L’Eucalyptus Radiata et l’Eucalyptus Globulus sont deux espèces différentes, appartenant au genre Eucalyptus. Leurs huiles essentielles, très populaires, possèdent des propriétés assez similaires liées à la présence en forte concentration d’eucalyptol (ou 1,8-cinéole). Néanmoins, elles se distinguent par leurs précautions d’emploi, en raison d’une composition légèrement différente en molécules secondaires. Etant d’avantage asséchante au niveau des bronches, l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus sera plutôt indiquée pour les affections des voies respiratoires basses tandis que l’Eucalyptus Radiata conviendra mieux aux voies respiratoires hautes. Plus souple d’utilisation, cette dernière est mieux adaptée aux jeunes enfants et aux femmes enceintes.

Cet article a été mis à jour le 14/06/2023

Origine et obtention

Les Eucalyptus sont de très grands arbres appartenant à la grande famille botanique des Myrtaceae. L’Eucalyptus Radiata et l’Eucalyptus Globulus sont deux espèces du genre Eucalyptus, très utilisées comme source d’huiles essentielles. Toutes les deux originaires d’Australie, l’Eucalyptus Globulus a également été introduit en Europe (notamment en Espagne et au Portugal). L’obtention de ces deux huiles essentielles se fait par distillation à la vapeur d’eau des feuilles de la plante. Elles ont le même aspect (incolore voire jaune pâle) mais diffèrent légèrement par leur odeur, plus forte pour l’Eucalyptus Globulus.

Propriétés communes spécifiques à l’eucalyptol

Les huiles essentielles d’Eucalyptus Radiata et d’Eucalyptus Globulus sont assez proches dans leur composition principale, puisqu’elles contiennent toutes les deux une grande quantité d’eucalyptol (1,8-cinéole), entre 60 et 80%. Ce composé en commun confère aux deux huiles essentielles de nombreuses propriétés similaires, c’est pourquoi les indications d’utilisation sont relativement les mêmes :

  • Expectorantes et mucolytiques : en stimulant les cellules sécrétrices de la muqueuse bronchique, elles vont permettre de fluidifier le mucus afin qu’il soit expulsé plus facilement des voies respiratoires, grâce à l’activation des cils de la paroi bronchique. Ces propriétés font d’elles les huiles essentielles de référence pour les infections ORL (rhume, rhinopharyngite, bronchite, etc.).
  • Immunostimulantes et anti-inflammatoires : par inhibition de cytokines pro-inflammatoires et activation de certaines cellules de l’immunité, ces huiles essentielles sont très utilisées en période hivernale pour faire face aux divers problèmes.
  • Antivirales et antibactériennes : en cas d’infection, elles sont très efficaces sur de nombreuses souches. Elles peuvent aider en cas de fièvre, de grippe, mais aussi en prévention des maux d’hiver. Historiquement, les feuilles d’Eucalyptus étaient utilisées pour soulager les plaies.
  • Pour assainir l’air ou repousser certains insectes : en diffusion, en mélange avec d’autres huiles essentielles, l’odeur de ces huiles essentielles est généralement très appréciée.

Quelques spécificités liées aux autres composés

D’autres molécules sont communes aux deux huiles essentielles, à des concentrations différentes :  c’est le cas de l’alpha-pinène, contenu à environ 2% dans l’Eucalyptus Radiata et entre 10 et 20% pour l’Eucalyptus Globulus. Cette différence peut expliquer l’effet expectorant et mucolytique plus fort dans l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus.

Au contraire, l’alpha-terpinéol n’est présent que dans l’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata, entre 4 et 14%. Son association avec l’eucalyptol pourrait occasionner une activité antivirale plus importante dans l’Eucalyptus Radiata. De plus, cette molécule pourrait être liée à l’effet positivant de l’Eucalyptus Radiata, propriété spécifique à cette huile essentielle, en raison de son comportement électrique. Elle pourra donc être employée en cas de fatigue intellectuelle par exemple.

D’autres composés sont aussi présents dans l’une ou les deux huiles, pouvant expliquer certaines différences entre les deux, mais à des concentrations très faibles. Ainsi, les deux huiles essentielles ont des compositions assez proches, mais pas identiques, ce qui les rendent uniques. En effet, le totum de l’huile essentielle (l’ensemble des molécules) ainsi que les interactions entre les composés, même minoritaires, expliquent les particularités de l’Eucalyptus Radiata et Globulus.

Deux huiles essentielles de référence pour les troubles ORL

Bien que l’eucalyptol soit le composé principal en commun, il s'agit de deux huiles essentielles bien distinctes. Utilisées principalement pour la sphère ORL, la littérature a tendance à les différencier par leur action sur les voies respiratoires :

  • L’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata est souvent décrite comme spécifique des voies aériennes hautes : en cas de rhume, rhinopharyngite, nez bouché…
  • Au contraire, l’Eucalyptus Globulus conviendra mieux aux affections respiratoires basses, la bronchite par exemple.Elle serait plus asséchante et son pouvoir expectorant plus fort, ce qui convient mieux pour expulser les substances bronchiques parfois très importantes. Cette spécification serait potentiellement liée à la présence plus importante d'alpha-pinène.

