Cosmétiques naturels, écologiques, biologiques ? Tant d’appellations sans pour autant connaître leur réelle signification.. Voici un petit guide pour décrypter les labels cosmétiques biologiques les plus rencontrés sur le marché et les garanties qu’ils proposent. Pratique pour orienter son choix dans les rayons lors de l’achat.Les huiles essentielles et végétales ont aussi leurs propres labels que vous pouvez retrouver sur cet article. Un label est une marque collective dépendante d’une association privée ou publique. A chaque label est associé un cahier des charges auquel les produits doivent répondre, un logo et un organisme certificateur.Ce dernier effectue des contrôles au sein des entreprises afin de délivrer ou non la certification et leur permettre d’apposer le logo sur les produits concernés. Un organisme certificateur a la possibilité de délivrer plusieurs certifications : son propre label s’il en possède un ainsi que d’autres à visée plus internationale comme NaTrue ou Cosmos, tant que les cahiers des charges de chacun sont respectés.

Les labels français

Nature et Progrès

L’association Nature & Progrès est depuis 1964 l’un des organismes précurseurs de l’agriculture biologique en France et en Europe. Leur mention a pour but de promouvoir une agriculture respectant le vivant et à la pointe du développement. Leur cahier des charges est l’un des plus exigeants dans la mesure où les produits portant ce label doivent :

  • être obtenus à 100% à partir de composants biologiques,
  • ne pas contenir d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM),
  • ne pas contenir de substances chimiques de synthèse,
  • contenir seulement des conservateurs non toxiques et d’origine naturelle.

Pour obtenir la mention, 70% des produits commercialisés par l’entreprise doivent répondre à ces critères et elle doit garantir une volonté d’évoluer vers les 100%.

Nature & Progrès

Cosmébio

Cette association française appose son logo depuis 2002 sur les produits suivant une charte garante de trois engagements : le respect des techniques de fabrication des cosmétiques naturels et biologiques ainsi que celui des Hommes, de la nature et des animaux. Pour finir, il fait part d’une communication responsable et transparente et ce durant tout le cycle de vie du produit cosmétique.
La composition des produits cosmétiques biologiques doit respecter les critères suivants :

  • 95% minimum d'ingrédients d'origine naturelle sur le total du produit (eau et minéraux considérés comme naturels),
  • 95% minimum d'ingrédients bio sur l'ensemble des végétaux,
  • 10% minimum d'ingrédients bio sur le total du produit (eau et minéraux considérés comme non bio car non issus du vivant)
Cosmebio

Ecocert

Cet organisme de certification et de contrôle agréé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche est sans doute le plus connu en France. Depuis 2003, grâce à son cahier des charges établi avec de nombreux acteurs de la filière cosmétique, Ecocert certifie des produits en fonction de deux critères :

  1. L'utilisation d’ingrédients issus de ressources renouvelables et transformés par des procédés respectueux de l’environnement : absence d’OGM, parabens, phénoxyéthanol, nanoparticules, silicone, PEG, parfums et colorants de synthèse, ingrédients provenant d’animaux (sauf produits naturellement par eux : lait, miel…), emballages recyclables ou biodégradables.
  2. Un seuil minimum d’ingrédients naturels et issus de l’agriculture biologique devant entrer dans la composition du produit.

Les ingrédients comme l’eau, les sels, les minéraux ne peuvent pas être certifiés biologiques selon ce référentiel dans la mesure où il ne sont pas issus de l’Agriculture Biologique. Il existe deux mentions distinctes qui se différencient par le pourcentage biologique obtenu par le produit : 

  • Cosmétique biologique : 
- 95% minimum du total des ingrédients doivent être naturels ou d’origine naturelle,
- 95% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issus de l’agriculture biologique,
- 10% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

  • Cosmétique écologique : 

- 95% minimum du total des ingrédients doivent être naturels ou d’origine naturelle,
- 50% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issus de l’agriculture biologique,
- 5% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

Ecocert

Qualité France

Le label Qualité France est délivré par l’organisme certificateur français Bureau Veritas Certification. Ce dernier certifie des produits et des matières premières non testés sur les animaux dans les limites permises par la réglementation. Les ingrédients ne doivent pas non plus provenir de matières animales. Ce logo apposé seul sur votre produit apporte très peu de garanties.
Cependant, les adhérents qui sont à la fois membres de l’association Cosmébio peuvent aussi obtenir la certification Qualité France. Dans ce cas de figure, les produits cosmétiques biologiques que vous consommez respectent le même cahier des charges que celui cité plus haut c’est à dire :

  • 95% minimum d'ingrédients d'origine naturelle sur le total du produit (eau et minéraux considérés comme naturels),
  • 95% minimum d'ingrédients bio sur l'ensemble des végétaux,
  • 10% minimum d'ingrédients bio sur le total du produit (eau et minéraux considérés comme non bio car non issus du vivant)


