Le stress est un signal d’alarme de notre organisme. Ainsi, dès les premiers signes, il est important de les prendre en compte. Agitation, augmentation du rythme cardiaque, sueurs, mains moites, boule au ventre, puis anxiété, angoisse, fatigabilité peuvent conduire à un épuisement total de l’organisme. Pour ce faire, les huiles essentielles sont très utiles et peuvent soulager bien des maux psychiques.

Les huiles aux propriétés anxiolytiques

Angélique officinale, Bergamote, Bois de Hô, Camomille Romaine, Encens, Laurier Noble, Lavande fine, Lemongrass, Mandarine verte, Marjolaine à coquilles, Mélisse officinale, Néroli, Orange douce, Petit Grain Bigarade, Sauge sclarée, Verveine Exotique, Verveine Odorante, Ylang Ylang Complète

Définition et mécanismes d’action

Une action anxiolytique permet d’agir directement au niveau du système nerveux en bloquant les mécanismes à l’origine des manifestations du stress.

En fait, lorsque vous êtes stressés, c’est une manifestation de votre corps face à une situation donnée qui vous pousse à vous adapter. Dès lors, votre système nerveux intervient et ordonne la sécrétion d’hormones telles que le cortisol et la corticostérone afin de stimuler l’organisme et mettre à disposition l’ensemble des réserves énergétiques du corps pour faire face à l’agression (constatée ou non). Ponctuellement, le stress est bénéfique, mais si une situation stressante perdure (stress au travail, à la maison…) le corps s’épuise à réagir inutilement et devient vulnérable, pouvant entrainer anxiété et les troubles qui vont avec… Enfin, la crise d’angoisse est le stade ultime du trouble anxieux.
Pour agir, les molécules des huiles essentielles interagissent avec les neuromédiateurs pour la transmission nerveuse, ce qui régule positivement le système nerveux. Cette action directement au cœur du système nerveux central induit un effet calmant et relaxant, que ce soit sur le corps (effet spasmolytique) ou l’esprit (anxiolytique).

Par ailleurs, l’appréciation olfactive personnelle joue un rôle très important dans la gestion du stress. Par exemple, l’odeur d’agrumes aide à retrouver peps et bonne humeur tandis que les essences de conifères (sapin…) permettent de retrouver puissance et vitalité.

Les principales molécules anxiolytiques sont...

Les esters (acétate de linalyle, angélate d’isobutyle, angélate d’isoamyle…) et les alcools monoterpéniques (linalol, géraniol, alpha-terpinéol…) qui présentent une action spasmolytique, anxiolytique et facilitent le sommeil. Les carbures monoterpéniques (limonène) sont également calmants.

Pour une action plus sédative, on recherche les huiles essentielles contenant : des citrals (aldéhydes monoterpéniques à odeur citronnée) tels que le néral ou le géranial, du linalol (alcool monoterpénique), des dérivés azotés (anthranylate de méthyle, ester azoté) ou des esters monoterpéniques.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4 ( 19 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?