Des précautions d’utilisation plus souples pour l’Eucalyptus Radiata

Utilisateurs

Par précaution, les deux huiles essentielles sont contre-indiquées chez les asthmatiques, à cause de la présence d’eucalyptol et d’alpha-pinène qui peuvent irriter les voies respiratoires. Elles sont également strictement interdites aux personnes épileptiques. En effet, quelques cas de convulsions, décrits dans la suite de cet article, ont souvent été associés à la forte quantité d’eucalyptol.

L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus n’est pas adaptée à tous les utilisateurs, car elleest souvent considérée comme plus agressive. Sa composition peut expliquer cette caractéristique :

  • Lorsqu’il est oxydé, l’alpha-pinène peut fortement agresser les voies respiratoires des personnes les plus sensibles, tout comme la molécule d’eucalyptol. Il est présent dans les deux huiles essentielles, mais en quantité beaucoup plus importante dans l’Eucalyptus Globulus.
  • Alors que le 1,8-cinéole a souvent été désigné comme composé responsable des convulsions, aucun cas n’a été observé avec l’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata. Cela signifie que l’effet convulsivant peut aussi être lié à d’autres composants neurotoxiques, contenus seulement dans l’Eucalyptus Globulus, comme la trans-pinocarvone présente à moins de 5%. Toutefois, par prudence, les deux huiles essentielles restent contre-indiquées pour les personnes épileptiques.

C’est pourquoi, pour les enfants à partir de 3 mois ainsi que pour les femmes enceintes (à partir du 4e mois de grossesse) et allaitantes, l’utilisation de l’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata est préférée, en respectant les conseils et précautions d’utilisation.

Mésusages et effets indésirables

Quelle que soit l’huile essentielle, il est toujours très important de respecter les doses recommandées pour éviter tout risque d’effets indésirables graves. Il a été démontré qu’à très fortes doses, l’eucalyptol peut provoquer des symptômes digestifs (nausées, brûlures gastriques), neurologiques, une hypotension, hypothermie… Quelques cas d’intoxications sont survenus entre 2004 et 2008 à la suite d’utilisation de produits cosmétiques à base d’eucalyptol (comme une pommade contenant 6% d’eucalyptol, à l’origine de crises de convulsions chez 5 jeunes enfants), retirés du marché par la suite. Ces évènements graves ont conduit l’ANSM à communiquer certaines recommandations pour les produits cosmétiques : pas plus de 0,1% d’eucalyptol pour les moins de 3 ans et maximum 1,12% chez les enfants âgés de 3 à 6 ans.

Enfin, quelques effets secondaires graves ont été décrits à la suite d’une utilisation de l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus : 192 cas d’empoisonnements et parmi eux 4 convulsions, chez des enfants de moins de 5 ans, et à des doses très élevées, entre 10 et 30 mL. Ces évènements indésirables sont à nuancer : ils ne sont apparus qu’à la suite de mésusages de l’huile essentielles. Ils ne sont pas à craindre pour une utilisation résonnée, en suivant scrupuleusement les conseils d’utilisation.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 20 votes )

Bibliographie

Publication : Virginie Laguerre. Huiles essentielles et 1,8-cinéole. Sciences pharmaceutiques. 2015. hal-01770640

Publication : Nathalie Koziol. Huiles essentielles d’Eucalyptus globulus, d’Eucalyptus radiata et de Corymbia citriodora : qualité, efficacité et toxicité. Sciences pharmaceutiques. 2015. hal-01733789f.

Publication : Mulyaningsih, S., Sporer, F., Reichling, J., & Wink, M. (2011). Antibacterial activity of essential oils from Eucalyptus and of selected components against multidrug-resistant bacterial pathogens. Pharmaceutical Biology, 49(9), 893‑899. https://doi.org/10.3109/13880209.2011.553625

Publication : Kumar, P., Mishra, S., Pant, K. K., & Satya, S. (2012). Compositional analysis and insecticidal activity of Eucalyptus globulus (family : Myrtaceae) essential oil against housefly (Musca domestica). Acta Tropica, 122(2), 212‑218. https://doi.org/10.1016/j.actatropica.2012.01.015

Publication : Juan, L. G., Lucia, A., Zerba, E. N., Harrand, L., Marcó, M., & Masuh, H. M. (2011). Chemical Composition and Fumigant Toxicity of the Essential Oils From 16 Species of Eucalyptus Against Haematobia irritans (Diptera : Muscidae) Adults. Journal of Economic Entomology, 104(3), 1087‑1092. https://doi.org/10.1603/ec09431

Ouvrage : Géa, A., & Banel, P. (2022). Physiologie et huiles essentielles : Comment les huiles essentielles agissent sur les différents systèmes de l’organisme? DUNOD.

Ouvrage : Franchomme, P. (2015). La science des huiles essentielles médicinales. Guy Trédaniel éditeur.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., Touboul, A. (2020). Le guide Terre Vivante des huiles essentielles, Terre Vivante

Ouvrage : Faucon, M. (2017). Traité d'aromathérapie scientifique et médicale: Les huiles essentielles, fondements et aides à la prescription (3ème éd). Sang de la Terre.

Site Web : Eucalyptus radié. (2020). WikiPhyto. Consulté le 10 mai 2023, à l’adresse http://www.wikiphyto.org/wiki/Eucalyptus_radié

Site Web : Eucalyptus globuleux. (2022). WikiPhyto. Consulté le 10 mai 2023, à l’adresse http://www.wikiphyto.org/wiki/Eucalyptus_globuleux

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.