurre de Karité désodorisé
Beurre Végétal BIO
A partir de 4.9€
picto cart

Une huile naturelle efficace pour le visage

  • Tonifiante, fluidifiante sanguine : l’huile végétale de Calophylle Inophyle est réputée pour sa capacité à fluidifier le sang grâce à la calophyllolide. Cette dernière est une molécule active présente en majorité dans sa partie insaponifiable. L’huile végétale de Calophylle Inophyle va ainsi permettre de limiter les problèmes de couperose, de rosacée ou de cernes. Son application cutanée stimule l’activité des capillaires et des veines pour prévenir ces problèmes de peau.

  • Anti-inflammatoire : l’huile végétale de Calophylle Inophyle est reconnue pour agir sur les processus inflammatoires cutanées. Selon plusieurs études, la calophyllolide que l’huile végétale de Calophylle Inophyle contient, aurait des effets bénéfiques sur la peau puisqu’elle diminuerait l’activité des cytokines pro-inflammatoires (déclenchant la réaction inflammatoire) telles que IL-1bêta, IL-6, TNF-alpha. À l’inverse, elle augmenterait le taux de IL-10, une cytokine anti-inflammatoire. Cette même molécule réduirait aussi le processus de myéloperoxydase qui est responsable de l’oxydation accélérée des tissus cutanés.

  • Cicatrisante : les pyrocoumarines (calophyllolide, inophylloide, calaustraline) contenues dans l’huile végétale de Calophylle Inophylle font d’elle une huile vulnéraire permettant une cicatrisation accélérée des plaies. Des études ont montré que l’application topique d’huile végétale de Calophylle Inophyle favorise la fermeture d’une blessure par l’augmentation de la production en collagène et en glycosaminoglycanes (molécules glucidiques des tissus cutanés humain). Ce processus de cicatrisation est aussi accéléré par les propriétés anti-inflammatoires énoncées de l’huile de Calophylle Inophyle.

  • Antibactérienne : de nombreuses études ont montré les bienfaits antibactériens intéressants que l’huile végétale de Calophylle Inophyle prodigue. Ses principes actifs (calophyllolide, inophylline C et E) auraient des activités antibactériennes contre S.aureus (bactérie infectieuse). De plus, l’application d’huile végétale de Calophylle Inophyle sur les cellules de la peau (kératinocytes) augmenterait la libération du peptide bêta-défensine 2. Ce dernier est reconnu pour son activité antimicrobienne sur des bactéries Gram négatifs.

  • Antioxydante : les polyphénols et la vitamine E de l’huile végétale de Calophylle Inophyle participent à neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement cutané et de la diminution de la production en collagène. Ces constituants servent ainsi d’actifs préventifs dans l’apparition des rides.

  • Régénérante cutanée : les acides gras que l’huile végétale de Calophylle Inophyle contient, dont notamment l’acide linoléique (oméga-6 : 17 à 39 %), participent à la fabrication et au renouvellement de la membrane cellulaire. Leurs actions renforcent ainsi le film hydrolipidique, ce qui permet d’accélérer le processus de cicatrisation en cas d’acné ou de prévenir l’apparition des rides.

  • Assouplissante et adoucissante : l’huile végétale de Calophylle Inophyle est composée principalement d’acide oléique (30 à 55 %), d’acide palmitique (12 à 20 %) et d’acide stéarique (8 à 18 %). Ces derniers donnent à l’huile des propriétés émollientes pour permettre à la peau d’être plus souple et de lui redonner de l’élasticité. De plus, les acides gras qu’elle contient permettent d’adoucir la peau du visage.

  • Protectrice solaire : l’huile végétale de Calophylle Inophyle aurait selon des études des bienfaits sur l’absorption des rayons UV du soleil. Elle posséderait un indice de protection solaire de 11 et de 18 combiné avec l’huile végétale de Karanja. Elle protège ainsi contre le vieillissement cellulaire et la cytotoxicité induite (mort des cellules). Néanmoins, l’huile végétale de Calophylle Inophyle ne doit pas se substituer à une crème solaire conventionnelle d’indice 30 ou 50.

