La constipation est définie comme étant l'évacuation difficile, voire douloureuse, ou incomplète de selles sèches et dures. Elle peut subvenir d’une complication mécanique due à des défauts d’apports en certains nutriments, et particulièrement en fibres. Il est donc recommandé d’apporter des aliments contenant ces nutriments comme les fruits et légumes, ainsi que les graines oléagineuses. C’est pourquoi le PNNS (Plan National Nutrition Santé) conseille de consommer une poignée par jour de graines oléagineuses (environ 30 g) pour profiter de leurs bienfaits sur l’organisme. Dans cette famille d’aliments, on retrouve les noix de Cajou qui sont très appréciées par les consommateurs. En effet, ces dernières constituent une collation de très bonne qualité nutritionnelle car elles possèdent des lipides qualitatifs, ainsi que de nombreux minéraux (cuivre, manganèse, zinc…) et vitamines (B1, K…). De plus, elles possèdent un taux intéressant de fibres qui ont pour rôle principal de réguler le transit intestinal. En ce sens, les noix de Cajou attisent un intérêt quant à de potentiels effets sur la constipation. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec les bienfaits des noix de Cajou en cas de constipation.

Cet article a été mis à jour le 01/12/2023

Aide à accélérer le transit intestinal

L’alimentation est primordiale en cas de constipation. En effet, la prise en charge de la constipation peut se faire uniquement via l’alimentation en augmentant les apports en fibres et en eau. Les fibres sont des composés glucidiques complexes qui ne sont pas absorbées dans l’intestin. Elles sont donc fermentées par la flore bactérienne qui est présente dans le côlon. Dans le cadre de la constipation, il est important d’apporter suffisamment de fibres car ces derniers permettent de réguler le transit intestinal grâce à leurs impacts sur les selles.

De plus, étant donné que le transit intestinal est perturbé et ralenti lors d’une constipation, il est recommandé de favoriser la consommation de fibres insolubles. En effet, ces dernières permettent d’accélérer le transit en se gorgeant d’eau. Cela permet aux selles d’augmenter en volume, accélérant ainsi le déplacement des selles jusqu’au rectum. De manière générale, les noix (dont les noix de cajou) contiennent une teneur intéressante en fibres insolubles.

Cependant, les noix de cajou ne contiennent que 1 g de fibres pour 30 g de noix de cajou. De ce fait, les noix de cajou participent aux apports journaliers en fibres, même si elles ne constituent pas un aliment miracle pour la constipation. En effet, il est plutôt recommandé de consommer des figues séchées ou des pruneaux dans le cadre de cette pathologie car 25 g de figues sèches apportent 2,43 g de fibres.

Apporte des minéraux nécessaires à la santé intestinale

Cependant, les noix de cajou permettent indirectement d’optimiser la santé intestinale. En effet, comme vu précédemment, la constipation peut être fonctionnelle et due à une hypomotricité. Cette dernière est une diminution des fonctions nerveuses et musculaires qui ont pour rôle d’assurer les mouvements volontaires et automatiques du corps (comme les muscles péristaltiques faisant avancer les aliments dans le tube digestif). De ce fait, il peut être judicieux d’apporter certains nutriments importants au bon fonctionnement des muscles intestinaux.

Dans ce cadre, les noix de cajou permettent de favoriser certains apports en ces nutriments car elles contiennent de nombreux minéraux et vitamines, qui sont nécessaires aux mécanismes de contraction des muscles péristaltiques pendant la digestion (magnésium, zinc, phosphore, sodium, potassium, vitamine B1…). Par exemple, le magnésium est connu pour ses effets majeurs sur la contraction musculaire, mais aussi pour optimiser la transmission de l’influx nerveux vers les muscles. L’ensemble de ces nutriments pourrait donc apporter des bénéfices sur la constipation.

Puis-je en consommer en cas d’intestin irritable ?

Les noix de cajou font un peu polémique en cas de syndrome du côlon irritable. En effet, elles semblent pouvoir apporter des bienfaits sur le microbiote intestinal grâce à leur teneur en fibres. Ainsi, dans les premiers conseils donnés aux patients, la noix de cajou peut être tolérée par les patients atteints du syndrome du côlon irritable. Cependant, certains patients ayant un intestin irritable se plaignent d’une intolérance aux FODMAPs (Fermentable Oligosaccharides Disaccharides Monosaccharides And Polyols). Dans ce cadre, un régime pauvre en FODMAPs peut être proposé par le diététicien-nutritionniste ou le médecin-nutritionniste.

Au cours de ce régime, il est probable que les noix de cajou soient mal tolérées. En effet, l’Université de Monash (référence sur le régime pauvre en FODMAPs) estime que les noix de cajou ne sont pas tolérées au-delà de 15 g par jour (7 noix de cajou maximum). Le professionnel de santé peut donc conseiller de limiter, voire de supprimer, la consommation de noix de cajou durant la première phase du régime pauvre en FODMAPs. Ainsi, il sera possible de consommer à nouveau des noix de cajou à partir de la phase de réintroduction des FODMAPs. Cependant, ce sera au professionnel de santé en nutrition de jauger cette possibilité. Ainsi, il est recommandé de prendre conseil auprès de son médecin ou diététicien afin de savoir s’il vous est possible de consommer des noix de cajou en cas de syndrome de l’intestin irritable.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.3 ( 34 votes )

Bibliographie

Publication : Varney, J., Barrett, J., Scarlata, K., Catsos, P., Gibson, P. R., & Muir, J. G. (2017). FODMAPs : food composition, defining cutoff values and international application. Journal of Gastroenterology and Hepatology, 32, 53‑61. https://doi.org/10.1111/jgh.13698

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Ciqual Table de composition nutritionnelle des aliments. (s. d.). Ciqual - ANSES. https://ciqual.anses.fr/

Site Web : Low FODMAP Diet | IBS Research at Monash University - Monash Fodmap. (s. d.). Monash University. https://www.monashfodmap.com/