Le Psyllium (ou Ispaghul) provoquerait des troubles digestifs normaux en début de cure du fait de sa richesse en fibres, mais ces derniers s’estomperaient après une consommation régulière et prolongée. En effet, les fibres alimentaires sont des glucides dont la particularité est de résister à l’action des enzymes digestives. Elles ne sont ni digérées, ni absorbées au travers de la muqueuse intestinale. Cette dernière est une barrière permettant de laisser passer les nutriments et d’éviter la pénétration de substances étrangères indésirables au niveau de l’intestin. Ainsi, les fibres sont consommées par les bactéries présentes dans le côlon, ce qui permet entre autres de réguler le transit intestinal ainsi que l’absorption des nutriments. Cela pourrait ainsi avoir un impact sur l’absorption de certaines molécules et, par ailleurs, provoquer une diminution de l’absorption de certains médicaments. De plus, cette fermentation peut induire des ballonnements en début de cure. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec les effets secondaires du Psyllium.

Cet article a été mis à jour le 04/04/2024

Craquez pour la Compagnie

Psyllium blond BIO...
riche en fibres
A partir de 26.34€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Troubles intestinaux en début de prise

Le psyllium est très riche en fibres puisque 15 g de poudre de psyllium contiennent 12,6 g de fibres. Lorsque les fibres arrivent dans le côlon, elles sont fermentées, ce qui a pour conséquence de produire des acides gras à chaîne courte (AGCC) et des gaz (dioxyde de carbone, hydrogène et méthane). Ainsi, la production de gaz est normale et est justement utile à l’organisme. Néanmoins, il se peut que cette production soit trop élevée dans le cadre de fibres très fermentescibles, et serait donc contre-productive. En effet, une flore intestinale non habituée à une consommation de fibres sera dans un premier temps saturée en glucides non digestibles. La nature et la quantité consommée de fibres dans le côlon peuvent donc expliquer les inconforts digestifs chez des individus en bonne santé (douleurs, flatulences, ballonnements).

Néanmoins, après une consommation régulière et prolongée, la flore intestinale s’adapte et les symptômes digestifs disparaissent. Il n’est donc pas inquiétant de voir arriver certains troubles digestifs en début de cure car la flore intestinale ne s’est pas encore adaptée à la forte quantité de fibres apportée par le psyllium.

Interactions médicamenteuses

Il est préférable de demander l’avis de son médecin en cas de traitement médicamenteux. En effet, le psyllium peut interagir avec de nombreuses molécules, et ainsi diminuer les effets de certains médicaments. De manière générale, il est recommandé d’espacer de 2 heures la prise de psyllium avec celle de ces médicaments.

  • Médicaments pour le diabète : Les fibres diminuent l’index glycémique d’un repas en ralentissant le passage des aliments de l’estomac vers les intestins. De ce fait, cela peut amener un risque d’hypoglycémie réactionnelle si le traitement médicamenteux n’est plus adapté. En effet, la prise de psyllium peut nécessiter de diminuer la dose d’insuline à injecter, il faut donc être vigilant à bien adapter son traitement.

  • Médicaments à base de lithium : Le Psyllium peut diminuer l’absorption intestinale des sels de lithium, mais peut aussi réduire le taux de lithium sanguin. Cela peut donc limiter l’efficacité des médicaments à base de lithium.

  • Médicaments à base de carbamazépine : Le Psyllium pourrait diminuer l’absorption et l’efficacité de la Carbamazépine, qui est une substance retrouvée notamment dans le médicament du même nom, et qui est utilisé pour traiter les troubles bipolaires et les crises d’épilepsie.

  • Médicaments antidépresseurs tricycliques : Des études ont montré que les fibres alimentaires diminueraient les taux sanguins et l’efficacité des médicaments antidépresseurs tricycliques (Doxépine, Amitriptyline et Imipramine) chez certaines personnes.

  • Médicaments pour le cœur et fluidifiants sanguins : Il a été démontré que le psyllium pouvait nuire à leur absorption, ce qui peut limiter leur efficacité.

  • Digoxine : Le Psyllium peut réduire l’absorption de la digoxine, qui est un médicament utilisé pour réguler la fonction cardiaque. Il est donc préférable de ne pas consommer de Psyllium durant un traitement à base de Digoxine.

Conseils d’utilisation

  • Consommer jusqu’à 30 g maximum de psyllium par jour, réparti en trois prises, en sachant qu’une cuillère à café de psyllium correspond à 7 g. Cette consommation doit impérativement se faire avec un liquide. Incorporer 1 cuillère à café de psyllium dans 100 mL de liquide (eau, soupe, jus de fruits), mélanger et boire rapidement avant que le gel ne se forme. Puis, boire 200 mL d’eau après cette prise.

  • Il est primordial de ne pas ingérer moins de 30 mL d’eau par gramme de psyllium utilisé. De plus, il est recommandé de boire environ 200 mL d’eau juste après avoir consommé une cuillère à café de psyllium. Ainsi, 1 cuillère à café = 7 g de psyllium = 100 mL pendant ingestion + 200 mL après ingestion = 300 mL d’eau, ce qui est supérieur aux 210 mL d’eau recommandés pour 7 g de psyllium.

  • Si le goût est désagréable, il est possible de l’ajouter dans les préparations suivantes : jus de fruit, porridge, soupe, compote, yaourt.

  • Si le psyllium n’a eu aucun effet après 3 jours de cure, il est préférable de demander l’avis d’un médecin pour connaître la cause de la constipation ou des diarrhées.

Précautions d’emploi

  • Ne pas consommer de psyllium en cas de syndrome occlusif ou subocclusif, ou en cas de douleurs abdominales de cause indéterminée, de troubles de la déglutition ou de dysphagie. En cas de diabète, il est judicieux de demander un avis médical.

  • Il est déconseillé aux personnes ayant du sang dans les selles ou à celles présentant une modification de la motricité ou du diamètre intestinal (mégacôlon, iléus, sténose…) de consommer du psyllium.

  • Il est déconseillé de consommer du psyllium chez l'enfant de moins de 6 ans.

  • Il est recommandé de solliciter l'avis d'un professionnel de santé avant toute consommation de psyllium en cas de troubles bipolaires ou d'épilepsie. En effet, le psyllium limite notamment l’absorption de la carbamazépine, un médicament utilisé pour traiter ces derniers.

  • Le psyllium peut être consommé sur le long terme. Cependant, si la diarrhée ou la constipation persiste au-delà de trois jours, il est recommandé d’aller consulter un médecin pour en connaître l’origine.

  • Des effets secondaires de type flatulences et ballonnements peuvent subvenir au début du traitement mais s’estompent rapidement une fois que la flore intestinale se sera adaptée à ces apports élevés en fibres.

Craquez pour la Compagnie

Psyllium blond BIO...
riche en fibres
A partir de 26.34€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 59 votes )

Bibliographie

Publication : AFSSA. (2002, août). Les fibres alimentaires : définitions, méthodes de dosage, allégations nutritionnelles. Rapport du comité d’experts spécialisé Nutrition humaine. https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT-Ra-Fibres.pdf

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Psyllium - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html

Site Web : Amitriptyline : substance active à effet thérapeutique. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/medicaments/substances/amitriptyline-6678.html

Site Web : Carbamazépine : substance active à effet thérapeutique. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/medicaments/substances/carbamazepine-793.html

Site Web : Les fibres alimentaires. (2002, August 31). Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. https://www.anses.fr/fr/content/les-fibres-alimentaires%C2%A0-0