Dans le monde équin, la recherche de solutions naturelles pour améliorer la santé et les performances des chevaux est une préoccupation constante pour les propriétaires et les éleveurs. Les chevaux, ayant un appareil digestif délicat, digèrent rapidement, tant au niveau gastrique qu’intestinal, et leur flore intestinale joue un rôle crucial dans la digestion des fibres, composant majeur de leur alimentation herbivore. Optimiser leur alimentation a donc un impact considérable sur leur santé et leurs performances. Saccharomyces cerevisiae est utilisé en nutrition équine depuis plusieurs décennies. Ce champignon unicellulaire est une excellente source de protéines, de vitamines du groupe B et de minéraux. En plus de ses qualités nutritionnelles, la Levure de Bière active est bénéfique pour la flore intestinale des chevaux. Les effets de la Levure de Bière sur la digestion et la digestibilité sont actuellement à l'étude.

Cet article a été mis à jour le 24/05/2024

Craquez pour la Compagnie

Levure de Bière Non...
Comprimés
A partir de 8.7€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Un complément nutritionnel de qualité

L'utilisation de compléments alimentaires pour les chevaux peut s'avérer utile pour éviter les carences nutritionnelles. La Levure de Bière est bénéfique car elle apporte des nutriments essentiels. Les vitamines et les oligo-éléments sont des constituants essentiels de la ration. Dans certains cas, le cheval peut avoir besoin d’une complémentation en micronutriments, par exemple avant ou après un effort très intense, si le cheval vit dans un environnement pollué ou encore s’il est en conditions de stress physique ou en convalescence. Le cheval de sport en particulier, nécessite des apports extérieurs nettement supérieurs en vitamines et en oligoéléments.

Une source de vitamines B

Les vitamines B sont essentielles à de nombreux processus, notamment le métabolisme cellulaire, la conversion des nutriments en énergie, ainsi que la croissance et le développement. Chacune des vitamines B possède également des fonctions spécifiques, telles que la transmission nerveuse, la production de globules rouges et la synthèse de certaines hormones par exemple.

La levure de bière contient de nombreuses vitamines B bénéfiques pour la santé des chevaux. C'est une excellente source de vitamines B1 et B9, ainsi qu'une bonne source de vitamines B2, B3, B5, B6 et B8. Ces vitamines sont cruciales pour la santé globale des chevaux. Elles participent au métabolisme énergétique et aident à réduire la fatigue, ce qui est particulièrement bénéfique pour les chevaux actifs, sportifs ou en convalescence. La vitamine B8, en particulier, contribue à la santé du pelage et de la peau.

Une source d’oligo-éléments

Certaines races de chevaux, ainsi que les chevaux de sport, peuvent souffrir de carences en zinc et avoir des besoins élevés en minéraux, surtout en période d'activité intense. L'apport en oligo-éléments dépend également de la teneur en minéraux des sols où sont produits les aliments, comme le foin. Parfois, ces sols sont naturellement carencés en minéraux, ne les fournissant pas en quantité suffisante aux chevaux. La levure de bière est une source complémentaire de minéraux et d'oligo-éléments :

  • Le zinc soutient le système immunitaire, contribue à la synthèse des protéines et participe au métabolisme normal des aliments, des glucides (sucres), des acides gras et de la vitamine A. Il joue également un rôle dans la synthèse des hormones anabolisantes.
  • Le sélénium est important pour la fonction immunitaire, la santé cardiaque et la prévention du vieillissement cellulaire. Il est naturellement présent dans la levure de bière, souvent cultivée dans des milieux riches en sélénium.
  • Le fer est essentiel pour la formation des globules rouges et le transport de l'oxygène dans le sang.

Une source d’antioxydants

Les antioxydants présents dans la levure de bière aident à réduire le stress oxydatif, ce qui contribue à diminuer les dommages cellulaires. Parmi les antioxydants contenus dans la levure de bière, on trouve le glutathion, un tripeptide (une protéine formée de trois acides aminés), le bêta-1,3-glucane, le tréhalose et le mannane. La levure de bière contient également du zinc, du sélénium et du cuivre. Le zinc et le cuivre sont des cofacteurs de la SOD, une des principales enzymes antioxydantes, protégeant les cellules contre les radicaux libres et aidant à lutter contre le vieillissement cutané. Le sélénium est un antioxydant essentiel, servant de cofacteur à la glutathion peroxydase, une enzyme antioxydante. La vitamine B2 contenue dans la levure de bière est aussi reconnue pour ses propriétés antioxydantes.

