Les Cranberries sont des arbustes de la famille des Éricacées poussant dans les tourbières froides d'Amérique du Nord et du Canada. Les Amérindiens consommaient ces fruits sauvages et rares qu'ils appelaient "atoka" pour désinfecter les plaies et lutter contre les problèmes de vessie. Les Cranberries sont rarement consommées fraîches (5 % de la production), elles sont en majorité transformées en jus ou séchées. Historiquement, le jus de Cranberries fut le premier superaliment qualifié comme tel, en raison des études scientifiques démontrant son intérêt sur les infections urinaires. Les Cranberries séchées possèdent des vertus santé : prévention des cystites, des ulcères d'estomac, etc. C'est la capacité des cranberries à interférer avec l'adhésion de certaines bactéries sur les parois de nos organes qui semble expliquer ces bienfaits. En supplément, les Cranberries sont de petites bombes d'antioxydants. Nom latin : Vaccinium macrocarpon Aiton. Famille botanique : Ericaceae. Partie utilisée : Fruit.

Cet article a été mis à jour le 02/04/2024

En prévention d’une infection urinaire

Les Cranberries sont particulièrement riches en polyphénols, dont les proanthocyanidines de type A (PAC-A), qui leur sont spécifiques. De nombreuses études scientifiques démontrent que les Cranberries peuvent aider à prévenir des infections urinaires récidivantes. Puisque les PAC-A empêchent la fixation d'Escherichia-coli sur la paroi de la vessie et de l'uretère. Cette compétence préventive montre de meilleurs résultats chez les infections urinaires de la femme.

Comment les consommer :

  • Consommer 250 à 300 mL de jus de Cranberries, soit un verre, dosé à 36 mg de PAC, tous les jours, pourraient procurer une protection contre les récidives d’infection urinaire.

  • Boire 2 L d’eau par jour, au minimum.

  • Penser aux infusions de plantes diurétiques : pissenlit, ortie, prêle, orthosiphon, reine des prés, genévrier, etc.

  • Utiliser l’huile essentielle de Sarriette des Montagnes : une goutte de Sarriette des Montagnes dans 9 gouttes d’huile végétale en massage sur le bas du vente, 3 fois par jour pendant 7 à 10 jours.

  • Consulter votre médecin traitant en cas d’aggravation ou de répétition des cystites.

En prévention d’un ulcère gastrique

L’ulcère gastrique est une altération plus ou moins profonde et étendue de la paroi gastrique. Généralement asymptomatique, elle résulte d’une inflammation chronique de la muqueuse gastrique. Les proanthocyanidines de type A (PAC-A) des Cranberries seraient efficaces en prévention des ulcères gastriques de l’estomac. Ces derniers limiteraient la virulence d’Helicobacter Pylori en l’empêchant de se fixer aux parois de la muqueuse gastrique.  80 % des ulcères gastriques sont provoqués par la bactérie Helicobacter Pilory.

Comment les consommer :  

  • Consommer 250 mL de jus de Cranberriesdeux fois par jourpendant trois mois, en combinaison des antibiotiques

  • Optez pour du jus de Cranberries biologiques afin de garantir sa richesse en PAC-A.

  • Se rapprocher de votre médecin traitant pour entamer un suivi médical régulier. Un ulcère gastrique n’est pas une plaie anodine !

  • Pour diminuer les douleurs, favoriser les aliments riches en mucilages, pour former des pansements gastriques, comme le réglisse, la guimauve ou le psyllium.

  • Boire des eaux riches en bicarbonate, afin de neutraliser l’acidité gastrique et atténuer les inconforts.

En cas de diabète type 2

Les diabètes sont des maladies chroniques causées par une mauvaise gestion des sucres dans le sang. On différencie deux types de diabète, le type 1 qui est une maladie auto-immune (destruction des cellules sécrétrices de l’insuline, l’hormone hypoglycémiante) et le diabète type 2 qui est une maladie inflammatoire causée par une résistance à l’insuline. En d’autres termes, une personne atteinte d’un diabète de type 1 n’a plus d’insuline ; alors qu’une personne atteinte d’un diabète de type 2 a une insuline inefficace.

Les micronutriments des Cranberries leur confèrent une capacité protectrice contre les complications du diabète. De cette propriété, les Cranberries peuvent être bénéfique aux personnes diabétiques. Elles aideraient également à réduire la glycémie. Leur potentiel hypoglycémiant est surement peu efficace, mais tout de même à considérer. En effet, certaines études observent une baisse de la glycémie à jeun après une supplémentation en Cranberries.

Comment les consommer :

  • Jus de Cranberries : consommer 240 mL de jus de Cranberry par jour, pendant quatre semaines, aiderait à diminuer la glycémie.

  • Cranberries fraiches : selon les recommandations nutritionnelles de santé, il est possible de consommer 200 à 300 g de Cranberries fraiches par jour.