Qualité France

Les autres labels nationaux

Soil Association

Ce label, établi par une association du Royaume-Uni certifie les produits qui possèdent une formule simple avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique, cultivés sans OGM ni herbicides ni engrais synthétiques. Leur procédé de transformation et de fabrication doit être le plus écologique possible. Par ailleurs le cahier des charges introduit une liste d’ingrédients chimiques interdits sensibles d’altérer la santé humaine ou l’environnement.
On retrouve notamment les parabens, les silicones, les dérivés pétrochimiques, les libérateurs de formaldéhyde, des tensioactifs, des colorants et parfums synthétiques. Les hydrolats et l’eau ne sont pas pris en compte dans le pourcentage biologique. 
Si ce dernier est supérieur à 95% alors le produit est certifié "
organic". Sinon on retrouve la mention “made with X% organic” avec X > 70%.

Soil Association

BDIH

Le BDIH est l’association fédérale allemande des entreprises et du commerce pour les médicaments, les compléments alimentaires et les cosmétiques. Cet organisme contrôle et délivre des certifications aux fabricants de produits cosmétiques naturels grâce à une charte éthique. Cette dernière prône la protection de la nature, la transformation soigneuse des matières premières impliquant peu de procédés chimiques et l’utilisation de substances au faible potentiel allergène.
Son cahier des charges implique l’exclusion :

  • des tests sur les animaux
  • des matières premières ayant impliqués le décès des animaux la produisant (ex : blanc de baleine)
  • des huiles minérales, du silicone ainsi que ses dérivés
  • des colorants et parfums de synthèse
  • des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)
  • de la conservation par rayonnement radioactif et l’utilisation de conservateurs dangereux
  • des bases lavantes et émulsifiantes obtenues à partir de lourds procédés chimiques comme l’éthoxylation.

Un produit est certifié BDIH s’il possède au moins 95% d’ingrédients biologiques sans compter l’eau et les minéraux.

BDIH

Les labels internationaux

Cosmos

Le label Cosmos découle d’une volonté des organisations nationales chargées de la certification d’harmoniser leurs critères afin de simplifier l’identification des produits cosmétiques biologiques dans les magasins. Les fondateurs de ce projet sont le BDIH, Cosmébio, Ecocert, la Soil Association et l’ICEA (organisme italien), cette association se situe à Bruxelles et son référentiel implique de respecter des critères de formulation et d’emballage plus écologiques.
Seuls les agro-ingrédients physiquement et chimiquement transformés sont certifiables lors du calcul de la fraction biologique. L’eau et les ingrédients d’origine minérale n'en font donc pas partie. A terme, l’objectif du référentiel COSMetic Organic Standard est de remplacer les labels nationaux pour que le consommateur puisse reconnaître les cosmétiques biologiques à l’échelle internationale. Il existe deux types de certifications :

  • COSMOS ORGANIC Sur le total du produit, limitation de l'origine pétrochimique (liste d'ingrédients autorisés avec dosage maximal), ce qui revient in fine à environ 95% minimum d’ingrédients naturels 
- 95% minimum d'ingrédients bio sur l'ensemble des ingrédients pouvant être bio (tels que les végétaux, la cire d'abeille, le lait...)
- 20% minimum d'ingrédients bio sur le total du produit (10% pour les produits à rincer et l'eau et les minéraux non considérés comme bio car non issus du vivant)

  • COSMOS NATURALSur le total du produit, limitation de l'origine pétrochimique (liste d'ingrédients autorisés avec dosage maximal), ce qui revient in fine à environ 95% minimum d’ingrédients naturelsAucun pourcentage biologique minimum n’est imposé mais la mention « x % biologique du total » peut-être ajoutée.

Cosmos

NaTrue

Comme le standard Cosmos, la certification NaTrue émane d’une volonté d’harmoniser les différents labels. Pour obtenir la certification, il faut que 75% des produits d’une série de la marque ou de la sous marque répondent aux exigences du label. Aucun ingrédient artificiel n’est toléré et l’eau n’est pas certifiable pour éviter de leurrer les consommateurs sur la teneur en composants naturels. Cette certification désigne trois niveaux suivant la composition des produits :

  • Cosmétiques naturels : Ils doivent présenter une teneur minimale en substances naturelles et une teneur maximale en substances transformées d'origine naturelle en fonction des catégories d’ingrédients établies dans le référentiel. C’est le plus bas niveau de certification.
  • Cosmétiques naturels en partie biologique : Les substances naturelles d’origine végétale ou animale doivent provenir au moins à 70% de cultures biologiques contrôlées et certifiées par un organisme approuvé.
  • Cosmétiques biologiques : Les substances naturelles d’origine végétale ou animale doivent provenir au moins à 95% de cultures biologiques contrôlées et certifiées par un organisme approuvé.
NaTrue

Et les animaux dans tout ça ?

