L’huile essentielle de Lavande Aspic est l’indispensable à avoir dans sa trousse à pharmacie pour soulager les piqures, et notamment celles des moustiques. Elle se démarque de l’huile essentielle de Lavande Vraie par sa forte teneur en camphre, qui lui confère des propriétés calmante et analgésique cutané remarquables. En plus de soulager les démangeaisons liées à la piqure, la Lavande Aspic participe aussi au dégonflement et à la cicatrisation grâce à ses actions anti-inflammatoires et cicatrisantes. En prévention, les huiles essentielles sont aussi une très bonne alternative pour repousser ces insectes. Toutefois, contrairement à la Lavande Vraie, l’huile essentielle de Lavande Aspic ne montre pas de réelle efficacité en tant que répulsif. Enfin, la présence de camphre dans sa composition ne permet pas l’utilisation de cette huile essentielle chez tout le monde : elle est déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux personnes épileptiques ou asthmatiques.

Cet article a été mis à jour le 07/07/2023

Craquez pour la Compagnie

LAVANDE ASPIC
Huile essentielle BIO
A partir de 2.9€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
Nigelle
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 4.3€
picto cart
CITRONNELLE DE CEYLAN
Huile essentielle BIO
A partir de 2.47€
picto cart
Argan du Maroc
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 7.7€
picto cart
CITRON
Huile essentielle BIO
A partir de 2€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

En utilisation seule

À partir de 6 ans. Par voie cutanée, appliquer 1 goutte pure d’huile essentielle de Lavande Aspic sur le bouton, le plus rapidement possible après apparition de la piqûre, puis toutes les 30 minutes, si besoin.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte et allaitante, les personnes asthmatiques et épileptiques. Réaliser un test sur la peau avant application pour vérifier l’absence de réaction allergique, en déposant 1 goutte de l’huile essentielle au creux du coude.

En synergie

Dès 6 ans. Par voie cutanée, dans un flacon vide, réaliser une synergie d’huile essentielle pour soulager les piqures d’insecte :

  • 80 gouttes d'huile essentielle de Lavande Aspic
  • 40 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné
  • 40 gouttes d'huile essentielle de Menthe des Champs

Déposer 1 à 2 gouttes du mélange sur la piqûre, dès l’apparition et aussi souvent que nécessaire jusqu'à amélioration, puis 3 fois par jour si besoin. En cas de peau très sensible ou de zone d'application large, diluer dans quelques gouttes d'huile végétale.

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, les personnes asthmatiques et épileptiques. Déconseillée en cas d’hypertension. Vérifier l’absence d’allergie, en appliquant 2 gouttes du mélange au creux du coude.

Pourquoi est-elle efficace ?

Les piqures de moustiques sont en majorité bénignes, mais elles sont particulièrement désagréables car elles occasionnent de vives démangeaisons, parfois douloureuses. Elles se caractérisent également par une inflammation (rougeur et gonflement), plus ou moins importante. La piqure n’est pas venimeuse, mais l’irritation cutanée et la réaction inflammatoire sont causées par les composants de la salive du moustique.

L’huile essentielle de Lavande Aspic est la référence incontournable pour apaiser en urgence toutes les piqures, et surtout celles de moustiques. En effet, elle contient en grande quantité des molécules largement reconnues pour leurs propriétés calmantes, anesthésiantes et anti-inflammatoires, qui permettent ainsi de soulager rapidement les douleurs, gonflements et sensations de démangeaisons :

  • Le camphre (7 à 20 %) va exercer son action analgésique cutanée en interagissant notamment avec deux récepteurs exprimés au niveau de la peau et impliqués dans le phénomène inflammatoire et dans la gestion de la douleur. En activant puis en désensibilisant le récepteur TRPV1, le camphre provoque une sensation de chaleur anesthésiante au niveau de la zone touchée (action rubéfiante). D’autre part, le camphre est capable de bloquer le récepteur TRPA1, qui joue un rôle dans la détection, l'intégration et le déclenchement des signaux de douleur. Ces deux mécanismes expliquent les effets calmants et analgésiques bien connus du camphre.
  • Le linalol (30 à 50%) est aussi impliqué dans plusieurs processus de la transmission du message de la douleur, justifiant son action antalgique locale : en intervenant sur les récepteurs nociceptifs situés à la surface de la peau, cette molécule inhibe la transmission du message douloureux. D’autre part, la stimulation par le linalol des récepteurs aux opioïdes, largement localisés dans le cerveau, entraine un effet analgésique par libération d’enképhalines. À l’inverse, le linalol joue le rôle d’antagoniste compétitif des récepteurs NMDA, qui participent à l’amplification de la douleur, permettant ainsi de réduire les perceptions douloureuses liées à la piqure.
  • L’eucalyptol (20 à 35%) déclenche également une anesthésie locale par sensation de froid : c’est un activateur de TRPM8 (récepteur sensible au froid) et un inhibiteur de TRPA1. Ces deux mécanismes associés semblent réellement efficaces pour bloquer les douleurs induites par l’inflammation.

De plus, le camphre possède une action cicatrisante : l’application de l’huile essentielle de Lavande Aspic sur la piqure de moustique va permettre la régénération des cellules cutanées. Anti-infectieuse, l’huile essentielle de Lavande Aspic est aussi utile pour nettoyer la plaie et prévenir une infection cutanée liée à la piqure de moustique, lorsque celle-ci est grattée par exemple.