  • Cranberries séchées : consommer maximum 30 g de Cranberries séchées par jour, de préférence durant les repas. Les Cranberries séchées ont une concentration en sucre plus élevée que des Cranberries fraiches. Elles doivent être considérées comme des produits sucrés.

  • Éviter les grignotages entre les repas et préférer les collations équilibrées.

  • Favoriser les féculents complets ou semi-complets.

Pour lutter contre le stress oxydatif

Le stress oxydant est une agression des cellules par des espèces réactives à l'oxygène (radicaux libres). Ce mécanisme est naturel et participe au fonctionnement de l'organisme. Néanmoins, en excès, le stress oxydant accélère la destruction des cellules et contribue à l'inflammation des tissus.

Divers micronutriments des Cranberries participent à la protection antioxydante, tels que les anthocyanes, les proanthocyanidines, les flavan-3-ols, les ellagitanins, les flavonoïdes, les acides phénoliques, etc. Ces polyphénols sont également accompagnés par la vitamine C, présente en quantité intéressante dans les Cranberries. L'ensemble confère un score ORAC de 9090 µmol TE/100 g et un score FRAP de 3,29 mmol/100 g, ce qui correspond à une excellente capacité antioxydante.

Comment les consommer :

  • Consommer 30 g de Cranberries séchées, ou 200 à 300 g de Cranberries fraiches, au quotidien.

  • Privilégier les Cranberries issues de l’agriculture biologique, récoltées de saisons et locales. Grâce à ces critères, les Cranberries sont assurées d’avoir une teneur intéressante en antioxydants.

  • Favoriser les aliments bruts, pour profiter de leurs nutriments antioxydants.

  • Manger varié ! En effet, chaque aliment vous fournira ses propres composés bioactifs. Diversifier les sources alimentaires est le secret d’une alimentation antioxydante.

Les réputations infondées

« Les Cranberries soignent les infections urinaires »

Attention, les Cranberries sont inefficaces en cas d’infection urinaire ! En effet, elles ne sont pas anti-infectieuses, l’action est seulement préventive : elles réduisent les risques d’infection urinaire. C’est subtil, me direz-vous. Mais, il est nécessaire de le distinguer. Ainsi, l’action mécanique des proanthocyanidines de type A n’a aucun pouvoir si les bactéries (en particulier E.coli) sont déjà installées.

« Les Cranberries améliorent la santé de la prostate »

Diverses études ont relevé des modifications des fonctions de la prostate lors d’une supplémentation de Cranberries. Néanmoins, les Cranberries ne protègent pas du cancer de la prostate ou de l’hyperplasie bénigne de la prostate. Selon les études scientifiques, pour obtenir des résultats, il faudrait consommer une quantité excessive de Cranberries, sans certitude que ce soit efficace. Également, les résultats s’observent avec des dérivés des Cranberries ou in-vitro (dans des tubes à essais). En cas de soupçon d'une problématique à la prostate, veuillez consulter votre médecin traitant.

« Les Cranberries sont diurétiques »

Bien que les Cranberries soient recommandées pour les problématiques urinaires, aucune preuve ne certifie du pouvoir diurétique des Cranberries. Également, les Cranberries n'influencent pas l'activité des reins. En effet, il existe peu d’études scientifiques recherchant les capacités diurétiques de la Cranberries, et à ce jour, aucune n’a observé une augmentation de la diurèse après supplémentation de Cranberries.

« Les Cranberries aident à perdre du poids »

Les Cranberries séchées sont caloriquesEn effet, 100 g de Cranberries apportent 320 kcal. L’énergie des Cranberries est glucidique, ce qui peut encourager des variations de la glycémie si la consommation de Cranberries séchées est supérieure aux recommandations, ce qui freinera la perte de poids. Par ailleurs, deux études ont évalué la prise des Cranberries avec un régime hypocalorique. Dans ces deux études, les Cranberries n’ont pas diminué significativement le poids, ou l’IMC des participants.

Néanmoins, les calories des Cranberries séchées sont estimées pleines, c’est-à-dire qu’au de-là de l’aspect énergétique, de nombreux composés bénéfiques à la santé sont apportés. Il est donc nécessaire de respecter les recommandations de consommation : une poignée par jour (30 g).

En somme, les Cranberries ne sont pas les plus intéressantes pour perdre du poids. Toutefois, en raison de leurs calories pleines, elles peuvent intégrer un régime alimentaire hypoénergétique et équilibré.

Précautions d'emploi

  • Une forte consommation de Cranberries est déconseillée aux individus prédisposés aux calculs urinaires en raison de la forte teneur en acide oxalique.

  • Une forte consommation de Cranberries peut perturber le test biologique INR (international normalized ratio) chez les individus sous anticoagulants oraux.

