Le curcuma est une plante à rhizome, connu aussi sous le nom de safran indien. Sa principale molécule active est la curcumine. Cette dernière confère à cette épice tous ses bienfaits, notamment anti-inflammatoires, antioxydantes, anti-cancéreuses, mais aussi sur certains troubles gastro-intestinaux et atteintes dermatologiques. Cela dit, durant la grossesse et l’allaitement, des questions reviennent très souvent quant à la consommation de certaines épices, notamment le curcuma. En effet, ce dernier a fait l’objet de plusieurs articles, notamment par l'Agence Européenne du Médicament qui a interdit le curcuma pour les femmes enceintes et allaitantes, hors usage alimentaire. Ce dernier est donc permis en poudre ou frais, mais aux doses recommandées, ceci dans le cadre d’une alimentation équilibrée, saine et variée. Cet article permettra donc de savoir les bienfaits du curcuma durant la grossesse et l’allaitement ainsi que son utilisation adéquate.

Cet article a été mis à jour le 28/11/2022

Peut-on l’utiliser sans risques ?

Le curcuma a fait l’objet de plusieurs questionnements. En effet, ce dernier est un trésor de bienfaits. Cependant, aucune recherche n’a été réalisée sur des femmes enceintes ou allaitantes étant donné que cela est contraire à l’éthique de mener des études sur ces populations.

Néanmoins, les femmes enceintes ou allaitantes peuvent continuer à consommer du curcuma aux doses habituelles, qu’il soit frais ou en poudre. En effet, selon l'Agence Européenne du Médicament, en usage alimentaire classique, le curcuma est autorisé durant la grossesse ou l’allaitement. Ne dépassez pas 5 grammes par jour (1 cuillère à café), et pas tous les jours ;-)

Toutefois, chez les femmes enceintes ou allaitantes, il est contre-indiqué d’entamer une cure de curcuma, ou de prendre des compléments alimentaires à base de curcumine optimisée. Il existe en effet très peu de données quant aux effets secondaires ou les risques pour le fœtus ou le bébé.

Bienfaits du curcuma

Pour le reflux gastro-œsophagien et les nausées matinales

Les femmes enceintes sont souvent sujettes à des nausées matinales au cours du premier trimestre de grossesse, et de reflux gastro-œsophagien, appelé communément remontées gastriques, au cours du troisième. Heureusement, des solutions existent, notamment celle du curcuma. En effet, selon l’OMS, l’usage du curcuma est reconnu « cliniquement justifié » dans le cas d’hyperacidité, et la commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît son usage dans le traitement des troubles de la digestion. Ce dernier est aussi très réputé traditionnellement pour soulager les nausées ainsi que les brûlures d’estomac et serait donc intéressant d’en apporter dans le cadre d’une alimentation équilibrée, saine et variée. Il est important de rappeler que l'utilisation du curcuma est indiqué en usage alimentaire uniquement.

Pour prévenir la prééclampsie

La prééclampsie est une maladie qui survient à partir de 20 semaines d’aménorrhée. Elle est caractérisée par une hypertension artérielle, des œdèmes et une perte de protéines dans les urines. Cette maladie peut mettre en danger la vie de la mère ainsi que du fœtus, particulièrement lorsqu’elle n’est pas prise en charge rapidement. Toutefois, elle disparaît quelques jours après l’accouchement. Cela dit, selon une étude réalisée in vitro, la prise de curcuma peut être un soutien dans la prévention de l’apparition d’une prééclampsie. En effet, la curcumine aurait diminuer significativement les niveaux de cytokines pro-inflammatoires (IL-1α, IL-6 et TNF- α) en influençant les facteurs de transcription NK-κB et PPAR-γ. Cela dit, la curcumine aurait donc un potentiel dans la prévention voire un traitement futur de la prééclampsie, étant donné qu’elle influence les voies d’inflammation qui seraient potentiellement responsables du développement de cette maladie.

Pour la production lactée

Le curcuma en association avec d’autres plantes aurait un effet galactogène. En effet, une étude récente a été réalisée chez des femmes allaitantes et a émis que la consommation de curcuma en association avec du gingembre et du fenugrec aurait augmenté significativement la production lactée des femmes ayant reçu ces plantes par rapport au placébo. Les mécanismes d’action n’ont pas encore été définis. Toutefois, la composition du lait de ces femmes a été analysée et les résultats ont démontré qu’il n’y avait aucune modification ni d’effet négatif significatif.

Recettes à base de curcuma

Il est possible d’ajouter du curcuma dans tous vos plats, à savoir les soupes, les légumes, le riz… mais aussi à vos boissons :

Infusion de curcuma

  • 1 tasses d’eau

  • 1 cuillère à café de curcuma en poudre

Faites bouillir deux à trois tasses d’eau dans une casserole en y ajoutant 1 cuillère à café de curcuma en poudre. Laissez reposer votre infusion pendant 5 à 10 minutes. Faites passer ensuite votre infusion à travers un filtre car le curcuma ne se dissout pas dans l’eau.

Lait d’or

  • 1 cuillère à café de curcuma 

  • 1 cuillère à café de miel

  • 1 pincée de gingembre 

  • 1 pincée de poivre 

  • 1 pincée de cannelle 

  • 1 tasse de lait

  • 1 cuillère à café d'huile de coco 

Mélangez tous les ingrédients dans une casserole et chauffez jusqu’au frémissement. La préparation doit se boire chaude ou tiède, selon vos envies.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 13 votes )

Bibliographie

Publication : Rahardjo, B., Widjajanto, E., Sujuti, H. & Keman, K. (2014, septembre). Curcumin decreased level of proinflammatory cytokines in monocyte cultures exposed to preeclamptic plasma by affecting the transcription factors NF-κB and PPAR-γ. Biomarkers and Genomic Medicine, 6(3), 105‑115. https://doi.org/10.1016/j.bgm.2014.06.002

Publication : Avis de l’ANSES relatif à l’évaluation des risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant du curcuma. (2022, 12 mai). ANSES. https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2019SA0111.pdf

Site Web : Prééclampsie - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/preeclampsie.html

Site Web : Curcuma - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/curcuma-longa.html