Le Psyllium est un aliment très riche en fibres, ce qui peut potentiellement provoquer des ballonnements en début de cure, mais ces derniers s’estomperont rapidement. En effet, les fibres sont des glucides non digérées et non absorbées car elles ont la particularité de résister à l’action des enzymes digestives. De ce fait, elles sont fermentées par les bactéries présentes dans le côlon. Néanmoins, la fermentation de ces fibres amène la production de gaz, qui peuvent être difficilement éliminés pour des personnes n’ayant pas l’habitude de consommer des fibres, ou pour celles qui en consomment trop. Étant donné que le Psyllium est très riche en fibres, il se pourrait que cela provoque des ballonnements, surtout si l’organisme n’est pas habitué. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec le potentiel effet ballonnant du Psyllium.

Cet article a été mis à jour le 12/12/2023

Oui en début de cure

Le Psyllium est riche en fibres, et particulièrement en fibres solubles. Les fibres alimentaires sont digérées pour moitié par les bactéries coliques, le reste est éliminé dans les fèces (matières fécales ou selles). Cette fermentation induit la production d’acides gras à chaîne courte (AGCC : acides acétique, propionique et butyrique) et de gaz, principalement sous forme de dioxyde de carbone, d’hydrogène et de méthane. Cette production de gaz peut être la cause de ballonnements considérés comme normaux après un repas trop copieux et trop riche en fibres en une seule fois.

Dans ce cadre, le Psyllium peut lui aussi provoquer des ballonnements puisqu’il est très riche en fibres. Si une personne ne consomme généralement pas de fibres, il est donc normal que des ballonnements se fassent ressentir. En effet, une flore intestinale non habituée à une consommation de fibres sera dans un premier temps saturée en glucides non digestibles. Cela provoque donc des inconforts digestifs comme des ballonnements, mais aussi des douleurs digestives et des flatulences.

Les symptômes disparaissent rapidement

Le Psyllium étant très riche en fibres, la flore intestinale peut donc mettre du temps avant de s’adapter à cet « excès de fibres ». En effet, la fermentation provoque une forte production de gaz qui sera possiblement très compliquée à être éliminée, amenant ainsi la sensation d’être « ballonné ». Néanmoins, après une consommation régulière et prolongée, la flore intestinale saturée s’adapte et les symptômes cliniques comme les ballonnements s’estompent rapidement. En effet, la flore intestinale a une forte capacité d’adaptation sur le long terme et a le potentiel de pouvoir fermenter une plus grande quantité de fibres en fonction de l’alimentation adoptée.

Ainsi, les ballonnements ressentis en début de cure de Psyllium sont considérés comme normaux. Il n’y a donc pas de risque que le Psyllium entraîne à lui seul des ballonnements sur le long terme.

Si les ballonnements persistent, il se peut que l’alimentation quotidienne en soit la cause. En effet, la consommation excessive d’aliments gazogènes (oignons, choux, lentilles, pois chiches…), ainsi qu’une alimentation très riche en fibres, peuvent entraîner la formation de gaz en excès, et donc de ballonnements. De ce fait, il est recommandé de ne pas consommer de Psyllium dans le cadre d’une alimentation déjà très riche en fibres (fruits, légumes, légumineuses, céréales…). En effet, ces aliments sont déjà riches en fibres et il n’y a pas forcément d’utilité à rajouter du Psyllium, car cela aurait plus d’effets négatifs que positifs.

Conseils d’utilisation

  • Consommer jusqu’à 30 g de Psyllium par jour, réparti en trois prises, en sachant qu’une cuillère à café de Psyllium correspond à 7 g. Cette consommation doit impérativement se faire avec un liquide. Incorporer 1 cuillère à café de Psyllium dans 100 mL de liquide (eau, soupe, jus de fruits), mélanger et boire rapidement avant que le gel ne se forme. Puis, boire 200 mL d’eau après cette prise.

  • Augmenter progressivement les doses de Psyllium pour éviter de surcharger les bactéries coliques.

  • Si les ballonnements persistent, il est recommandé de diminuer les doses, ou d’arrêter la cure.

Précautions d’utilisation

  • Ne pas consommer de Psyllium en cas de syndrome occlusif ou subocclusif, ou en cas de douleurs abdominales de cause indéterminée, de troubles de la déglutition ou de dysphagie. En cas de diabète, il est judicieux de demander un avis médical.

  • Il est déconseillé aux personnes ayant du sang dans les selles et à celles présentant une modification de la motricité ou du diamètre intestinal (mégacôlon, iléus, sténose…) de consommer du Psyllium.

  • Il est déconseillé de consommer du Psyllium chez l'enfant de moins de 6 ans.

  • Le Psyllium peut diminuer l’absorption des nutriments (fer, vitamine B12, magnésium, etc.) et des médicaments qui en contiennent. Il peut aussi interagir avec certains médicaments en limitant leur absorption : médicaments à base de lithium, fluidifiants sanguins, médicaments pour le diabète, médicaments pour le cœur, carbamazépine. Il est donc recommandé de consulter un médecin dans le cadre d’une prise d’un de ces médicaments, et d’espacer au minimum de 2 heures la prise de Psyllium avec ces derniers.

  • Il est recommandé de solliciter l'avis d'un professionnel de santé avant toute consommation de Psyllium en cas de troubles bipolaires ou d'épilepsie. En effet, le Psyllium limite l’absorption de la carbamazépine, un médicament utilisé pour traiter ces derniers.

  • Le Psyllium peut être consommé sur le long terme. Cependant, si la constipation persiste au-delà de trois jours, il est recommandé d’aller consulter un médecin pour connaître l’origine de la constipation.

  • Des effets secondaires de type flatulences et des ballonnements peuvent subvenir au début du traitement, mais s’estompent rapidement une fois que la flore intestinale se sera adaptée à ces apports élevés en fibres.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 73 votes )

Bibliographie

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Wikipedia contributors. (2022, 14 octobre). Laxatif. https://fr.wikipedia.org/wiki/Laxatif

Site Web : Les fibres alimentaires. (2002, August 31). Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. https://www.anses.fr/fr/content/les-fibres-alimentaires%C2%A0-0

Site Web : Psyllium - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html