Toutefois, pour les utilisateurs les plus sensibles (bébés et enfants de moins de 6 ans, femmes enceintes et allaitantes…), la Lavande Aspic n’est pas adaptée. Pour ces sujets, on privilégiera l’utilisation de l’huile essentielle de Lavande Vraie pour soulager les piqures de moustiques, également riche en linalol, très efficace et bien plus souple d’utilisation.

Pour éloigner les moustiques, privilégier d’autres huiles essentielles

L’huile essentielle de Lavande est parfois citée comme anti-moustique. Toutefois, elle semble présenter peu d’intérêt pour éloigner ces nuisibles. Elle est parfois mentionnée pour son odeur caractéristique, non appréciée par les insectes, mais elle contient très peu d’acétate de linalyle (<1%), une des molécules connues pour repousser les moustiques. C’est pourquoi, on préférera se tourner vers d’autres huiles essentielles dont l’efficacité a été prouvée.

Parmi les variétés de Lavande, la Lavande Vraie peut être utilisée comme répulsif anti-moustique. En effet, contrairement à la Lavande Aspic, elle est riche en acétate de linalyle (30 à 55%), et peut donc éloigner les moustiques (en synergie avec d’autres huiles essentielles pour combiner leur potentiel d’action). D’autres huiles essentielles sont aussi très intéressantes comme l’huile essentielle de Citronnelle de Java ou d’Eucalyptus Citronné, grâce notamment à leur forte teneur en citronnellal.

Craquez pour la Compagnie

LAVANDE ASPIC
Huile essentielle BIO
A partir de 2.9€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
Nigelle
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 4.3€
picto cart
CITRONNELLE DE CEYLAN
Huile essentielle BIO
A partir de 2.47€
picto cart
Argan du Maroc
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 7.7€
picto cart
CITRON
Huile essentielle BIO
A partir de 2€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 10 votes )

Bibliographie

Publication : Couic-Marinier, F., & Laurain-Mattar, D. (2020). Huile essentielle de Lavande aspic. Actualités Pharmaceutiques, 59(593), 57‑59. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2019.12.020

Publication : Xu, H., Blair, N. T., & Clapham, D. E. (2005). Camphor Activates and Strongly Desensitizes the Transient Receptor Potential Vanilloid Subtype 1 Channel in a Vanilloid-Independent Mechanism. The Journal of Neuroscience, 25(39), 8924‑8937. https://doi.org/10.1523/jneurosci.2574-05.2005

Publication : Michaelakis, A., Vidali, V. P., Papachristos, D. P., Pitsinos, E. N., Koliopoulos, G., Couladouros, E. A., Polissiou, M. G., & Mallouchos, A. (2014). Bioefficacy of acyclic monoterpenes and their saturated derivatives against the West Nile vector Culex pipiens. Chemosphere, 96, 74‑80. https://doi.org/10.1016/j.chemosphere.2013.07.032

Publication : Souto-Maior, F. N., Da Fonsêca, D. V., Salgado, P. S., De Oliveira Monte, L., De Sousa, D. P., & De Almeida, R. N. (2016). Antinociceptive and anticonvulsant effects of the monoterpene linalool oxide. Pharmaceutical Biology, 55(1), 63‑67. https://doi.org/10.1080/13880209.2016.1228682

Publication : Peana, A. T., D’Aquila, P. S., Chessa, M., Moretti, M. D., Serra, G. & Pippia, P. (2003). (−)-Linalool produces antinociception in two experimental models of pain. European Journal of Pharmacology, 460(1), 37‑41. https://doi.org/10.1016/s0014-2999(02)02856-x

Publication : López, V., Nielsen, B., Solas, M., Ramírez, M. J., & Jäger, A. K. (2017). Exploring Pharmacological Mechanisms of Lavender (Lavandula angustifolia) Essential Oil on Central Nervous System Targets. Frontiers in Pharmacology, 8. https://doi.org/10.3389/fphar.2017.00280

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

Ouvrage : Millet, F. (2022). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Ouvrage : Faucon, M. (2017). Traité d'aromathérapie scientifique et médicale: Les huiles essentielles, fondements et aides à la prescription (3ème éd). Sang de la Terre.

Ouvrage : Blondeau, S., & Baudoux, D. (2022). Les molécules amusantes : Quand découvrir la science des huiles essentielles devient un jeu. AMYRIS.

Ouvrage : Géa, A., & Banel, P. (2022). Physiologie et huiles essentielles : Comment les huiles essentielles agissent sur les différents systèmes de l’organisme? DUNOD.

Ouvrage : Kaloustian, J., Hadji-Minaglou, F. (2012). La connaissance des huiles essentielles : qualitologie et aromathérapie, collection Phytothérapie pratique

Site Web : Acétate de linalyle — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Ac%C3%A9tate_de_linalyle

Site Web : Piqûre d’insectes et d’autres animaux - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/peau-cheveux-ongles/piqure-insectes-animaux.html

Site Web : Barish, R. A., & Arnold, T. (2023, 19 avril). Piqûres et morsures d’insectes. Manuels MSD pour le grand public. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/morsures-et-piq%C3%BBres/piq%C3%BBres-et-morsures-d-insectes

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.