Contenant du linalol, du zingiberol, du zongibérène, du phellandrène, et de nombreux autres principes actifs, l'huile essentielle de Gingembre présente bien des usages ! Elle permet notamment de stimuler la pousse de cheveux, en plus de freiner la chute de cheveux et d'aider le corps à nourrir activement les follicules.

Comment l'utiliser ?

En synergie
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Cajeput
  • 40 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Gingembre
  • 40 gouttes d’huile essentielle de Pamplemousse

Incorporez 3 gouttes de cette synergie d’huiles essentielles dans une noisette de shampooing avant chaque utilisation.

A partir de quel âge et existe-t-il des voies interdites ?

Attention, l’huile essentielle de Gingembre ne peut pas être utilisée par tout le monde !

Elle est proscrite aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de trois ans. L’utilisation de l’huile essentielle de Gingembre est absolument contre-indiquée pour les personnes sous traitement anti-coagulant ou avant une opération chirurgicale.

L’huile essentielle de Gingembre peut s’utiliser par inhalation ou diffusion (voies respiratoires) et également par voie cutanée. Elle peut s’ingérer mais les dosages doivent être respectés.

Enfin, l’huile essentielle de Gingembre contient quelques composants potentiellement allergènes tel que le limonène, le linalol, le néral et le giraniol. Ainsi, il est conseillé de tester la réaction cutanée en appliquant une goutte d’huile essentielle de Gingembre au pli du coude avant utilisation.

Comment fonctionne-t-elle ?

Pour favoriser la pousse des cheveux

En fait, l’huile essentielle de Gingembre est un puissant tonique qui détend les vaisseaux sanguins et augmente l’afflux sanguin. Comme indiqué plus haut, les follicules, racines des cheveux, sont nourris par les vaisseaux sanguins qui sont à sa base. Tous les nutriments arrivent ainsi plus rapidement à la racine et la pousse des cheveux est accélérée.

A propos de la chute des cheveux

La chute des cheveux, un phénomène naturel...

Le problème récurrent de la chute de cheveux, c’est principalement les colères qui en résultent de la part de vos colocataires, conjoints, mères, pères, sœurs ou frères…Bref, de ceux qui partagent votre salle de bain. L’argument consistant à dire que c’est l’arrivée de l’automne qui provoque cette dégradation capillaire, puis chaque début de saison, ne fait plus mouche. Vous aurez beau jouer sur les changements climatiques, rien n’y fera.

En fait, la chute de cheveux quotidienne est un phénomène naturel de renouvellement de la chevelure. Nous avons plus de 600 cheveux au centimètre carré ! En moyenne, un homme ou une femme adulte perd entre 50 et 100 cheveux par jour. De là, viennent les molletons que nous récoltons parfois sur la moquette. Cependant, il arrive que ces chutes soient plus importantes. Mais on peut se rassurer : pour un cheveu perdu, quatre poussent ! Toutefois, ce rapport peut varier en fonction de différents facteurs (hormonaux par exemple).

Mais pourquoi tombent-ils ?

Le cheveu pousse à partir du follicule (ou racine) sous la peau. Le cheveu est nourri par les vaisseaux sanguins à la base du follicule qui lui donnent tout ce dont il a besoin pour pousser.

Entre le moment où le cheveu commence à pousser et sa chute, il passe par trois phases :

  • La phase de croissance (anagène) qui dure entre deux et sept ans et détermine la longueur de nos cheveux.
  • La phase de la catagène, pendant laquelle le cheveu commence à mourir et qui dure environ dix jours.
  • Enfin, la phase de repos qui dure trois mois (telogène) et précède la chute. 10 % de nos cheveux se trouvent dans l’ultime phase. Si les cheveux entrent trop tôt dans cette phase, cela peut provoquer une chute excessive et une raréfaction notable des cheveux.
Il existe de nombreux facteurs qui peuvent aussi affecter la santé de nos cheveux et leur croissance...
Le cheveu a besoin de vitamines et de minéraux pour grandir, un régime alimentaire équilibré est donc essentiel. Mais cela peut également être lié à l’âge, au stress, à l’utilisation excessive de produits coiffants, au tabagisme, ou encore à des changements hormonaux. Ces facteurs empêchent le corps d’absorber de manière efficace les nutriments essentiels dont il a besoin pour entretenir une chevelure saine.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 8 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?