Levure de Bière active : des bienfaits à l’étude

De nombreuses études sont en cours pour évaluer les effets de la Levure de Bière active sur différents aspects de la santé des chevaux. En modulant le microbiote intestinal, elle pourrait potentiellement induire des effets sur la digestion, sur l'immunité et les troubles gastro-intestinaux.

Sur l’immunité ?

Une étude a étudié l’impact de la complémentation à la Levure de Bière active chez les poulains atteints de diarrhée due à la chaleur. Les épisodes de diarrhée au début de la vie peuvent diminuer la richesse et la diversité du microbiote intestinal des poulains, avec un impact conséquent sur leur système immunitaire. Une étude s'est intéressée à l'impact de la complémentation en S. cerevisiae chez les poulains pour lutter contre la diarrhée due à la chaleur. Bien que cette complémentation n'ait pas modifié de manière significative l'incidence et la gravité de la diarrhée, elle a influencé le développement du microbiote intestinal des poulains. En outre, la supplémentation en SCFP (Saccharomyces cerevisiae fermentation product) au cours des 30 premiers jours de vie a montré des effets durables sur la réactivité immunitaire des poulains, affectant potentiellement leurs réponses précoces à la vaccination et aux agents pathogènes. Cependant, on ignore actuellement si ces changements se traduisent par une augmentation des anticorps, des réponses aux agents pathogènes ou des réponses immunitaires excessives et potentiellement néfastes.

Sur la digestion ?

La Levure de Bière active est un probiotique naturel qui favorisent le développement d’une flore intestinale équilibrée chez les chevaux, aidant ainsi à prévenir les troubles digestifs tels que la colique et la diarrhée, et améliorant l'absorption des nutriments essentiels.

Les résultats des études sur la digestibilité et les populations microbiennes intestinales et fécales peuvent parfois être contradictoires. Toutefois, il est généralement admis que S. cerevisiae favorise l'activité et la croissance des bactéries cellulolytiques, améliorant ainsi l'utilisation des fibres et stabilisant certaines populations de bactéries. Certaines études ont observé que l'ajout de levure vivante à l'alimentation des chevaux augmente les lactobacilles dans le caecum et améliore l'activité enzymatique dans le caecum et le côlon. La levure vivante aide à réguler les activités des polysaccharidases impliquées dans la digestion des parois cellulaires végétales et des glycosides hydrolases, favorisant ainsi une meilleure digestion des fibres. L'administration de S. cerevisiae aux chevaux améliore notamment la digestibilité de la matière sèche, de la matière organique, du NDF (mesurant les composants structuraux des cellules végétales, tels que la cellulose, l'hémicellulose, la lignine et la silice) et de l'ADF (concernant les parts de parois cellulaires du fourrage composées de cellulose et de lignine).

Cependant, les effets de la Levure peuvent varier en fonction des régimes alimentaires. Par exemple, la supplémentation en Levure n'a pas toujours amélioré la digestibilité des nutriments dans les régimes riches en fourrage et en concentrés.

Sur le microbiote intestinal ?

L'équilibre du tractus gastro-intestinal (GIT) des chevaux est influencé par plusieurs facteurs, notamment la composition du régime alimentaire, la gestion de l'alimentation, l'utilisation d'antimicrobiens thérapeutiques et les facteurs de stress biotiques et abiotiques. Ces éléments peuvent déséquilibrer les populations microbiennes intestinales et leurs fonctions, réduisant ainsi la digestion des nutriments et impactant la santé globale des chevaux. Différentes études ont montré que l’ajout de levures à l’alimentation des chevaux est capable d’améliorer la digestibilité des nutriments.

Les facteurs de stress nutritionnels et environnementaux peuvent perturber le microbiome intestinal des chevaux, affectant leur santé et leurs performances. Une étude a émis l'hypothèse qu'une supplémentation en produit de fermentation Saccharomyces cerevisiae (SCFP) pourrait être bénéfique pour les chevaux soumis à un stress prolongé dû au transport. Les résultats ont montré que le SCFP stabilisait la diversité du microbiote à tous les moments, tandis que les chevaux du groupe témoin présentaient plus de fluctuations. Ces observations suggèrent que le traitement par SCFP conduit à des profils microbiens plus robustes et plus stables chez les chevaux après un stress.

Contre les troubles gastro-intestinaux ?