Il faut savoir que depuis 2004 à la suite de la Directive européenne 76/768/CEE, il est interdit  de commercialiser dans l’Union Européenne des produits cosmétiques préalablement testés sur les animauxIl existe maintenant beaucoup d’alternatives tels que les tests in vitro, la modélisation par ordinateur ainsi que la culture de peau pour tester les produits.
Cette mesure a été étendue depuis 2013 aux matières premières qui entrent dans la composition des produits cosmétiques, grâce au Règlement Cosmétique n°1223/2009. Cependant, certaines d’entre elles sont régies par la réglementation REACH relative aux substances utilisées dans l’industrie chimique qui n’interdit pas l’expérimentation animale.
Le problème pour le monde de la beauté se situe notamment au niveau des produits importés et exportés. En effet, dans des pays comme la Chine, un produit cosmétique doit forcément avoir été testé sur les animaux afin de pouvoir être vendu. La majorité des grands groupes et des entreprises souhaitant étendre leur marché dans ces zones commerciales doivent se plier aux règlements locaux et donc effectuer de l’expérimentation animale.

Des labels ont été créés pour les produits ou marques ayant une volonté d’afficher leur opposition à l’expérimentation animale. Au vu de la réglementation actuelle, les plus pertinents sont ceux qui introduisent dans leur cahier des charges la proscription de vente dans les pays imposant les tests sur les animaux. Par ailleurs, beaucoup ne garantissent pas la qualité biologique des ingrédients ni la fréquence des contrôles effectués. 

Le nombre de labels dédiés à cette cause étant très élevé, nous nous contenterons de vous lister les plus connus et retrouvés sur la marché.

Cruelty free - Cruelty free & vegan

Cruelty free

La labellisation des produits Cruelty free a été initiée par la célèbre association PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) qui se bat contre la violence envers les animaux. Ces produits et la marque qui les commercialise sont garantis “sans cruauté animale" tant au niveau des ingrédients, de la formule, de la fabrication et de l’expérimentation.

Attention, un produit Cruelty free n’est pas forcément vegan car il peut tout de même contenir des substances d’origine animale (cire, miel…) mais à l'inverse un produit vegan est logiquement Cruelty free. La PETA a donc mis en place un autre label nommé Crulty free & Vegan pour moins de confusion. Cependant ces deux logos apposés sur votre produits ne précisent en rien la qualité biologique des ingrédients qui les composent.

Vegan Society

Vegan Society

Les produits certifiés Vegan n’ont évidemment pas été testés sur les animaux à n’importe quel stade de fabrication. Cette certification assure par ailleurs qu’aucun ingrédient ni sous-produit ne possède quelconque origine animale. Cependant, elle ne garantit pas la qualité biologique des ingrédients utilisés ni l’absence d’expérimentation animale dans des pays étrangers pouvant être conduits par le groupe.

Leaping Bunny

Leaping Bunny

La Coalition pour l’Information des Consommateurs sur les Cosmétiques (CCIC) est une union d’associations nord-américaines qui est à l'initiative de ce label. Il assure que les entreprises (fabricants et fournisseurs) n’effectuent aucun test sur les animaux en ce qui concerne leurs ingrédients et leurs formulations. Elles s’engagent à respecter ces règles face aux marchés étrangers ce qui implique la non-commercialisation dans les pays pratiquant l’expérimentation animale. Il n’y a cependant pas de garantie de qualité biologique pour les ingrédients.

One Voice

Ce label appartient à une association du même nom créée en France en 1995. Cette dernière a pour but de lutter pour le respect de la vie et dénoncer les conséquences de l'exploitation animale. Les logos ci-dessous apposés sur vos cosmétiques garantissent des ingrédients n’étant pas expérimentés sur les animaux et n’ayant pas d’origine animale hormis le miel, le pollen et la cire d’abeille.
C’est l’ensemble de la gamme qui peut être certifiée par deux types de labellisation :

  • Orange : le produit est biologique.
  • Bleu : le produit n’est pas biologique.

Choose Cruelty Free

Choose Cruelty Free

D’origine australienne, cette association défendant les droits des animaux notamment grâce à la création d’un label soutenant la mention “Not Tested on Animals”. Comme les deux certifications précédentes, les détenteurs de ce logo sont référés sur une liste et s’engagent à adopter une éthique sans cruauté animale. Les entreprises accréditées réalisent des produits qui n'ont pas été testés sur des animaux quel que soit le stade de fabrication et doivent exclure de leur marché les pays obligeant à l’expérimentation animale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 36 votes )

Autres articles liés

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?