Les Cranberries sont de petites baies originaires d’Amérique du Nord reconnues pour leur richesse en nutriments (glucides, fibres) et phytonutriments (acides phénoliques, flavonoïdes et tanins). Les phytonutriments confèrent aux Cranberries des propriétés antimicrobiennes et antioxydantes. Ces derniers sont les raisons pour lesquelles il est recommandé de Cranberries. En effet, il semblerait qu’ils puissent limiter les infections à Helicobacter Pylori, une bactérie qui peut entrainer des ulcères gastriques ou des cancers gastriques.

Cet article a été mis à jour le 14/12/2023

Craquez pour la Compagnie

CONFORT GASTRIQUE
Huiles essentielles en...
A partir de 12.9€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

En prévention des ulcères gastriques

Les Cranberries possèdent un large panel de phytonutriments, dont les flavonoïdes. Ce sont de puissants antioxydants importants dans la défense des plantes. Les teneurs en flavonoïdes varieraient selon la variété de la Cranberries et son niveau de maturation, néanmoins on retrouvera approximativement 1 000 mg de flavonoïdes pour 100 g de Cranberries fraiches. Dans la famille des flavonoïdes, on retrouve les proanthocyanidines, qui représenteraient 90 % des flavonoïdes des Cranberries (environ 900 mg pour 100 g de Cranberries). Les Cranberries se distinguent d'autres fruits par la forme qu’empruntent les proanthocyanidines : elles sont riches en proanthocyanidines de type A.

Les proanthocyanidines de type A (PAC) serait à l’origine de l’activité anti-ulcère gastrique des Cranberries. En effet, les PAC inhiberaient l’adhésion d’Helicobacter Pylori sur la muqueuse gastrique. En bref, Helicobacter pylori est une bactérie Gram négatif, en forme de spirale, tolérante à l'acide et vivant dans l'estomac et le duodénum. On estime que 50 à 80 % de la population a déjà été contaminée à H. Pylori , mais seulement 15 % observeront des symptômes suite à une colonisation devenue chronique. Elle provoque une inflammation chronique de la muqueuse gastrique qui serait à l'origine de plusieurs maladies gastriques, notamment l'ulcère peptique et le cancer de l'estomac (c’est la seule bactérie définie comme carcinogène de classe 1 : effet cancérigène avéré). Il existe différents facteurs qui augmentent la virulence d’H. Pylori comme sa capacité à se fixer aux cellules de l’estomac. C’est ici que les PAC interviennent, puisqu’ils interrompent la fixation de la bactérie sur les cellules gastriques, ce qui réduit la virulence d’H. Pylori . L’effet observé est donc « mécanique » et non une activité « bactéricide », ce qui exclurait une possible résistance bactérienne, mais ne supprime pas la bactérie pour autant.

 Plusieurs études scientifiques s'entendent pour conclure que le jus de Cranberries réduit le degré d’infection à H. Pylori . Par exemple, un essai prospectif, randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo a été mené sur 189 adultes infectés par H. Pylori. Les participants ont été divisés en deux groupes, l’un recevant du jus de Cranberries, et l’autre un placebo (jus de betterave sucré). Après trois mois, les participants recevant du jus de Cranberries étaient significativement plus négatifs au test respiratoire marqué à l’urée (test utilisé pour détecter une contamination à H. Pylori ), c’est-à-dire que le jus de Cranberries pourrait améliorer l’infection à H. Pylori .

 En définitive, par la présente de proanthocyanidines de type A, les Cranberries inhibent la croissance d’H. Pylori . De ce fait, elles luttent contre l’infection d’H. Pylori, responsable de 80 % des ulcères gastriques.

 Attention, les Cranberries ne sont pas bactéricides, elles ne remplacent pas les traitements antibiotiques !

