Eternuements répétés, le nez bouché, les yeux qui pleurent, ou encore des démangeaisons ? Pas de doute vous êtes allergique ! Tous ces symptômes sont caractéristiques des allergies, qui peuvent se manifester sous plusieurs formes : respiratoires, cutanées ou alimentaires. Mais alors comment survient une allergie ? L’allergie, c’est le résultat d’une hypersensibilité de l’organisme à des substances habituellement inoffensives pour la majorité des personnes. Ces substances, appelées allergènes, se trouvent dans l’air, dans notre alimentation et dans les produits qu’on utilise quotidiennement. En présence de ces allergènes, notre système immunitaire réagit de façon inadaptée et entraine ces fameux symptômes. Ce mini guide va vous permettre d’y voir plus clair dans les molécules actives et les mécanismes d’action, des huiles essentielles aux propriétés antiallergiques. 

Les huiles aux propriétés antiallergiques

Armoise Arborescente, Camomille Matricaire, Camomille Romaine, Citronnelle de Java, Eucalyptus Globuleux, Eucalyptus Radiata, Estragon, Lavande Vraie, Lédon du Groenland, Menthe Poivrée, Nigelle de Damas, Pétasite Officinale, Tanaisie Annuelle

Définition et mécanismes d’action

Une action antiallergique va agir directement sur la molécule responsable de la réaction allergique : l’histamine, on va donc parler d’action antihistaminique. L’histamine, lorsqu’elle se fixe sur les récepteurs impliqués dans l’inflammation, va entrainer plusieurs actions responsables des symptômes allergiques comme les œdèmes, les rougeurs, la congestion nasale, le larmoiement, l’encombrement des bronches et du tube digestif. Les molécules jouant un rôle antihistaminique vont donc bloquer les mécanismes responsables des réactions allergiques.

L’action antiallergique va également se faire par des mécanismes antalgiques, antiprurigineux et anti-inflammatoires, qui vont diminuer les démangeaisons et les rougeurs. L’action antiallergique va aussi comprendre les mécanismes permettant de dégager les voies respiratoires, grâce à des molécules ayant une activité mucolytique.

Les principales molécules antiallergiques sont...

Le chamazulène, l’alpha bisabolol, l’angélate d’isobutyle, le citronellal, 1,8-cinéole, le méthylchavicol, le linalol, le menthol, le sélinène, les lactones sesquiterpéniques, le camphre.

La Camomille Matricaire est l’une des huiles essentielles les plus connues pour ses propriétés antiallergiques, notamment grâce à ses molécules, le chamazulène et l’alpha bisabolol, qui vont inhiber la libération d’histamine.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?