La Withania Somnifera, également appelée Ashwagandha est une plante médicinale utilisée depuis longtemps par la médecine traditionnelle indienne : l’Ayurvéda. Elle est considérée comme une plante adaptogène, c’est-à-dire qu’elle permet à l’organisme de mieux gérer les situations stressantes. De ce fait, l’Ashwagandha pourrait être utilisé en tant que plante médicinale anxiolytique. Cependant, en cas de prise de médicaments antidépresseurs, il semblerait qu'une interaction avec l'Ashwagandha puisse se produire, ce qui a un impact sur les effets des médicaments. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances en lien avec la prise d’Ashwagandha lors d’un traitement antidépresseur.

Cet article a été mis à jour le 03/01/2023

Craquez pour la Compagnie

Ashwagandha (Ginseng...
plante adaptogène
A partir de 5.2€
picto cart
Diffuseur Daolia
nébulisateur
A partir de 64.9€
picto cart
Stick inhalateur
Avec 5 mèches en coton
A partir de 6.9€
picto cart
Diffuseur Rosae
brumisateur
A partir de 29.9€
picto cart
Diffuseur nomade Myrtus
nébulisateur
A partir de 54.9€
picto cart
Diffuseur Litsea
nébulisateur
A partir de 59.9€
picto cart
Diffuseur Abies
nébulisateur
A partir de 44.93€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Les risques d’une interaction médicamenteuse

Il y a interaction médicamenteuse lorsqu’un ou plusieurs effets d’un médicament sont modifiés par un autre médicament, un complément alimentaire, ou une plante. Ces interactions ont souvent lieu lorsque ces derniers sont utilisés lors d’un même traitement. Selon le site référence en santé « Améli », la prise simultanée de deux médicaments peut avoir 4 types d’effets :

  • une absence d’interaction entre les principes actifs des médicaments.

  • une augmentation des effets de l’un des deux médicaments.

  • une augmentation réciproque des effets des deux médicaments. À titre d’exemple, l’association d’un médicament anxiolytique et d’un médicament (ou complément alimentaire, plante…) antiallergique augmente leurs effets contre l’anxiété. Cela peut être recherché si l’on veut optimiser les effets d’une thérapie sur l’anxiété par exemple. Cependant, la toxicité des médicaments peut également être augmentée en conséquence, ce qui peut amener des risques.

  • une diminution ou la suppression des effets d’un ou des deux composants de l’association médicamenteuse.

C’est sur ce dernier point que la prise de poudre d’Ashwagandha est déconseillée. En effet, il semblerait qu’une interaction puisse se produire entre l’Ashwagandha et les médicaments antidépresseurs, ainsi que d’autres médicaments comme la Digoxine. Ce médicament est utilisé dans le traitement de diverses affections du cœur, notamment en renforçant les contractions cardiaques et en ralentissant le rythme cardiaque lorsqu’il est excessif. Ainsi, par ses effets adaptogènes et anxiolytiques, une interaction pourrait se faire entre la plante et ce médicament, et ce, de la même manière qu’avec les médicaments antidépresseurs. De ce fait, l’Ashwagandha pourrait causer une diminution des effets des médicaments, tout en créant de possibles effets secondaires liés à leur toxicité. Il est donc primordial de solliciter l’avis d’un médecin lors de la prise de ces médicaments si vous souhaitez consommer de l’Ashwagandha.

Solliciter un avis médical

Les traitements naturels (superaliments, plantes médicinales, huiles essentielles…) sont souvent utilisés pour lutter contre certaines pathologies tout en évitant les effets secondaires des médicaments. De plus, de nombreuses personnes les utilisent en complément de leur traitement afin d’augmenter leurs effets. En effet, l’Ashwagandha est une plante adaptogène permettant d’améliorer la gestion du stress. Le stress étant un des facteurs de risque de dépression, certaines personnes aimeraient l’utiliser pour limiter les symptômes de la dépression. Cependant, l’interaction produite peut potentiellement aggraver les symptômes et causer des effets secondaires.

De ce fait, les médecins sont souvent contre l’usage des plantes en complément d’un traitement antidépresseur. En effet, les risques sont nombreux (augmentation ou diminution des effets des médicaments) et les médecins sont les seuls à pouvoir évaluer l’opportunité d’associer un médicament à une plante. Ainsi, il est plus que primordial de solliciter un avis médical pour consommer de l’Ashwagandha au cours d’un traitement antidépresseur. En effet, chaque cas est unique et nécessite une prise en charge particulière.

Comment l’utiliser ?

Si votre médecin vous autorise à consommer de l’Ashwagandha, il est recommandé de suivre les précautions suivantes. Tout d’abord, il est préférable d’augmenter les doses au fur et à mesure afin de ne pas subir d’effets secondaires désagréables comme les risques de somnolence et les douleurs digestives.

  • En cure : commencez à 1 g de poudre d’ashwagandha par jour, puis augmentez progressivement jusqu’à 5 g, soit 1 cuillère à café par jour.

Nous vous recommandons :

  • de solliciter votre médecin si vous prenez des médicaments antidépresseurs, afin de limiter toute interaction médicamenteuse.

  • de le consommer sous forme de poudre pour profiter au mieux de ses bienfaits.

  • de l’utiliser au petit-déjeuner pour profiter au mieux de ses bienfaits.

  • de l’intégrer aux préparations suivantes pour faciliter sa prise : smoothies, jus, boisson, eau, compote.

  • de ne pas la consommer durant la grossesse, ainsi qu’en cas d’allergies et d’hyperthyroïdie.

Craquez pour la Compagnie

Ashwagandha (Ginseng...
plante adaptogène
A partir de 5.2€
picto cart
Diffuseur Daolia
nébulisateur
A partir de 64.9€
picto cart
Stick inhalateur
Avec 5 mèches en coton
A partir de 6.9€
picto cart
Diffuseur Rosae
brumisateur
A partir de 29.9€
picto cart
Diffuseur nomade Myrtus
nébulisateur
A partir de 54.9€
picto cart
Diffuseur Litsea
nébulisateur
A partir de 59.9€
picto cart
Diffuseur Abies
nébulisateur
A partir de 44.93€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 49 votes )

Bibliographie

Publication : Yuan, C. S., Wei, G., Dey, L., Karrison, T., Nahlik, L., Maleckar, S., Kasza, K., Ang-Lee, M. & Moss, J. (2004, 6 juillet). Brief Communication : American Ginseng Reduces Warfarin’s Effect in Healthy Patients. Annals of Internal Medicine, 141(1), 23. https://doi.org/10.7326/0003-4819-141-1-200407060-00011

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A. (2013). Biologie de l’alimentation humaine (tome 1) (Diététique et nutrition : biologie - biochimie - Microbiologie - cours exercices corrigés QCM) (French Edition). STUDYRAMA.

Site Web : Interactions entre les médicaments. (s. d.-b). Consulté le 5 octobre 2022, à l’adresse https://www.ameli.fr/assure/sante/medicaments/effets-secondaires-et-interactions-lies-aux-medicaments/interactions-medicamenteuses

Site Web : https://www.vidal.fr/medicaments/laboratoires/teofarma-srl-901.html. (s. d.). DIGOXINE NATIVELLE. VIDAL. Consulté le 4 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/medicaments/gammes/digoxine-nativelle-2855.html

Site Web : Les interactions médicamenteuses. (s. d.-b). VIDAL. Consulté le 5 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/medicaments/utilisation/prendre-traitement/interactions-medicamenteuses.html