L’arrêt de la production d’œstrogènes (hormones sexuelles) par les ovaires, marque le début de la ménopause. Les symptômes correspondent à une carence d’œstrogènes : fatigue, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles de l’humeur, sécheresse vaginale, etc. Le symptôme le plus courant serait les bouffées de chaleur, provoquées par une modification de la thermorégulation par l’hypothalamus. La prise en charge thérapeutique de la ménopause est indiquée quand les effets secondaires affectent trop la qualité de vie. Bien que les graines de Lin soient étudiées en priorité pour leurs fibres et l’acide α-linolénique, il serait probable que les lignanes, des phyto-œstrogènes, puissent être envisagés pour accompagner cette période. Les preuves sont pour le moment peu encourageantes, mais aucun argument ne contre-indique leur consommation.

Cet article a été mis à jour le 16/04/2023

Craquez pour la Compagnie

Graines de Lin Brun BIO...
riche en oméga-3
A partir de 5.5€
picto cart
CHÂTAIGNIER
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
ROMARIN
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
FIGUIER
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
NOYER
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
ÉRABLE
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
Graines de Chia BIO
riche en oméga-3
A partir de 4.4€
picto cart

Une efficacité discutée

Les graines de Lin contiennent des phyto-œstrogènes : les lignanes. Ces derniers sont des molécules polyphénoliques qui ont une structure proche des œstrogènes, d’où leur activité œstrogénique (qui mime les effets des œstrogènes). On comptera 610 à 1 300 mg de lignanes dans 100 g de graines de Lin, une teneur moyenne comparée à d’autres aliments (soja). Certains scientifiques émettent l’hypothèse de consommer des aliments vecteurs de phyto-œstrogènes pendant la ménopause, pour amoindrir la sévérité des symptômes. En effet, par leur activité œstrogénique, les phyto-œstrogènes « combleraient » la carence œstrogénique.

De nombreuses études scientifiques ont envisagé améliorer les symptômes de la ménopause, en particulier les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, par l’utilisation des graines de Lin. Cependant, les conclusions sont partagées. Par exemple, un essai sur 140 femmes ménopausées, enrichissant leur alimentation en graines de Lin, montre des bénéfices sur les symptômes post-ménopausique. Une autre étude indique que les graines de Lin ont un effet bénéfique sur la fréquence et l’intensité des symptômes.

D’un autre côté, une méta-analyse de 2013 conclut que les graines de Lin sont peu efficaces pour réduire les symptômes de la ménopause. De nombreuses autres n’observent aucun effet sur la concentration des hormones sexuelles après ingestion de phyto-œstrogènes. Ces résultats incitent à penser que les phyto-œstrogènes seraient rapidement métabolisés par l’organisme, ne laissant pas leur activité œstrogénique « s’exprimer ». 

Il existe peu de preuves incitant à consommer des graines de Lin pour réduire les symptômes de la ménopause. Les données scientifiques sont mitigées : aucune amélioration franche de la sévérité ou de la durée des bouffées de chaleur ou des sueurs nocturnes. Ces résultats peu concluants sont surement liés aux quantités ingérées qui ne peuvent pas s’appliquer au quotidien (90 g par jour) , ou bien à l’impact de la digestion (faible absorption et action du microbiote intestinal).

Néanmoins, aucune étude n’observe d’effets indésirables. Les graines de Lin, riches de multiples nutriments bioactifs (fibres, oméga-3, etc.), participent à la santé globale.

Conseils d’utilisation

Les graines de Lin possèdent une coque cellulosique résistante à la digestion. De plus, les lignanes sont sensibles à l’oxygène. La préparation des graines de Lin doit être adaptée en conséquence :

Consommer 20 g de graines de Lin, fraichement moulues, tous les jours. Les graines de Lin peuvent se consommer sous différentes formes : crues, cuites, ajoutées à une préparation (pain, muffin, cake, etc.), sans affecter les lignanes des graines de Lin. L’incorporation des graines de Lin dans des préparations (muffins, pains, cakes, etc.) protègeraient même les lignanes de l’oxydation.

Noter que l’huile de Lin est dépourvue de phyto-œstrogènes. Ces derniers sont liés aux glucides ou aux protéines de Lin. De ce fait, le pressage des graines de Lin sépare la phase huileuse des composés hydrophiles, ce qui élimine les phyto-œstrogènes de l’huile.

D’autres compléments alimentaires plus efficaces

D’autres plantes sont recommandées en phytothérapie pour soulager les symptômes de la ménopause, telles que l’actée à grappe noire, la sauge officinale, le houblon, le trèfle rouge ou encore le soja. Sur ces plantes, les avis sont également divisés. À vous de trouver la plante qui vous correspond le mieux : son gout, son efficacité, son usage, etc.

Craquez pour la Compagnie

Graines de Lin Brun BIO...
riche en oméga-3
A partir de 5.5€
picto cart
CHÂTAIGNIER
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
ROMARIN
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
FIGUIER
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
NOYER
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
ÉRABLE
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
Graines de Chia BIO
riche en oméga-3
A partir de 4.4€
picto cart

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 22 votes )

Bibliographie

Publication : Ghazanfarpour M, Sadeghi R, Latifnejad Roudsari R, Khadivzadeh T, Khorsand I, Afiat M, Esmaeilizadeh M. Effects of flaxseed and Hypericum perforatum on hot flash, vaginal atrophy and estrogen-dependent cancers in menopausal women: a systematic review and meta-analysis. Avicenna J Phytomed. 2016 May-Jun;6(3):273-83. PMID: 27462550; PMCID: PMC4930534.

Publication : Nowak W, Jeziorek M. The Role of Flaxseed in Improving Human Health. Healthcare (Basel). 2023 Jan 30;11(3):395. doi: 10.3390/healthcare11030395. PMID: 36766971; PMCID: PMC9914786.

Publication : Maida Taylor, Complementary and Alternative Approaches to Menopause, Endocrinology and Metabolism Clinics of North America, Volume 44, Issue 3, 2015, Pages 619-648, ISSN 0889-8529, ISBN 9780323395618, https://doi.org/10.1016/j.ecl.2015.05.008. (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0889852915000493)

Publication : Domínguez-López I, Yago-Aragón M, Salas-Huetos A, Tresserra-Rimbau A, Hurtado-Barroso S. Effects of Dietary Phytoestrogens on Hormones throughout a Human Lifespan: A Review. Nutrients. 2020 Aug 15;12(8):2456. doi: 10.3390/nu12082456. PMID: 32824177; PMCID: PMC7468963.

Publication : Depypere, Herman, et Frank Comhaire. 2014. « Herbal preparations for the menopause : Beyond isoflavones and black cohosh » . Maturitas 77 (2) : 191‑94. https://doi.org/10.1016/j.maturitas.2013.11.001.

Publication : Dietz BM, Hajirahimkhan A, Dunlap TL, Bolton JL. Botanicals and Their Bioactive Phytochemicals for Women's Health. Pharmacol Rev. 2016 Oct;68(4):1026-1073. doi: 10.1124/pr.115.010843. PMID: 27677719; PMCID: PMC5050441.

Publication : Parikh M, Maddaford TG, Austria JA, Aliani M, Netticadan T, Pierce GN. Dietary Flaxseed as a Strategy for Improving Human Health. Nutrients. 2019 May 25;11(5):1171. doi: 10.3390/nu11051171. PMID: 31130604; PMCID: PMC6567199.

Site Web : « La phytothérapie dans le traitement de la ménopause - VIDAL » . s. d. VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/sexualite-contraception/menopause/phytotherapie-plantes.html.

Articles liés