Saccharomyces boulardii a été utilisée avec succès pour prévenir et traiter la diarrhée associée aux antimicrobiens chez l'Homme. Une étude similaire a été réalisée chez le cheval. Les chercheurs ont étudié la résistance de S. boulardii dans le tractus gastro-intestinal des chevaux atteints d’entérocolite associée aux antimicrobiens sur la durée de la diarrhée. Vingt et un chevaux présentant une diarrhée liée aux antimicrobiens ont participé à l'étude. Aucune amélioration significative de la diarrhée n'a été trouvée après études statistiques des données obtenues.

Cependant, dans une autre étude, chez les chevaux atteints d'entérocolite aiguë, la gravité et la durée de la maladie ont été significativement réduites chez les chevaux recevant S. boulardii par rapport à ceux recevant un placebo. Une étude plus approfondie sur l'efficacité et l'innocuité de S. boulardii chez les chevaux souffrant de diarrhée, associée aux antimicrobiens dans un groupe plus large, est justifiée et nécessaire pour vérifier ces résultats.

L'efficacité de la Levure de Bière active reste débattue, les résultats étant variables en fonction de la souche, de la dose, de la durée de l'administration, de la composition de l'alimentation et des caractéristiques individuelles des chevaux, telles que l'âge.

Une réduction du stress lié à l’exercice ?

Réduire le stress induit par l'exercice est essentiel pour optimiser la santé et la performance des chevaux. Une étude a testé l'hypothèse selon laquelle une complémentation alimentaire en produit de fermentation de Saccharomyces cerevisiae (SCFP) pourrait diminuer les marqueurs du stress et de l'inflammation chez les jeunes chevaux. Les résultats ont montré que 8 semaines de supplémentation avec 21 g/j de SCFP pouvaient atténuer le stress cellulaire après une séance d'exercice prolongé chez les jeunes chevaux. Ces résultats sont prometteurs mais nécessitent des études complémentaires car la Levure de Bière pourrait ainsi s’avérer être un atout précieux pour les chevaux sportifs notamment.

Sur la peau et le pelage ?

La Levure de Bière est riche en vitamines B, dont la biotine, qui sont essentielles au maintien d’une peau saine et d’un pelage brillant.  Une consommation régulière peut contribuer à améliorer la santé du pelage et de la peau du cheval mais aucune étude ne s’est actuellement intéressée au sujet.

Existe-t-il des risques d’utilisation pour les chevaux ?

La Levure de Bière est généralement considérée comme sans danger pour les chevaux lorsqu’elle est utilisée en quantités appropriées. Cependant, comme pour tout supplément ou changement alimentaire, il existe toujours un risque d’effets secondaires, surtout s’il est utilisé en excès ou introduit trop rapidement.

  • Troubles digestifs : Si elle est introduite trop rapidement, la Levure de Bière peut provoquer des troubles digestifs tels que des gaz, des ballonnements ou des selles molles chez certains chevaux. C’est pourquoi il est recommandé de commencer avec une dose plus faible et de l’augmenter progressivement.
  • Réactions allergiques : Bien que rares, certains chevaux peuvent avoir une réaction allergique à la Levure de Bière. Les signes peuvent inclure des démangeaisons, de l'urticaire, des difficultés respiratoires ou un gonflement des lèvres, du visage ou de la langue. Contacter immédiatement un vétérinaire à l’apparition de ces symptômes.
  • Déséquilibre nutritionnel : les suppléments doivent compléter une alimentation équilibrée et non la remplacer. Une dépendance excessive à l’égard de la Levure de Bière pourrait entraîner des déséquilibres nutritionnels si le reste de l’alimentation du cheval n’est pas correctement équilibré.
  • Médicaments : il est important de consulter un vétérinaire avant d'ajouter de la Levure de Bière à son alimentation, car elle peut interagir avec certains médicaments.

Conseils d’utilisation pour les chevaux

Le dosage de Levure de Bière peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment la taille du cheval, son alimentation et ses besoins de santé spécifiques (cheval sportif, à l’entretien, etc).

  • Commencer avec une petite quantité et augmenter progressivement sur une semaine ou deux semaines jusqu'à atteindre la dose recommandée.
  • De manière générale, une dose courante est d'environ 10 à 30 g pour 100kg de poids corporel (50 à 150 g pour un cheval de 500kg). Il convient malgré tout de respecter la dose conseillée par le fabricant.

