Voici un énergumène dont on entend de plus en plus parler : le bicarbonate de soude. Ce produit qui à première vue n’a l’air de rien si ce n’est d’une poudre blanche, permet en réalité des utilisations très variées. Votre voisin vous l’a conseillé pour faire monter vos gâteaux, votre cousine pour décrasser le four, et votre père pour vos acidités gastriques. Tout ça avec un seul et même produit ? Eh bien oui, ils ne vous ont pas pris pour un âne. Le bicarbonate de soude peut en effet être utilisé pour confectionner vos produits ménagers, vos produits cosmétiques et même pour prendre soin de vous. Comment fonctionne-t-il, mais surtout comment l’utiliser ? Petit tour d’horizon de ce produit miracle totalement naturel, et surtout écologique !

Le bicarbonate de soude : qu'est-ce que c'est ?

Le bicarbonate de soude se présente sous la forme d’une poudre blanche très fine, inodore, et soluble dans l’eau. Son aspect fait penser à s’y méprendre à celui du sel, contrairement à son goût. Si vous aussi vous avez fait l’erreur de “saler” votre plat avec du bicarbonate, vous voyez ce que je veux dire !

Pour l’obtenir, il y a deux écoles, mais vous verrez, vous n’aurez pas vraiment le choix si vous êtes branché écolo. D’un côté, le bicarbonate existe à l’état naturel. Il provient de l’extraction de la nahcolite, qui correspond tout bonnement à son espèce minérale. Cependant, cette forme du bicarbonate est assez rare, mais surtout inexistante en Europe ! On la retrouve plutôt aux Etats-Unis. Il est possible d’en faire importer, mais l’empreinte carbone que ça impliquerait n’en vaut pas le coup. Au lieu de ça, les industriels ont trouvé une autre forme de synthèse du bicarbonate de soude, totalement naturelle également, il s’agit du procédé Solvay. Pour faire court, le procédé Solvay est un procédé chimique qui, à partir de sel (chlorure de sodium), de craie (carbonate de calcium) et d’ammoniac, va produire du carbonate de sodium. Et le bicarbonate de sodium alors ?! Je vous l’accorde, ce n’est pas la même chose, et on le verra après. Le procédé Solvay se déroule en fait en plusieurs étapes. Le bicarbonate de soude est tout simplement le produit de la réaction d’une des étapes, lui-même utilisé par la suite pour créer du carbonate de sodium !

Les propriétés du bicarbonate

Les utilisations du bicarbonate sont très nombreuses, il suffit de voir le nombre de recettes proposées. Si elles sont aussi nombreuses, c’est parce que le bicarbonate possède certaines propriétés très polyvalentes :

  • Il est capable de rééquilibrer le pH. Plus précisément, il va jouer le rôle de substance “tampon”, c’est-à-dire qu’il va rééquilibrer et maintenir le pH aux environs de 8.

  • Il va réagir avec les ions calcium et magnésium de l’eau, deux composants qui par évaporation vont former des traces blanches sur les surfaces, ce fameux calcaire. Le bicarbonate lutte donc contre le calcaire !

  • Lorsqu’il est mélangé à un acide, le bicarbonate de soude va former un gaz, le CO2 ou plus communément appelé dioxyde de carbone. C’est un gaz omniprésent dont il serait trop long de faire la présentation, mais il faut savoir qu’il est notamment produit par les levures, celles qui permettent de faire gonfler le pain ! Le bicarbonate de soude est donc un agent levant.

Cette courte présentation faite, on devine rapidement les nombreux avantages qu’apporte le bicarbonate de soude : il est avant tout polyvalent, mais surtout écologique et très économique !

Quel bicarbonate de soude choisir ?

Quand on est novice et qu’on décide de se lancer dans l’utilisation du bicarbonate, on se retrouve souvent face à un dilemme : il en existe plusieurs. Alimentaire, technique ou pharmaceutique, il est temps d’élucider le mystère et surtout de vous faire gagner du temps au moment des courses.
Le bicarbonate pharmaceutique

Conservons le suspens jusqu’au bout et commençons par le moins connu des 3 : le bicarbonate de soude pharmaceutique. Si vous ne l’avez jamais vu en faisant vos courses, c’est tout à fait normal, c’est parce qu’il n’est disponible qu’en pharmacie. C’est un peu la crème de la crème des bicarbonates ! Destiné à un usage médical, c’est le plus pur car il a subi beaucoup plus d’analyses et de contrôles que les autres. Vous l’aurez certainement deviné, c’est donc le plus cher : entre 5 et 10€ le kilo. Il peut néanmoins être utilisé pour tout !

Le bicarbonate technique

Alors là, on passe du coq à l’âne face au bicarbonate pharmaceutique. Le bicarbonate technique est celui qui a subi le moins d’analyses, et dont l’utilisation est réservée à un usage strictement ménager ou… technique ! Il ne doit donc pas être utilisé pour un usage cosmétique car il est trop abrasif pour la peau, ni pour un usage alimentaire car il est impropre à la consommation. Son prix est un peu moins élevé que le pharmaceutique, il faut compter entre 4 et 6€ le kilo.