  • Drainante lymphatique : bien que peu d’études ne soient disponibles sur le sujet,l’huile végétale de Calophylle Inophyle pourrait participer à stimuler le système lymphatique. Ceci serait dû aux pyrocoumarines qu’elle contient (calophyllolide, calaustraline, inophylline, acide calophyllique).

En cas de couperose, rosacée

La couperose est une affection cutanée liée à un problème de circulation sanguine, survenant généralement sur les peaux fines et hypersensibles. Elle se traduit par l’apparition de rougeurs et de petits vaisseaux éclatés sur les joues, le front, le menton ou encore sur les ailes du nez du visage. La rosacée est quant à elle une maladie dermatologique inflammatoire qui s’exprime par la manifestation de boutons et de plaques. Elle accompagne par ailleurs souvent la couperose. L’huile végétale de Calophylle Inophyle est très adaptée pour ce trouble cutané grâce à ses propriétés décongestionnantes et circulatoires apportées par la callophylolide et les polyphénols. Elle agit donc en prévention de la couperose.

En utilisation seule

Sur une peau propre et sèche, appliquer 3 à 4 gouttes d’huile végétale de Calophylle Inophyle sur le visage, matin et soir. Effectuer des massages délicats sur les zones couperosées ou rosacées pour faire pénétrer l’huile. En cas de peau sensible, diluer cette dernière à hauteur de 20% dans de l’huile végétale de Jojoba ou de l’huile végétale de Macadamia.

En sérum anti-rougeurs

Ingrédients et recette.

Dans un flacon de 30 mL, verser les ingrédients suivants :

Refermer le flacon et homogénéiser la préparation. Le sérum anti-rougeurs est prêt à être utilisé. Recette : Kaibeck, J. (2020). Ma bible de la slow cosmétique : Le guide de référence pour une cosmétique plus écologique et saine. Leduc.S Pratique. p.170

Conseils d’utilisation : appliquer 3 gouttes de ce sérum le soir sur les zones marquées par la couperose et masser tout doucement pour y faire pénétrer le produit. Ce sérum de couleur verdâtre permet de lutter efficacement contre les rougeurs de la couperose ou de la rosacée. Il est possible d’appliquer par-dessus une crème hydratante, de préférence couvrante et anti-UV.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Jojoba est un bon support. Elle respecte à la fois le pH des peaux hypersensibles, mais elle est également séborégulatrice. Le macérat huileux de Calendula apporte quant à lui, ses bienfaits anti-inflammatoires et apaisants qui va atténuer les rougeurs de la couperose ou de la rosacée. En complément, l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne est réputée pour ses vertus drainantes apportées par l’alpha-pinène et le gamma-curcumène. L’huile essentielle de Camomille Matricaire utile par ses propriétés anti-inflammatoires et décongestionnantes qui permettent de diminuer l’intensité des vaisseaux sanguins sur la peau du visage. C’est notamment par l’intermédiaire des molécules comme le chamazulène et les sesquiterpénols. Enfin, l’huile essentielle de Cyprès de Provence est décongestionnante veineuse grâce à la molécule d’alpha-pinène.

Précaution d’utilisation : Ce sérum n’est pas autorisé pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que pour les enfants de moins de 3 ans. En cas de pathologies hormonodépendantes (fibrome, mastose) et chez les personnes asthmatiques, épileptiques, hémophiles ou sous traitement anti-coagulant, demander un avis médical avant d’utiliser ce sérum. De plus, l’huile essentielle de Camomille Matricaire est photosensibilisante, donc il ne faut pas s’exposer au soleil 12 heures après l’application du sérum. Veiller à effectuer un test dermatologique au creux du coude au moins 24 heures avant son utilisation en cas d’allergies (allergie aux astéracées pour le macérat huileux de Calendula notamment).