Valeurs nutritionnelles

Éléments nutritifs pour 100 g pour 25 g % des AJR* pour 100 g % des AJR* pour 25 g
Énergie (Kcal) 345 86 17 4
Énergie (Kj) 1443 361 17 4
Lipides (g) 0.6 0.15 1 0
Acides gras saturés (g) 0.1 0.02 1 0
Glucides (g) 80.4 20.1 31 8
Dont sucres (g) 67 16.75 75 19
Fibres alimentaires (g) 7.3 1.8
Protéines (g) 0.9 0.2 2 0
Sel (g) 0.02 0.005 0 0

*Apports Journaliers Recommandés

En savoir plus sur la plante : La Cranberry

La Cranberry ou Canneberge entre dans la famille des Éricacées, comme les Myrtilles. Cette plante vivace ligneuse ne dépasse pas les 30 cm. Elle est originaire d'Amérique du Nord et du Canada. La Canneberge se cultive sur un sol très acide, marécageux, riche en matière organique : les tourbières. Ce sont ses fleurs roses qui sont à l'origine de son nom : la Cranberry est un dérivé de la contraction "crane berry ", car la fleur ressemble en apparence à la tête et au cou des grues, des oiseaux qui se nourrissent souvent de ses baies. Les Canneberges sont cultivées pour leurs baies qui portent le même nom. Deux grands types de récolte sont utilisés pour récupérer les baies : humide et sèche.

La récolte en tourbière inondée

Si vous souhaitez en prendre plein les yeux, nous vous recommandons quelques photos d'une récolte de Cranberries sur Internet, puisqu'elle est assez particulière : une récolte dite humide. Les plants de Cranberries adorent l'humidité, ils sont donc cultivés sur des terrains marécageux nommés des tourbières. Au début de l'automne, au moment de la récolte, les parcelles sont volontairement inondées, et les arbrisseaux sont minutieusement battus. Les baies se détachent alors des plants et remontent à la surface de l'eau. Il ne reste plus qu'aux producteurs de les diriger vers la terre ferme à l'aide de grands filets.

Il est aussi possible de récolter les Cranberries en tourbière sèche, sans inonder les parcelles, mais les photos sont tout de même moins spectaculaires.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 354 votes )

Bibliographie

Publication : Luís Â, Domingues F, Pereira L. Can Cranberries Contribute to Reduce the Incidence of Urinary Tract Infections? A Systematic Review with Meta-Analysis and Trial Sequential Analysis of Clinical Trials. J Urol. 2017 Sep;198(3):614-621. doi: 10.1016/j.juro.2017.03.078. Epub 2017 Mar 10. PMID: 28288837.

Publication : Zhao S, Liu H, Gu L. American cranberries and health benefits - an evolving story of 25 years. J Sci Food Agric. 2020 Nov;100(14):5111-5116. doi: 10.1002/jsfa.8882. Epub 2018 Feb 20. PMID: 29315597.

Publication : de Almeida Alvarenga L , Borges NA , Moreira LSG , Resende Teixeira KT , Carraro-Eduardo JC , Dai L , Stenvinkel P , Lindholm B , Mafra D . Cranberries - potential benefits in patients with chronic kidney disease. Food Funct. 2019 Jun 19;10(6):3103-3112. doi: 10.1039/c9fo00375d. PMID: 31140512.

Publication : Diane L. McKay, PhD, Jeffrey B. Blumberg, PhD, Cranberries (Vaccinium macrocarpon) and Cardiovascular Disease Risk Factors, Nutrition Reviews, Volume 65, Issue 11, November 2007, Pages 490–502, https://doi.org/10.1111/j.1753-4887.2007.tb00273.x

Publication : J. Côté,S. Caillet,G. Doyon,J.-F. Sylvain &M. Lacroix. (2010). Bioactive Compounds in Cranberries and their Biological Properties. https://doi.org/10.1080/10408390903044107

Publication : M.H., H.B., A.C.N., & M.S. (2012). Cranberries and lower urinary tract infection prevention. https://doi.org/10.6061/clinics/2012(06)18

Ouvrage : Karleskind, B., Mercier, B., & Veroli, P. (2014). Guide pratique des compléments alimentaires (Guides pratiques) (French Edition). THIERRY SOUCCAR.

Ouvrage : Bouarfa, M., & Pensé-Lhéritier, A. (2016). Conception des compléments alimentaires - marché, développement, réglementation et efficacité. TECHNIQUE & DOC.

Ouvrage : Vasson, M-P. (2015). Compléments alimentaires : Les clés pour les conseiller à l'officine. Broché éditions.

Ouvrage : Dufour, A., & Garnier, C. (2019). Ma Bible des superaliments santé. Leduc.S Pratique.

Ouvrage : Pouyat-Leclère, J. (2013). Guide des aliments antioxydants. Thierry Souccar Editions & La Nutrition.fr

Site Web : Cultiver et récolter la canneberge. (s. d.). Gerbeaud. https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/canneberge-cranberry-culture-entretien-recolte,2380.html

Site Web : A propos de la récolte des Cranberries. (s. d.). Ocean Spray®. https://www.oceanspray.fr/fr-FR/Notre-Histoire/La-Recolte-de-la-Cranberry