Le bicarbonate alimentaire

C’est généralement celui-ci qui se trouve dans votre panier au moment de payer. En effet, le bicarbonate de soude alimentaire est le plus commun, celui qu’on retrouve le plus fréquemment dans les magasins. Il se situe exactement entre les deux autres bicarbonates. Il n’est pas de la plus grande pureté donc son prix est très abordable, mais il a tout de même subi quelques contrôles lui permettant un usage alimentaire et cosmétique. Généralement, on le retrouve au même prix que le technique, soit entre 4 et 6€ le kilo. Pour toutes vos recettes de produits d’hygiène et celles qui impliquent un contact alimentaire, c’est celui-ci qu’il faut utiliser ! Et forcément, il peut être utilisé en tant que produit d’entretien. En bref, en terme de prix et de polyvalence, on peut dire que le bicarbonate alimentaire remporte la palme.

Les multiples utilisations du bicarbonate de soude

Maintenant que vous savez quel bicarbonate choisir, vous pouvez l’utiliser sans souci. Vous nous connaissez, on n’est pas comme ça, on ne va pas vous lâcher dans la nature sans quelques outils. Puisque les utilisations du bicarbonate sont très nombreuses, pour ne pas dire infinies, en voici quelques idées simples à utiliser ponctuellement !

Image Compagnie Des Sens Attention, les utilisations ci-dessous ne peuvent se substituer à un traitement médical. En cas de symptômes persistants, n’hésitez pas à consulter un médecin.

En produit ménager


Mauvaises odeurs
: les mauvaises odeurs sont souvent causées par des substances acides ou basiques. Grâce à son pouvoir tampon, le bicarbonate permet de rééquilibrer le tout et de lutter contre les mauvaises odeurs :

  • du réfrigérateur : déposez une petite coupelle,

  • de la poubelle, des chaussures : versez une petite quantité dans le fond,

  • du canapé, du matelas : saupoudrez sur toute la surface, laissez agir entre 30min et une nuit, puis aspirez. Cela permet également de lutter contre les allergènes.

  • des canalisations : versez un peu de bicarbonate dans l’évier, la douche ou les toilettes, laissez agir puis faire couler l’eau,

  • et même du chien ! Saupoudrez-en sur votre animal, massez bien pour faire pénétrer dans les poils puis brossez-le. Un moment très agréable pour l’un comme pour l’autre !

Canalisations : pour déboucher et décrasser les canalisations de la douche, de l’évier ou des toilettes, versez du bicarbonate de soude puis du vinaigre blanc. Quand l’effervescence est terminée, faites couler l’eau.

Calcaire : le bicarbonate de soude permet d’éliminer les traces de calcaire, sur un plan de travail, dans la bouilloire, la cafetière etc. Versez-en une petite quantité sur l’éponge ou directement sur la surface à nettoyer.

Traces de brûlé : les accidents de cuisson, ça arrive à tout le monde ! Mais le plus embêtant, c’est quand arrive le moment de la vaisselle. Economisez du temps et de l'énergie, ne vous acharnez pas à gratter les restes de brûlé. Il suffit de laisser tremper du bicarbonate de soude et de l’eau chaude dans la casserole. Pour le four, formez une pâte avec le bicarbonate et de l’eau, laissez reposer puis nettoyer.

En cuisine


Pour les légumes
: Sur les légumes, le bicarbonate de soude a une double action. Avant la cuisson, il permet un nettoyage en profondeur pour éliminer toutes les impuretés. Pendant la cuisson, il permet de conserver la couleur des légumes !

Agent levant : le bicarbonate ne réagit pas qu’avec l’acide, mais aussi avec la chaleur. Au delà de 70°C, il y a donc une production de gaz, le CO2. Pour réaliser des gâteaux hyper moelleux et aériens, ajoutez une petite quantité de bicarbonate dans la pâte.

Pour la santé


Brûlures d’estomac
: ajouter une cuillère à café dans un verre d’eau à boire, à utiliser ponctuellement. Ce n’est pas bon, mais c’est radical. Ce mélange n’est cependant pas à utiliser partout : en réagissant avec une solution acide, le bicarbonate de soude dégage du CO2, ce qui peut provoquer des éructations plus ou moins fortes. Vous n’aimeriez pas que tout le monde vous entende roter !

Démangeaisons (piqûre d’insecte, bouton de varicelle) : préparer une pâte en ajoutant un peu d’eau au bicarbonate, et appliquer sur le bouton pour soulager douleurs et démangeaisons.

bicarbonate de soude
En cosmétique


Dentifrice
: le bicarbonate de soude permet de protéger l’émail des dents et de les polir très légèrement, ce qui les rend plus blanches. Environ toutes les 2 semaines, verser un peu de bicarbonate sur la brosse à dents et procéder au brossage comme d’habitude.

Bain de bouche : pour lutter contre la mauvaise haleine et soulager les petits problèmes de bouche, ajouter ½ cuillère à café dans un verre d’eau, en association ou non avec des huiles essentielles (de Clou de Girofle, de Menthe Poivrée ou de Citron).