En cas de cernes, poches sous les yeux

Les cernes et les poches sous les yeux sont des problèmes d’origine vasculaire ou survenant avec l’hérédité, le vieillissement prématuré de la peau. Les cernes sont d’une part le résultat d’une mauvaise circulation sanguine sur la zone très sensible du contour de l’œil. D’autre part, les poches sous les yeux sont le signe d’une mauvaise élimination de cellules graisseuses et due aussi à une rétention d’eau. L’huile végétale de Calophylle Inophyle apparait alors comme une alliée de taille contre les cernes par ses propriétés sur la microcirculation sanguine et lymphatique.

En utilisation seule

Matin et soir, appliquer une goutte d’huile végétale de Calophylle Inophyle sous le contour des yeux. Puis, effectuer des petits massages légers pour activer la circulation sanguine des cernes et/ou atténuer les poches sous les yeux. En cas de peau sensible, diluer cette dernière à hauteur de 20% dans de l’huile végétale de Jojoba ou de l’huile végétale de Macadamia.

En roll-on anti-cernes et anti-poches

Ingrédients et recette.

Dans un flacon roll-on de 10 mL, ajouter :

Refermer le flacon et homogénéiser la préparation. Le roll-on est prêt à être utilisé. Recette inspirée de : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées. p.236

Conseils d’utilisation : appliquer le roll-on sur les cernes ou les poches sous les yeux en partant de l’extérieur vers l’intérieur. Effectuer ensuite un massage au doigt sans appuyer, jusqu’à pénétration complète. Répéter l’opération 2 fois par jour, matin et soir. Eviter de masser trop près des yeux, les huiles essentielles sont puissantes.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Son de Riz est reconnue pour ses vertus antioxydantes très puissantes apportées par l’acide férulique, la vitamine E et surtout la coenzyme Q10. De plus, elle stimule la microcirculation sanguine et limite ainsi l’apparition des cernes. L’huile végétale d’Avocat est quant à elle réputée pour assouplir les poches sous les yeux par les acides gras qu’elle contient (acide oléique, acide linoléique, etc.). Elle lutte aussi contre le vieillissement cutané par sa richesse en vitamines (A, B, C, D, E), prévenant ainsi les cernes et les poches sous les yeux. En complément, l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne et l’huile essentielle de Lentisque Pistachier sont décongestionnantes veineuses et circulatoires par l’alpha-pinène qu’elles contiennent.

Précautions d’utilisation : ce roll-on est déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que pour les enfants de moins de 6 ans. Il est possible de retirer l’huile essentielle de Lentisque Pistachier de la synergie pour que les femmes enceintes de plus de 3 mois puissent l’utiliser. En cas de pathologies hormonodépendantes et chez les personnes asthmatiques, épileptiques, hémophiles ou sous traitement anti-coagulant, demander un avis médical avant d’utiliser ce roll-on. Veiller à effectuer un test dermatologique au creux du coude au moins 24 heures avant son utilisation.

En cas d'acné, peau acnéique

L’acné est une affection cutanée qui se manifeste par la production en excès de sébum. Le sébum est un lipide synthétisé par les glandes sébacées. Survenant généralement pendant l’adolescence ou durant un dérèglement hormonal, cette surproduction de sébum favorise par la suite la prolifération bactérienne et l’inflammation des pores de la peau. Par conséquent, cela conduit à l’apparition de boutons d‘acné. L’huile végétale de Calophylle Inophyle est très adaptée contre l’acné et pour les peaux à tendance acnéique. En effet, selon une étude, l’huile végétale de Calophylle Inophyle possède une activité antibactérienne contre les bactéries responsables de l’acné (P. acnes et P.granulosum). Elle soulage ainsi les rougeurs et répare les cicatrices d’acné grâce à son principe actif anti-inflammatoire et cicatrisant, la calophyllolide.