Craquez pour la Compagnie

Levure de Bière Non...
Comprimés
A partir de 8.7€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Agazzi, A., Invernizzi, G., Mariella, F., Andrea, F., & Savoini, G. (2010). Effect of live yeast (Saccharomyces cerevisiae) administration on apparent digestibility of horses. Italian Jour-nal of Animal Science, 8. https://doi.org/10.4081/ijas.2009.s2.685

Publication : Boyle, A., Magdesian, K., Gallop, R., Sigdel, S., & Durando, M. (2012). Saccharomyces boulardii viability and efficacy in horses with antimicrobial-induced diarrhea. The Veterinary record, 172. https://doi.org/10.1136/vr.100833

Publication : Chagoyán, J. C. V., Franco, J. G. E., Winder, L. R. G., & Pliego, A. B. (2013). Uses of Saccharo-myces cerevisiae as feed additive in horse feeding. Nutritional Strategies of Animal Feed Additives, 97 104.

Publication : Desrochers, A. M., Dolente, B. A., Roy, M.-F., Boston, R., & Carlisle, S. (2005). Efficacy of Saccharomyces boulardii for treatment of horses with acute enterocolitis. Journal of the American Veterinary Medical Association, 227(6), 954 959. https://doi.org/10.2460/javma.2005.227.954

Publication : Ganda, E., Chakrabarti, A., Sardi, M. I., Tench, M., Kozlowicz, B. K., Norton, S. A., Warren, L. K., & Khafipour, E. (2023). Saccharomyces cerevisiae fermentation product improves ro-bustness of equine gut microbiome upon stress. Frontiers in Veterinary Science, 10, 1134092. https://doi.org/10.3389/fvets.2023.1134092

Publication : Garber, A., Hastie, P. M., Farci, V., Bulmer, L., Alzahal, O., & Murray, J. M. D. (2020). The effect of supplementing pony diets with yeast on 1. In vivo and in vitro digestibility, faecal pH and particle size. Animal, 14(12), 2481 2492. https://doi.org/10.1017/S1751731120001524

Publication : Hall, R. R., Jackson, S. G., Baker, J. P., & Lowry, S. R. (1990). Influence of yeast culture supplementation on ration digestion by horses. Journal of Equine Veterinary Science, 10(2), 130 134. https://doi.org/10.1016/S0737-0806(06)80121-8

Publication : Perricone, V., Sandrini, S., Irshad, N., Comi, M., Lecchi, C., Savoini, G., & Agazzi, A. (2022). The Role of Yeast Saccharomyces cerevisiae in Supporting Gut Health in Horses : An Up-dated Review on Its Effects on Digestibility and Intestinal and Fecal Microbiota. Animals, 12(24), Article 24. https://doi.org/10.3390/ani12243475

Publication : Rakebrandt, M. (s. d.). Effect of Brewers‘ Yeast Beta-Glucan Supplementation on Immune Parameters in Horses.

Publication : Schoster, A., Weese, J. S., & Guardabassi, L. (2014). Probiotic Use in Horses – What is the Evidence for Their Clinical Efficacy? Journal of Veterinary Internal Medicine, 28(6), 1640 1652. https://doi.org/10.1111/jvim.12451

Publication : Taran, F. M. P., Gobesso, A. A. O., Gonzaga, I. V. F., Françoso, R., Centini, T. N., Moreira, C. G., & Silva, L. F. P. (2016). Effects of different amounts of Saccharomyces cerevisiae supple-mentation on apparent digestibility and faecal parameters in horses fed high-roughage and high-concentrate diets. Livestock Science, 186, 29 33. https://doi.org/10.1016/j.livsci.2015.11.023

Publication : Terpeluk, E. R., Schäfer, J., Finkler-Schade, C., & Schuberth, H.-J. (2024). Supplementation of Foals with a Saccharomyces cerevisiae Fermentation Product Alters the Early Response to Vaccination. Animals : an Open Access Journal from MDPI, 14(6), 960. https://doi.org/10.3390/ani14060960

Publication : Valigura, H. C., Leatherwood, J. L., Martinez, R. E., Norton, S. A., & White-Springer, S. H. (2021). Dietary supplementation of a Saccharomyces cerevisiae fermentation product atten-uates exercise-induced stress markers in young horses. Journal of Animal Science, 99(8), skab199. https://doi.org/10.1093/jas/skab199

Ouvrage : Heitz, F. (2014). La Bible des soins naturels pour le cheval, le poney et l’âne. ULMER.