Gommage : Mélanger un peu d’eau ou d’huile végétale à une petite quantité de bicarbonate jusqu’à former une pâte homogène, puis masser le visage préalablement nettoyé pour éliminer les cellules mortes.

Déodorant : appliquez une petite quantité de bicarbonate sous les aisselles pour absorber l’humidité et lutter contre la transpiration.

En bain : si l’eau de votre bain est trop dure, ajoutez l’équivalent d’un demi verre de bicarbonate pour l’adoucir et ressortir avec une peau toute douce !

Bicarbonate, percarbonate et cristaux de soude : quelles différences ?

Tout est une question de chimie. Je vous vois déjà frémir à la simple vue de ce mot qui rappelle bien des mauvais souvenirs d’écoles, mais rassurez-vous, tout va bien se passer. Bicarbonate, percarbonate et cristaux de soude ne correspondent pas à la même chose, tout simplement parce qu’ils ont des formules chimiques différentes ! Pour en faciliter leur distinction, voici leurs cartes d’identité.

Bicarbonate de soude

Formule chimiqueNaHCO3

Aspect : poudre blanche

Origine/mode d’obtention : extrait de la nahcolite à l’état naturel, ou synthétisé par procédé Solvay à partir de carbonate de calcium et chlorure de sodium

Propriétés principales : adoucissant, désodorisant, abrasif léger, anti-calcaire

Synonymes : bicarbonate, bicarbonate de sodium, hydrogénocarbonate de sodium

Cristaux de soude

Formule chimique : Na2CO3

Aspect : cristaux blanc

Origine/mode d’obtention : Issu de gisements de natron ou de trona à l’état naturel, ou synthétisé par procédé Solvay à partir de carbonate de calcium et chlorure de sodium

Propriétés principales : détergent

Synonymes : carbonate de sodium, carbonate de soude, soude Solvay

Son pH est plus basique que celui du bicarbonate de soude. Il est donc plus décapant et surtout plus irritant, il nécessite le port de vêtements de protection (gants) pour son utilisation.

Percarbonate de soude

Formule chimique2Na2CO3·3 H2O2

Aspect : poudre cristallisée blanche

Origine/mode d’obtention : Association de carbonate de soude (qui constitue les cristaux de soude) et d’eau oxygénée.

Propriétés principales : blanchissant, désinfectant, désodorisant, nettoyant, dégraissant. Bref, un détartrant hors pair ! Il est surtout utilisé pour la lessive, la vaisselle et le nettoyage des surfaces et sols encrassés.

Synonymes : eau oxygénée solide, carbonate de sodium peroxyhydraté, peroxhydrate de carbonate de sodium

C’est le plus corrosif des 3, il nécessite donc un maximum de précautions d’utilisation : port de gants et masque !

Le point sur le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc

Entre le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc, c’est une grande histoire d’amour. Si dans quasiment toutes les recettes de produits ménagers faits maison on retrouve ces deux produits, un doute persiste : y a-t-il un intérêt à les mélanger au préalable ? Pour élucider cette question, rien de tel qu’un peu de chimie, à commencer par le coup de foudre qui se provoque entre les deux, je veux bien sûr parler de la réaction chimique :

NaHCO3 + CH3COOH —> CO2 + H2O + CH3COONa


Cette réaction est une réaction acido-basique qui, comme son nom l’indique, fait réagir une base (le bicarbonate) avec un acide (le vinaigre blanc). Cela va donner un dégagement gazeux (du CO2), de l’eau, et un sel, l’acétate de sodium (CH3COONa). Si cette réaction se déroule dans des conditions parfaites, dans le meilleur des mondes, lorsque tout est équilibré, on va obtenir un résultat… neutre, sans grand intérêt donc. Soyons honnête, quand on fait son petit mélange, on va difficilement atteindre l’équilibre. En réalité, tout est une question de dosage. Un peu de bicarbonate dans le vinaigre blanc va permettre d'abaisser le pH acide de celui-ci, et ainsi de l'utiliser sur des surfaces sensibles qui n'auraient pas supporté l'acidité du vinaigre pur. Si en revanche on ajoute beaucoup de bicarbonate, on obtiendra cette fois-ci de l'acétate de sodium qui possède un légère propriété anti-bactérienne, et un surplus de bicarbonate. On conserve les propriétés de celui-ci dans le mélange ! En bref, on se répète tout est une question de dosage.
Enfin, si ce qui nous intéresse le plus dans cette réaction, ce n’est pas les produits qu’on obtient mais 
la réaction en elle même (vous savez quand ça fait psshhhh avec plein de mousse et qu’on a l’impression d’être un savant fou !), dans ce cas, hors de questions de mélanger les deux à l'avance, dans un produit qu'on utilisera plus tard. Cette réaction qui va entre autre permettre de décoller les graisses, tartre ou calcaire incrusté : autant en profiter !

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 27 votes )

Autres articles liés

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?