En utilisation seule

Appliquer quelques gouttes d’huile végétale de Calophylle Inophyle (5 maximum) sur la peau acnéique préalablement nettoyée, puis effectuer des massages délicats sur la peau du visage pour la faire pénétrer. Réaliser ce soin de préférence le soir. En cas de peau sensible, diluer cette dernière à hauteur de 20% dans de l’huile végétale de Jojoba ou de l’huile végétale de Macadamia.

En synergie contre les boutons inflammés

Ce soin avec des huiles essentielles permet de lutter efficacement contre l’acné modérée.

Ingrédients et recette.

Dans un flacon de 10 mL, ajouter :

  • 6 mL d’huile végétale de Jojoba
  • 3 mL d’huile végétale de Calophylle Inophyle
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine
  • 1 goutte d’huile essentielle de Tea Tree
  • 1 goutte d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné.

Refermer le flacon et homogénéiser le mélange. La synergie est prête à être utilisée.

Conseils d’utilisation : quotidiennement, appliquer 1 à 2 gouttes de la synergie sur les boutons inflammés, puis effectuer des massages autour du bouton d’acné. Utiliser cette synergie pendant 10 à 15 jours, puis faire une pause et renouveler si besoin.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Jojoba est la meilleure pour les peaux acnéiques par sa propriété régulatrice de sébum. Elle restaure ainsi l’équilibre cutané et le pH de la peau. En parallèle, l’huile essentielle de Lavande Vraie est cicatrisante et anesthésiante locale grâce au linalol (composé majoritaire de l’huile). L’huile essentielle de Tea Tree lutte efficacement contre l’acné grâce à ses vertus antibactériennes conférées par le terpinène-4-ol. Enfin, l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné est anti-inflammatoire et antalgique par le citronellal qu’elle contient. Ainsi, elle permet de soulager les rougeurs et les démangeaisons cutanées.

Précautions d’utilisation : cette synergie est déconseillée pour les femmes enceintes de moins de 3 mois ainsi que pour les bébés de moins de 3 mois. Les personnes asthmatiques, épileptiques, hémophiles ou sous traitement anti-coagulant doivent demander un avis médical avant d’utiliser cette synergie. Veiller à effectuer un test dermatologique au creux du coude au moins 24 heures avant son utilisation en cas d’allergies.

En cas de cicatrices

Les cicatrices sont des lésions du tissu fibreux de la peau qui peuvent apparaitre à la suite d’une blessure, d’un bouton d’acné, d’une brûlure ou d’une opération chirurgicale. L’huile végétale de Calophylle Inophyle est vulnéraire, car elle permet d’accélérer la cicatrisation des plaies. Sa composition riche en callophylolide, en calaustraline et en inophylloide fait d’elle une huile très adaptée dans la régénération cutanée de cicatrices.

En utilisation seule

Appliquer, sur un visage propre et sec, 3 à 4 gouttes d’huile végétale de Calophylle Inophyle sur les zones marquées par les cicatrices. Effectuer ensuite des massages avec l’index et le majeur en effectuant des petits mouvements circulaires autour de la cicatrice pendant 5 minutes. Utiliser ensuite ces mêmes doigts et pincer la cicatrice afin de la décoller de la peau. Renouveler l’opération 2 à 3 fois par jour. En cas de peau sensible, diluer cette dernière à hauteur de 20% dans de l’huile végétale de Jojoba ou de l’huile végétale de Macadamia.

Pourquoi pratiquer un massage sur la cicatrice ? Lorsque la cicatrice apparaît, la peau peut adhérer aux muscles et aux tissus sous-cutanés, induisant notamment une rigidité de la cicatrice et des inconforts. Cette technique de massage qui décolle la cicatrice permet une meilleure souplesse à la peau.

En huile contre les cicatrices du visage

Ingrédients et recette.

Dans un flacon de 30 mL, ajouter :

Refermer le flacon et homogénéiser le mélange. L’huile cicatrisante est prête à l’emploi.

