Pour contrecarrer les crises d’angoisses, il existe une solution. L’huile essentielle de Camomille Romaine saura vous détendre, vous relaxer lorsque la situation dérape et que les premiers symptômes de la crise d’angoisse commencent à se faire ressentir. Les composants biochimiques de l’huile essentielle de Camomille Romaine ont des propriétés calmantes d’une grande efficacité.

Comment l'utiliser ?

Par voie respiratoire

Inhalez avec calme pendant 2 à 3 secondes dès que les premiers symptômes font irruption.

Et en synergie ?

Pour les personnes qui souhaitent réaliser un remède naturel optimal pour calmer les crises d'angoisse grâce à une synergie d'huiles essentielles, suivez ce mélange :

  • 20 gouttes d'huile essentielle d'Ylang Ylang Complète
  • 60 gouttes d'huile essentielle de Camomille Romaine
  • 20 gouttes d'huile essentielle d'Orange Douce
  • 10 gouttes d'huile essentielle de Verveine Exotique
  • 100 gouttes d'huile végétale d'Argan

Appliquez 3 gouttes du mélange dans le creux des poignets et 3 gouttes sur le plexus solaire au moment de la crise.

A partir de quel âge ?

L’huile essentielle de Camomille Romaine est très souple d’utilisation. Elle n’est pas toxique et peut être utilisée par tous, de l’adulte au nouveau né, exceptées les personnes épileptiques et les femmes enceintes de moins de trois mois. Attention toutefois à ne pas sur-doser, cela pourrait provoquer vertiges et somnolences.

Existe-t-il des voies interdites ?

Il n’existe pas de voies interdites pour l’utilisation de l’huile essentielle de Camomille Romaine. Les voies respiratoires, orales ou cutanées sont donc autorisées. Ceci dit, son parfum en diffusion peut vite devenir entêtant.

Comment fonctionne-t-elle ?

L’huile essentielle de Camomille Romaine est constituée à forte dose d’esters monoterpéniques, entre 80 et 90%, avec principalement l’angélate d’isobutyle et l’angélate d’isoamyle. Ce sont ces esters monoterpéniques qui confèrent à l’huile essentielle de Camomille Romaine ses propriétés anxiolytiques et de sédatif nerveux. Analysons de plus près le mécanisme à l’œuvre.

Premièrement, il faut rappeler qu’un canal ionique est une protéine membranaire qui permet le passage à très grande vitesse d’un ou plusieurs ions (comme le calcium ou le potassium). Or, ce sont ces mouvements d’ions qui déclenchent la sensibilité de certains récepteurs sensoriels et leur sensibilité aux neurotransmetteurs. Ensuite, notons qu’un récepteur sensoriel est une structure pouvant être activée à tout moment par un stimulus. En conséquence du stimulus, le récepteur déclenche une transduction sur les cellules concernées.

C’est là qu’interviennent les esters monoterpéniques de l’huile essentielle de Camomille Romaine. L’angélate d’isobutyle et l’angélate d’isoamyle vont moduler la rapidité des canaux ioniques, entraînant des compétitions au niveau des récepteurs sensoriels. Cela équivaut à un stimulus qui modifie, pour les récepteurs neurotransmetteurs, le message envoyé au cerveau. 
Les récepteurs opiacés sont touchés par les canaux ioniques, eux-mêmes modulés par les esters monoterpéniques.  En suivant exactement le même cheminement, les récepteurs cholinergiques sont modulés par l’huile essentielle de Camomille Romaine. Ces neurotransmetteurs ont un rôle prépondérant dans le système nerveux central et un rôle significatif sur l’activité cardiaque. Cette action va donc réguler le système nerveux et ralentir le rythme cardiaque. Ces récepteurs modifient la réponse au stress et au contrôle des émotions. L’huile essentielle de Camomille Romaine agit donc positivement sur le stress et l’angoisse et donc efficacement contre la crise d’angoisse.

Enfin, l’angélate d’isobutyle, contenue entre 32 et 40% dans l’huile essentielle de Camomille Romaine, est LA molécule la plus spasmolytique. Elle permet de gérer le stress ainsi que les spasmes musculaires et nerveux.

Quelques astuces en cas de crises d'angoisse

Même s’il est toujours difficile de prévenir une crise d’angoisse, quelques gestes au quotidien permettent de réduire l’anxiété et donc le risque de faire face à une crise d’angoisse :
  • Si vous êtes sujet à ces crises, consultez au moins une fois votre médecin pour vérifier que tout va bien côté cœur, cela vous rassurera et diminuera l’angoisse.

  • Évitez l’alcool et la drogue.

  • Apprenez à gérer votre anxiété (yoga, sport, médiation, respiration,…).

  • Ayez une hygiène de vie saine.

  • N’hésitez pas à en parler à un psychologue ou à d’autres personnes victimes de ces crises.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 6 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Si vous avez une question à nous poser, rendez-vous sur le forum, nous vous répondrons chaque jour de la semaine. Vous pouvez aussi nous contacter par mail.