Également, notons que les résultats s’observent principalement sur du jus de Cranberries standardisé en PAC (dont on connait la teneur en PAC). Les bienfaits du jus de Cranberries « standard » sont donc relativisés. Aucune étude n’étudie les propriétés des Cranberries fraiches ou séchées, il semble difficile d’extrapoler cette propriété aux Cranberries en général.

Comment consommer efficacement les Cranberries ?

En cas d’infection à H. Pylori diagnostiquée, une consommation de 250 mL de jus de Cranberries (de préférence issu de l’agriculture biologique), deux fois par jour, pendant trois mois, en combinaison des antibiotiques (selon la littérature scientifique observée).

Sachant que la teneur en PAC varie en fonction du mode de culture, de la variété et de sa maturité à la récolte, nous recommandons de privilégier les jus de Cranberries avec mention de la teneur en PAC sur l’étiquette. Un minimum de 44 mg pour 100 mL de PAC est nécessaire pour observer des résultats sur H. Pylori .

Les compléments alimentaires en poudre seraient moins efficaces s’ils ne sont pas dispersés dans un liquide. En effet, la version liquide recouvrerait mieux la muqueuse gastrique.

Craquez pour la Compagnie

CONFORT GASTRIQUE
Huiles essentielles en...
A partir de 12.9€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 4 votes )

Bibliographie

Publication : Pascale Mustapha. Etude des interactions entre Helicobacter pylori et les cellules épithéliales gastriques. Interactions cellulaires [q-bio.CB]. Université de Poitiers, 2011. Français. ffNNT : ff. fftel00742960v2

Publication : Li, Z.-X., Ma, J.-L., Guo, Y., Liu, W.-D., Li, M., Zhang, L.-F., Zhang, Y., Zhou, T., Zhang, J.-Y., Gao, H.-E., Guo, X.-Y., Ye, D.-M., Li, W.-Q., You, W.-C., and Pan, K.-F. (2021) Suppression of Helicobacter pylori infection by daily cranberry intake: A double-blind, randomized, placebo-controlled trial. Journal of Gastroenterology and Hepatology, 36: 927– 935. https://doi.org/10.1111/jgh.15212.

Publication : Howell, AB. Clinical evidence supporting cranberry as a complementary approach to Helicobacter pylori management. Food Frontiers. 2020; 1: 329– 331. https://doi.org/10.1002/fft2.247

Publication : Elsayed, M., Ahmed, A., Ahmed, E., Hassan, D., Sliem, M., Zewail, D., Sameh, S., Ibrahim, Y., Ibrahim, A., Ahmed, Y., Elsayed, N., Yasser, M., Deghedy, M., Abdellatief, M., Tarek, H., Awad, A., Mohamed, T., Mekky, R., & Elgindi, O. (2023). A review on bioactive metabolites and great biological effects of Cranberry. ERU Research Journal, 2(1), 177-209. doi: 10.21608/erurj.2023.190174.1009

Publication : Nemzer BV, Al-Taher F, Yashin A, Revelsky I, Yashin Y. Cranberry: Chemical Composition, Antioxidant Activity and Impact on Human Health: Overview. Molecules. 2022 Feb 23;27(5):1503. doi: 10.3390/molecules27051503. PMID: 35268605; PMCID: PMC8911768.

Publication : Zhang, L., Ma, J., Pan, K., Go, V.L.W., Chen, J. and You, W.-c. (2005), Efficacy of Cranberry Juice on Helicobacter pylori Infection: a Double-Blind, Randomized Placebo-Controlled Trial. Helicobacter, 10: 139-145. https://doi.org/10.1111/j.1523-5378.2005.00301.x

Site Web : Helicobacter pylori – traiter pour prévenir ulcère & cancer chez l’adulte. (s. d.). Haute Autorité de Santé. https://www.has-sante.fr/jcms/pprd_2974257/fr/helicobacter-pylori-traiter-pour-prevenir-ulcere-cancer-chez-l-adulte#:~:text=%2D60%20ans).-,L'infection%20%C3%A0%20H.,pylori