Conseils d’utilisation : appliquer 3 à 4 gouttes de cette huile cicatrisante sur la zone cicatricielle et masser délicatement autour de la cicatrice pendant 5 minutes. Réaliser ce soin 2 fois par jour et sur au moins 10 jours. En cas de cicatrices plus profondes, prolonger l’application pendant 3 semaines.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Rose Musquée est reconnue pour agir sur les cicatrices grâce à l’acide trans rétinoïque (cicatrisant) et au squalène (régénérant cutané). Les molécules d’italidiones confèrent à l’huile essentielle d’Hélichryse Italienne des propriétés cicatrisantes. Elles limitent la prolifération anormale de tissus et permettent d'éviter l'apparition d'une cicatrice hypertrophique (chéloïde). Enfin, l’huile essentielle de Lavande Fine est cicatrisante et antibactérienne. Le linalol qu’elle contient lutte ainsi contre l’insertion de bactéries pouvant être responsables de l’acné.

Précautions d’utilisation : cette huile cicatrisante est déconseillée aux femmes enceintes de moins de 3 mois ainsi qu’aux bébés de moins de 3 mois. Les personnes asthmatiques, hémophiles ou sous traitement anti-coagulant et hypotendues doivent demander un avis médical avant d’utiliser cette synergie. Veiller à effectuer un test dermatologique au creux du coude au moins 24 heures avant son utilisation en cas d’allergies.

En cas de rides, taches brunes

Les rides sont des marques présentes sur le visage, qui sont liées à un manque du renouvellement cellulaire cutané. Les taches brunes apparaissent quant à elle lors d’une perturbation de la mélanine (pigments) sur la peau. L’huile végétale de Calophylle Inophyle est très utile contre les rides grâce à la présence de polyphénols et de vitamine E. Ces derniers sont des antioxydants ralentissant le vieillissement cutané en neutralisant les radicaux libres. Elle permet ainsi de prévenir la formation des rides. De plus, les acides gras (dont l’acide linoléique), participe à régénérer les cellules et à renforcer le film hydrolipidique de la peau. Enfin, ses vertus de protectrices solaires ralentissent la surproduction de mélatonine en cas de taches brunes.

En utilisation seule

Appliquer 3 à 4 gouttes d’huile végétale de Calophylle Inophyle au niveau du visage et du cou préalablement nettoyé. Effectuer ensuite des massages liftants, pour nourrir, tonifier et combler les rides. Elle peut aussi prévenir de l’apparition de taches brunes. Ce soin peut être réalisé matin et soir. En cas de peau sensible, diluer cette dernière à hauteur de 20% dans de l’huile végétale de Jojoba ou de l’huile végétale de Macadamia.

En sérum anti-rides et antitaches

Cette synergie nourrissante et antioxydante va permettre d’atténuer les taches brunes et de prévenir la formation des rides du visage.

Ingrédients et recette.

Dans un flacon de 10 mL, ajouter :

  • 4 mL d’huile végétale de Jojoba
  • 4 mL d’huile végétale de Calophylle Inophyle
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Livèche

Refermer le flacon et homogénéiser la préparation. Le sérum est prêt à l’emploi.

Conseils d’utilisation : le soir, appliquer 1 à 2 gouttes du sérum sur le visage. Renouveler l'application jusqu'à amélioration, mais ne pas dépasser les 3 semaines d'utilisation consécutive. Si nécessaire, reprendre l'application après 1 semaine de pause.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Jojoba est une huile intéressante pour les rides, car elle est assouplissante et vient atténuer les fine rides du visage. De plus, sa propriété séborégulatrice permet de respecter le pH tous les types de peau. D’autre part, l’huile essentielle de Géranium Rosat est astringente grâce aux alcools monoterpéniques qu’elle contient (géraniol, linalol). L’huile essentielle de Livèche est quant à elle dépigmentaire du fait de la présence de molécules phtalides. Ainsi, elle élimine les pigments à l’origine des tâches pigmentaires de la peau.

