Le diabète est une pathologie définie comme un trouble de l’assimilation des glucides, avec la présence d’un taux de sucre anormalement élevé dans le sang. Cette hyperglycémie entraîne des dysfonctionnements dans l’organisme, entraînant à long terme des conséquences sur ce dernier. Le diabète est divisé en trois types : le diabète de type I, le diabète de type II et le diabète gestationnel. Les personnes souffrant de diabète de type II présentent généralement d’autres troubles métaboliques comme un surpoids ou de l’obésité, caractérisés par un profil lipidique perturbé, dont une prédominance de triglycérides et de « mauvais » cholestérol (LDL-cholestérol). Ces aspects seraient, selon certaines études, améliorés par la consommation de baies de Goji, des fruits utilisés depuis longtemps en médecine traditionnelle chinoise. Cet article reprend l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec les potentiels bienfaits des baies de Goji en cas de diabète.

Cet article a été mis à jour le 04/01/2023

Attention à sa teneur en sucres

Dans un premier temps, il est important de savoir que les baies de Goji contiennent une teneur en sucres assez importante, et notamment lorsqu’elles sont sous forme séchée. En effet, le séchage des baies de Goji soustrait une grande partie de l’eau contenue dans ces petites baies et concentre ainsi leurs nutriments. C’est la raison pour laquelle les baies de Goji sous forme séchée sont plus caloriques et plus riches en sucres à poids égal que les baies de Goji fraîches. Ainsi, l’index glycémique des baies de Goji séchées augmente fortement.

Dans le cadre d’un diabète, il est important de prendre en compte la quantité et la fréquence de baies de Goji séchées consommées compte tenu de teneur en sucres. En effet, une forte consommation peut augmenter parallèlement la glycémie, ce qui pourrait provoquer une hypoglycémie réactionnelle si elle n’est pas contrôlée par les traitements médicaux (injections d’insuline, médicaments…). Une hypoglycémie réactionnelle est généralement un malaise associé à un taux de sucres dans le sang bas, survenant 2 à 3 heures après un repas. Cela est dû à l’action de l’insuline qui peut être apporté en trop grande quantité après un repas trop copieux ou riche en sucres. Cette hypoglycémie peut entraîner différentes conséquences comme des tremblements, de la fatigue, ou de la faim, voire des convulsions ou un coma dans les pires cas.

De plus, des hyperglycémies répétées, prolongées et un déséquilibre du diabète provoquent une altération des nerfs et des vaisseaux qui entraîneront des répercussions sur plusieurs organes. Il est donc judicieux de ne pas consommer en excès des baies de Goji dans le cadre d’un diabète, afin de limiter les hausses de glycémie, et une hypoglycémie réactionnelle si le traitement n’est pas adapté.

Des études prometteuses

La genèse d’un diabète de type II est fortement liée à un déséquilibre des apports alimentaires sur le long terme. En effet, les diabétiques de type II présentent donc régulièrement d’autres troubles métaboliques, comme du surpoids, de l’obésité, ou un profil lipidique perturbé avec une forte présence des LDL-cholestérols.  Le profil lipidique sanguin est constitué des taux de « mauvais » cholestérol LDL (Low Density Lipoprotein = Lipoprotéine de basse densité), de « bon » cholestérol HDL (High Density Lipoprotein = Lipoprotéine de haute densité), de triglycérides et de cholestérol total. Par ailleurs, une alimentation trop grasse et trop sucrée, une sédentarité et un surpoids, sont autant de facteurs de risque du diabète de type II. Il est donc important de prendre en considération ces facteurs afin de prévenir les maladies cardiovasculaires et les complications du diabète.

Dans ce cadre, les baies de Goji ont fait l’objet d’étude sur leurs possibles bienfaits sur le profil lipidique sanguin. En effet, une méta-analyse d’août 2022 a évalué l’effet du polysaccharide de Lycium Barbarum, principal composant des baies de Goji, sur le métabolisme du glucose et des lipides. Cette dernière a conclu que le polysaccharide pouvait réguler le métabolisme du glucose et des lipides dans certaines mesures. En effet, il a permis de diminuer les taux sériques de triglycérides, de LDL-cholestérol et de glucose, tout en augmentant ceux des HDL-cholestérols. Ainsi, les baies de Goji pourraient jouer un rôle potentiel dans la prévention et le « traitement » des maladies chroniques non transmissibles comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. Néanmoins, l’étude cite également que des preuves scientifiques sont nécessaires à l’avenir pour confirmer cette théorie, d’autant plus que les quantités de baies de Goji à consommer pour avoir un quelconque effet n’ont pas été citées.

Enfin, la méta-analyse indique que les habitudes alimentaires saines contenant des baies de Goji peuvent constituer un nouveau choix pour les consommateurs à l’avenir. Ainsi, les baies de Goji pourraient aider à améliorer certains troubles métaboliques pouvant favoriser l’apparition de maladies cardiovasculaires, et apporteraient donc des bénéfices aux diabétiques de type II.

Conseils d’utilisation

Il est possible de profiter des baies de Goji dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée, et d’un mode de vie sain. Pour cela, il est recommandé de ne pas consommer plus d’une poignée de baies de Goji séchées par jour (environ 30 g), sauf si le traitement est adapté.

Il est recommandé de les saupoudrer ou de les intégrer aux préparations suivantes pour faciliter leur prise : muesli, pancakes, salade, plat, dessert, yaourt, laitage, mélangées avec d’autres fruits secs, infusion. Sinon, vous pouvez également les consommer seules.

Ne pas consommer les baies de Goji en cas d’allergie aux aliments de la famille des Solanacées (tomates, aubergines, pommes de terre, etc.).

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.3 ( 3 votes )

Bibliographie

Publication : van den Driessche, J. J., Plat, J. & Mensink, R. P. (2018). Effects of superfoods on risk factors of metabolic syndrome : a systematic review of human intervention trials. Food & ; Function, 9(4), 1944‑1966. https://doi.org/10.1039/c7fo01792h

Publication : Zhou B, Xia H, Yang L, Wang S, Sun G. The Effect of Lycium Barbarum Polysaccharide on the Glucose and Lipid Metabolism: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Am Nutr Assoc. 2022 Aug;41(6):618-626. doi: 10.1080/07315724.2021.1925996. Epub 2021 Jul 2. PMID: 34213407.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Brutsaert, E. F. (2022, 18 novembre). Hypoglycémie. Manuels MSD pour le grand public. https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-hormonaux-et-métaboliques/diabète-sucré-ds-et-troubles-du-métabolisme-de-la-glycémie/hypoglycémie

Site Web : Conséquences du diabète | Complications du diabète. (s. d.). https://www.federationdesdiabetiques.org/information/complications-diabete