Le Curcuma Longa, plante herbacée à rhizome, aussi connu sous le nom de safran indien, est une épice adoptée en cuisine indienne depuis l’Antiquité. Elle parfume et donne un goût particulier aux plats. Cette dernière est d’une couleur jaune-orangé grâce à la curcumine, principale molécule active. Le curcuma est aussi utilisé en médecine ayurvédique depuis des années pour ses pouvoirs anti-inflammatoires, antioxydants, mais aussi pour soulager certains maux ou troubles digestifs. Aujourd’hui, des essais cliniques sont réalisés sur des patients atteints du syndrome de l’intestin irritable afin de réduire l’inflammation ou les douleurs, et d’améliorer la qualité de vie des patients grâce à la curcumine. Cette maladie est un trouble fonctionnel de l’intestin, d’étiologie inconnue. Son traitement repose uniquement sur la diminution et le soulagement des symptômes. Cet article reprendra alors les propriétés du curcuma en lien avec le syndrome de l’intestin irritable.

Cet article a été mis à jour le 28/11/2022

Propriétés du curcuma

Anti-inflammatoire

Les chercheurs ignorent encore l’étiologie du syndrome de l’intestin irritable (SII). Cependant, il semblerait qu’une inflammation de bas grade soit un facteur causal de cette maladie. Par ailleurs, il faut savoir que le traitement de cette maladie repose uniquement sur la diminution et le soulagement des symptômes. De ce fait, il serait très intéressant d’apporter des aliments pouvant réduire l’inflammation dans le cas du SII. Ceci est le cas d’une étude publiée en 2017. En effet, des patients atteints du SII ont reçu des gélules contenant des mélanges, notamment des curcuminoïdes (molécules actives du curcuma), des huiles essentielles de curcuma, de l’huile de poisson, de l’huile de carvi et de menthe poivrée, et d’autres vitamines. Les résultats ont démontré que cette association a permis de soulager l’inflammation de bas grade chez les patients atteints de SII, notamment grâce à la curcumine contenue dans le curcuma, et les omégas 3 contenus dans l’huile de poisson.

Analgésique

Les douleurs décrites par les patients atteints de SII peuvent varier de quelques heures jusqu’à quelques jours. On retrouve des maux au bas du ventre, des flatulences et des ballonnements. Une étude récente réalisée sur des patients atteints de SII a pu analyser l’effet de la curcumine sur l’évolution des douleurs de cette maladie. Les résultats ont suggéré que la curcumine a pu réduire les douleurs et inconforts abdominaux jusqu’à 22% chez les patients ayant pris un extrait de curcuma.

Régulation de la flore

Il faut savoir que la curcumine est difficilement assimilable étant donné son poids moléculaire élevé. En effet, cette dernière ne peut passer la paroi intestinale seule. Mais dans le cas du syndrome de l’intestin irritable, c’est une bonne nouvelle. En effet, la curcumine atteindra la paroi intestinale sans être métabolisée. De ce fait, elle pourra entraîner des effets bénéfiques non seulement sur l’intestin, mais aussi sur la flore bactérienne (microbiote intestinal). Des recherches sur les animaux ont été réalisées et ont suggéré que la curcumine a pu rétablir l’intégrité de la barrière intestinale et modifier la composition globale du microbiote intestinal, ce qui a pu améliorer la symptomatologie du SII. Bien que ces expériences aient été pratiquées sur des souris, il faut savoir que le métabolisme de ces dernières est semblable à celui de l’être humain, ce qui laisse présager l’efficacité de la curcumine sur la régulation de la flore bactérienne.

Précautions d’emploi

Il est souvent recommandé d’associer le curcuma au poivre pour augmenter la biodisponibilité de la curcumine. Cependant, cette association n’est pas sans risque pour les personnes atteintes du SII. En effet, la pipérine (molécule active du poivre) a pour rôle d’entraîner une hyperperméabilité intestinale afin de laisser passer des molécules à haut poids moléculaire à travers la paroi intestinale. Or, les manifestations pathologiques du SII sont caractérisées par une altération de la perméabilité intestinale. Cette association entraînera donc des complications chez ces personnes. Il est donc contre-indiqué de consommer de la pipérine, notamment en cas de poussée.

Pour une consommation sans danger du curcuma, il est conseillé de respecter les recommandations afin de ne pas subir les effets secondaires de la curcumine, à savoir : des nausées et vomissements, une sécheresse de la bouche, des flatulences et des brûlures de l’estomac.

Il est recommandé aussi de demander conseil à votre médecin traitant avant de démarrer une cure.

Comment l’utiliser correctement ?

L’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA) a fixé une dose journalière admissible (DJA) de curcumine à raison de 180 mg/j de curcumine pour un adulte de 60 Kg. L’ANSES, quant à elle, a déterminé que la dose apportée par les compléments alimentaires optimisés ne doit pas dépasser 153 mg/j de curcumine pour un adulte de 60 Kg.

De cette manière, pour une consommation de curcuma sans danger, il est recommandé d’apporter jusqu’à 6g de curcuma en poudre par jour. Il est conseillé d’augmenter progressivement les doses journalières pour éviter de subir des effets secondaires. Notez bien que 1 cuillère à café équivaut à environ 5 g de curcuma.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 9 votes )

Bibliographie

Publication : Bundy, R., Walker, A. F., Middleton, R. W. & Booth, J. (2004, décembre). Turmeric Extract May Improve Irritable Bowel Syndrome Symptomology in Otherwise Healthy Adults : A Pilot Study. The Journal of Alternative and Complementary Medicine, 10(6), 1015‑1018. https://doi.org/10.1089/acm.2004.10.1015

Publication : Gupta, S. C., Patchva, S. & Aggarwal, B. B. (2012, 10 novembre). Therapeutic Roles of Curcumin : Lessons Learned from Clinical Trials. The AAPS Journal, 15(1), 195‑218. https://doi.org/10.1208/s12248-012-9432-8

Publication : Jurenka JS. Anti-inflammatory properties of curcumin, a major constituent of Curcuma longa: a review of preclinical and clinical research. Altern Med Rev. 2009 Jun;14(2):141-53. Erratum in: Altern Med Rev. 2009 Sep;14(3):277. PMID: 19594223.

Site Web : Curcuma - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/curcuma-longa.html