Les maux de gorge peuvent avoir des sources multiples : angine, pharyngite, toux sèche, allergies… Ces problématiques sont bien souvent synonymes d’une inflammation douloureuse au niveau de la gorge. L’utilisation des huiles essentielles peut dans certains cas être intéressante pour leurs propriétés à la fois anti-infectieuses, pour combattre les microbes à l’origine des maux de gorge, mais aussi anti-inflammatoires, pour soulager la douleur et limiter l’inflammation.  Si l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné ne possède pas de propriété anti-infectieuse notable, elle présente à contrario une excellente propriété anti-inflammatoire. Riche en citronellal, elle inhibe la production de prostaglandines, médiatrices de l’inflammation. Cette huile essentielle pourra donc être utilisée en cas d’angine ou de toux sèche, ou encore en cas d’allergie au pollen.

Cet article a été mis à jour le 01/12/2023

En cas de toux sèche

Utilisation simple

À partir de 6 ans. Diluer 1 goutte d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné dans 4 gouttes d’huile végétale (de Calophylle Inophyle ou de Nigelle par exemple). Masser la gorge jusqu’à 3 fois par jour pendant 2 jours avec ce mélange.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude avec le mélange au préalable. Cette huile essentielle ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte de moins de 3 mois.

En synergie

Pour plus d’efficacité, il est préférable d’associer l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné avec d’autres huiles essentielles en synergie contre la toux sèche et irritante :

À partir de 6 ans. Dans un flacon, mélanger :

  • 30 gouttes d’huile essentielle d’Estragon
  • 45 gouttes d’huile essentielle de Cyprès de Provence
  • 15 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine
  • 30 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 6 mL (120 gouttes) d’huile végétale de Nigelle

Appliquer 3 gouttes du mélange sur le thorax et 3 gouttes sur le haut du dos 4 fois par jour. À renouveler pendant 5 jours.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude avec le mélange au préalable. Cette synergie est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, en cas d’antécédents de cancer hormonodépendant, de fibrome ou de mastose.

En cas d’angine

En synergie avec une huile essentielle au fort pouvoir anti-infectieux, l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné s’intègre parfaitement à un mélange pour soulager l’angine :

À partir de 6 ans. Mélanger 1 goutte d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné avec 1 goutte d’huile essentielle de Tea Tree diluées dans 4 gouttes de macérat huileux de Calendula. Masser la gorge avec ce mélange jusqu’à 3 fois par jour pendant 3 jours

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. Cette formule peut être utilisée après 6 mois de grossesse et après le 1er mois d’allaitement. Un avis médical est nécessaire pour les personnes épileptiques.

Source : Couic-Marinier, F. & Frély, R. (2019). Huiles essentielles - Le guide complet pour toute la famille. SOLAR.

En cas d’allergie au pollen

L’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné n’est pas efficace seule. En revanche, elle a toute sa place dans une synergie spécifique en cas d’allergie au pollen :

À partir de 6 ans. Dans un flacon, mélanger :

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Tanaisie Annuelle
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine
  • 15 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 8 mL d’huile d’Argan

Appliquer 5 gouttes de ce mélange sur chaque avant-bras, 2 à 3 fois par jour pendant 7 à 10 jours.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. Cette synergie ne doit pas être utilisée chez la femme enceinte ou allaitante, ni en cas de cancer hormono-dépendant. Un avis médical est nécessaire pour les personnes asthmatiques et épileptiques.

Pourquoi est-elle efficace ?

Conséquence généralement d’une infection virale, les sources de maux de gorge sont multiples et sont souvent synonyme d’une inflammation douloureuse au niveau du pharynx et des amygdales. Dans ces cas-là, l’utilisation d’huiles essentielles peut être envisagée, en privilégiant celles aux propriétés anti-infectieuses pour lutter contre les microbes, anti-inflammatoires et antalgique, pour diminuer l’inflammation et la douleur.

Si l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné n’est pas réputée pour ses propriétés anti-infectieuses, elle représente en revanche un excellent anti-inflammatoire et antalgique, par sa forte teneur en citronellal. Elle inhibe notamment la lipoxygénase et la cyclooxygénase, des enzymes qui catalysent la synthèse de prostaglandines, des substances médiatrices de l’inflammation. En inhibant la synthèse de prostaglandines impliquées dans la réaction inflammatoire, le citronellal atténue la sensibilité à la douleur.

Néanmoins, l’Eucalyptus Citronné n’est pas efficace sur l’ensemble des maux de gorge. Il est d’ailleurs rarement efficace seul, mais souvent en synergie. En premier réflexe et en fonction des problématiques, d’autres huiles essentielles seront à privilégier :

  • En cas de toux grasse : privilégier les huiles essentielles d’Eucalyptus Radiata, Eucalyptus Globulus ou Romarin à Cinéole par exemple.
  • En cas d’allergie respiratoire, au pollen : l’huile essentielle de Tanaisie Annuelle, de Camomille Romaine ou d’Estragon.
  • En cas de toux sèche, d’irritation : l’huile essentielle de Cyprès de Provence, de Basilic Tropical.
  • En cas d’angine : l’huile essentielle de Tea Tree, de Thym à Thujanol, de Thym à Linalol.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 10 votes )

Bibliographie

Publication : Gbenou JD, Ahounou JF, Akakpo HB, Laleye A, Yayi E, Gbaguidi F, Baba-Moussa L, Darboux R, Dansou P, Moudachirou M, Kotchoni SO. Phytochemical composition of Cymbopogon citratus and Eucalyptus citriodora essential oils and their anti-inflammatory and analgesic properties on Wistar rats. Mol Biol Rep. 2013 Feb;40(2):1127-34. doi: 10.1007/s11033-012-2155-1.

Publication : Bedi Sahouo, G & Zanahi Félix, Tonzibo & Boti, B & Chopard, C & Mahy, Jean-Pierre & T. N'guessan, Yao. (2003). Anti-inflammatory and analgesic activities: Chemical constituents of essential oils of Ocimum gratissimum, Eucalyptus citriodora and Cymbopogon giganteus inhibited lipoxygenase L-1 and cyclooxygenase of PGHS. Bulletin of the Chemical Society of Ethiopia. 17. 10.4314/bcse.v17i2.61681.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

Ouvrage : Millet, F. (2022). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.