Précautions d’utilisation : ce sérum est déconseillé pour les femmes enceintes et allaitantes. En cas de pathologies hormonodépendantes ou chez les personnes asthmatiques et épileptiques, demander un avis médical avant d’utiliser ce sérum. L’huile essentielle de Livèche est photosensibilisante, donc il ne faut pas s’exposer au soleil au moins 12 heures après son application sur le visage. Veiller à effectuer un test dermatologique au creux du coude au moins 24 heures avant son utilisation, en cas d’allergies. Pour les femmes enceintes de plus de 3 mois, il est possible de retirer l’huile essentielle de Livèche de la synergie pour atténuer seulement les rides.

Craquez pour la Compagnie

Calophylle Inophyle
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 5.9€
picto cart
CÈDRE DE L'ATLAS
Huile essentielle BIO
A partir de 1.9€
picto cart
CITRON
Huile essentielle BIO
A partir de 2€
picto cart
LEMONGRASS
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
FLATULENCES
Huiles essentielles en...
A partir de 9.9€
picto cart
Beurre de Karité désodorisé
Beurre Végétal BIO
A partir de 4.9€
picto cart

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.9 ( 93 votes )

Bibliographie

Publication : Ansel, J., Lupo, E., Mijouin, L., Guillot, S., Butaud, J., Ho, R., Lecellier, G., Raharivelomanana, P., & Pichon, C. (2016). Biological Activity of Polynesian Calophyllum inophyllum Oil Extract on Human Skin Cells. Planta Medica, 82(11/12), 961 966. https://doi.org/10.1055/s-0042-108205

Publication : Dweck, A. C., & Meadows, T. (2002). Tamanu (Calophyllum inophyllum) - the African, Asian, Polynesian and Pacific Panacea. International Journal of Cosmetic Science, 24(6), 341–348. https://doi.org/10.1046/j.1467-2494.2002.00160.x

Publication : Nguyen, V., Truong, C., Nguyen, B. C. Q., Vo, T. V., Dao, T., Nguyen, V., . . . Bui, C. (2017). Anti-inflammatory and wound healing activities of calophyllolide isolated from Calophyllum inophyllum Linn. PLOS ONE, 12(10). https://doi.org/10.1371/journal.pone.0185674

Publication : Hua, O. H., Tran, Q. T., Trinh, D. T., Nguyen, V. T., Duong, D. M., & Nguyen, T. (2022). A Review of Traditional Uses, Phytochemistry and Pharmacological Properties of Some Vietnamese Wound-Healing Medicinal Plants. Natural Product Communications, 17(4), 1934578X2210883. https://doi.org/10.1177/1934578x221088379

Publication : Léguillier, T., Lecsö-Bornet, M., Lémus, C., Rousseau-Ralliard, D., Lebouvier, N., Hnawia, E., Nour, M., Aalbersberg, W. G., Ghazi, K., Raharivelomanana, P., & Rat, P. (2015). The Wound Healing and Antibacterial Activity of Five Ethnomedical Calophyllum inophyllum Oils : An Alternative Therapeutic Strategy to Treat Infected Wounds. PLOS ONE, 10(9), e0138602. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0138602

Publication : Raharivelomanana, P., Ansel, J., Lupo, E., Mijouin, L., Guillot, S., Butaud, J., Ho, R., Lecellier, G., & Pichon, C. (2018). Tamanu oil and skin active properties : from traditional to modern cosmetic uses. Oilseeds and fats, crops and lipids, 25(5), D504. https://doi.org/10.1051/ocl/2018048

Publication : Su, X., Zhang, M., Li, L., Huo, C. H., Gu, Y., & Shi, Q. (2008). Chemical Constituents of the Plants of the Genus Calophyllum. Chemistry & Biodiversity, 5(12), 2579 2608. https://doi.org/10.1002/cbdv.200890215

Ouvrage : Kaibeck, J. (2020). Ma bible de la slow cosmétique : Le guide de référence pour une cosmétique plus écologique et saine. Leduc.S Pratique.

Ouvrage : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées.