Le Psyllium pourrait améliorer certains symptômes du syndrome de l’intestin irritable comme la constipation ou les diarrhées, et ce, grâce à ses très bons apports en fibres. En effet, le Psyllium est utilisé depuis des siècles pour améliorer les symptômes digestifs. Ce dernier est très riche en fibres, et particulièrement en fibres solubles, également appelées mucilages. Ces derniers apportent de nombreux bienfaits aux intestins car ils permettent notamment de remodeler les selles, ce qui favorise un meilleur transit intestinal. Étant donné que le Psyllium possède une forte teneur en mucilages, il pourrait donc être d’une aide judicieuse en cas de syndrome de l’intestin irritable (SII). En effet, il permettrait de soulager les diarrhées et la constipation, ainsi que l’alternance de ces deux symptômes qui est très caractéristique du SII. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec les bienfaits du Psyllium en cas de syndrome de l’intestin irritable.

Cet article a été mis à jour le 30/01/2023

Ce n’est pas un aliment miracle

Le SII, également appelé syndrome du côlon irritable, troubles fonctionnels intestinaux (TFI) ou colopathies fonctionnelles, est la plus fréquente des pathologies intestinales. Il entraîne une gêne au quotidien pour les patients touchés car les intestins sont très fragiles et l’alimentation est la cause principale des consultations. En effet, les patients se plaignent régulièrement de symptômes digestifs après les repas, et particulièrement d’une alternance diarrhées / constipation qui est caractéristique de la pathologie, ce qui les contraint au quotidien pour effectuer différentes actions (courses, travail, sport…).

Le psyllium pourrait aider à soulager ces symptômes, ce qui améliore la qualité de vie des patients. Néanmoins, cela ne règle pas le problème à l’origine. En effet, aucun traitement n’est efficace actuellement pour guérir le syndrome de l’intestin irritable. La prise en charge se fait donc uniquement sur le soulagement des symptômes dans l’optique d’améliorer la qualité de vie des patients. Dans ce cadre, le psyllium pourrait apporter une aide, mais il n’est pas un aliment miracle pour guérir la maladie.

Mais peut aider à soulager les symptômes

Le SII est notamment caractérisé par des troubles digestifs assez encombrants au quotidien : douleurs abdominales, ballonnements, diarrhées, constipation, alternance de diarrhées et de constipation, etc. Dans ce cadre, le psyllium est justement un des seuls aliments reconnus pour soulager les diarrhées et la constipation, et donc l’alternance de ces deux symptômes. En effet, dans le cadre d’une diarrhée, les selles sont trop riches en eau. De son côté, le psyllium est riche en mucilages. Ces derniers permettent, une fois arrivés dans l’intestin, de retenir l’eau présente et d’augmenter jusqu’à 40 fois le volume des selles. Cela permet de former un gel qui donnera une consistance plus solide aux selles, ce qui est judicieux lors de diarrhées.

À l’inverse, dans le cadre d’une constipation, le psyllium assure un rôle de laxatif de lest grâce aux mucilages qu’il contient. Ces derniers retiennent l’eau et gonflent dans l’intestin, ce qui entraîne un ramollissement des selles. De plus, ce gel augmente le volume des selles jusqu’à ce que le phénomène de défécation s’amorce. Ainsi, il est estimé que le psyllium joue un rôle laxatif sous 48 à 72 heures. Le psyllium permet donc, grâce à sa teneur en mucilages, de soulager efficacement les diarrhées et la constipation.

De plus, contrairement aux autres aliments riches en fibres, le psyllium a la particularité de ne pas irriter les intestins, ce qui est très judicieux dans le cadre du SII. C’est la raison pour laquelle l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) désigne le psyllium comme étant un « laxatif capable de restaurer et de maintenir un transit régulier lors d’affection comme le syndrome du côlon irritable ». Elle a par ailleurs validé « l’usage ponctuel du psyllium sur le traitement symptomatique des diarrhées de diverses origines ».

Ainsi, le psyllium est reconnu pour soulager certains symptômes du côlon irritable (diarrhées, constipation, alternance des deux) et permet d’améliorer la qualité de vie des patients. Cependant, le psyllium ne semble pas améliorer de manière concrète les douleurs digestives. Il reste donc judicieux de demander l’avis d’un professionnel de santé sur la question.

Conseils d’utilisation

  • Consommer jusqu’à 30 g de psyllium par jour, réparti en trois prises, en sachant qu’une cuillère à café de psyllium correspond à 7 g. Cette consommation doit impérativement se faire avec un liquide. Incorporer 1 cuillère à café de psyllium dans 100 mL de liquide (eau, soupe, jus de fruits) et boire rapidement avant que le gel ne se forme.

  • Augmenter progressivement les doses de psyllium, et notamment dans le cadre du SII.

  • Si le goût est désagréable, il est possible de l’ajouter dans les préparations suivantes : jus de fruit, porridge, soupe, compote, yaourt.

Précautions d’utilisation

  • Il est tout d’abord recommandé de consulter l’avis d’un professionnel de santé spécialisé en nutrition (diététicien(ne)-nutritionniste ou médecin-nutritionniste) dans le cadre d’un syndrome de l’intestin irritable. En effet, cette pathologie est considérée comme handicapante au quotidien et il est judicieux de se faire aider pour soulager les symptômes.

  • Ne pas consommer de psyllium en cas de syndrome occlusif ou subocclusif, ou en cas de douleurs abdominales de cause indéterminée, de troubles de la déglutition ou de dysphagie. En cas de diabète, il est judicieux de demander un avis médical.

  • Il est déconseillé aux personnes ayant du sang dans les selles ou à celles présentant une modification de la motricité ou du diamètre intestinal (mégacôlon, iléus, sténose…) de consommer du psyllium.

  • Il est déconseillé de consommer du psyllium chez l'enfant de moins de 6 ans.

  • Le psyllium peut interagir avec certaines substances présentes dans les médicaments et pathologies suivantes en limitant leur absorption : fer, zinc, calcium, magnésium, vitamine B12, lithium, fluidifiants sanguins, médicaments pour le diabète, médicaments pour le cœur. Il est recommandé de consulter un médecin dans le cadre d’une prise d’une de ces substances, ou d’une de ces pathologies, et d’espacer au minimum de 2 heures la prise de psyllium avec ces substances.

  • Il est recommandé de solliciter l'avis d'un professionnel de santé avant toute consommation de psyllium en cas de troubles bipolaires ou d'épilepsie. En effet, le psyllium limite l’absorption de la carbamazépine, un médicament utilisé pour traiter ces derniers.

  • Les femmes enceintes et allaitantes peuvent consommer du psyllium.

  • Le psyllium peut être consommé sur le long terme. Cependant, si la diarrhée ou la constipation persiste au-delà de trois jours, il est recommandé d’aller consulter un médecin pour en connaître l’origine.

  • Des effets secondaires de type flatulences et des ballonnements peuvent subvenir au début du traitement mais s’estompent rapidement une fois que la flore intestinale se sera adaptée à ces apports élevés en fibres.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Bibliographie

Publication : Suares NC, Ford AC. Systematic review: the effects of fibre in the management of chronic idiopathic constipation. Aliment Pharmacol Ther. 2011 Apr;33(8):895-901. doi: 10.1111/j.1365-2036.2011.04602.x. Epub 2011 Feb 20. PMID: 21332763.

Publication : Moayyedi, P., Quigley, E. M. M., Lacy, B. E., Lembo, A. J., Saito, Y. A., Schiller, L. R., Soffer, E. E., Spiegel, B. M. R. & Ford, A. C. (2014). The Effect of Fiber Supplementation on Irritable Bowel Syndrome : A Systematic Review and Meta-analysis. American Journal of Gastroenterology, 109(9), 1367‑1374. https://doi.org/10.1038/ajg.2014.195

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Psyllium - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html

Site Web : Wikipedia contributors. (2022, 14 octobre). Laxatif. https://fr.wikipedia.org/wiki/Laxatif

Site Web : Les traitements de la constipation chez l’adulte. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/estomac-intestins/constipation-adulte/traitements.html