L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus est très appréciée pour ses propriétés exceptionnelles sur la zone broncho-pulmonaire, en cas de bronchite ou toux grasse par exemple. En inhalation ou en diffusion, elle sera surtout indiquée en usage thérapeutique. Riche en eucalyptol et en alpha-pinène, elle permet non seulement d’aider à combattre une infection respiratoire, mais également de prévenir les épidémies grâce à son action antivirale et immunomodulante. En diffusion, elle peut également être utilisée pour assainir l’air ou éventuellement pour son odeur fraiche et boisée. Attention toutefois, l’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus n’est pas tolérée par tous : elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes, les bébés et enfants ou encore les asthmatiques et épileptiques. Pour les autres utilisateurs, certaines précautions sont à prendre pour l’utiliser sans risque.

Cet article a été mis à jour le 14/06/2023

Pourquoi privilégier l’inhalation ou la diffusion ?

L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus est la spécialiste des affections respiratoires basses : bronchite, toux grasse, etc. Son efficacité remarquable sur la sphère ORL est liée à sa forte teneur en eucalyptol (environ 70%) et à la présence d’alpha-pinène (10-20%), qui lui confèrent des propriétés expectorantes, mucolytiques et bronchodilatatrices. Les encombrements bronchiques sont ainsi fluidifiés puis expulsés plus facilement des voies respiratoires. L’Eucalyptus Globulus permet également de soulager plus rapidement une infection puisqu’elle est antivirale, antibactérienne et immunomodulante.

L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus est particulièrement efficace par voie olfactive, en inhalation ou en diffusion. Les principes actifs inhalés entrent en contact avec les muqueuses respiratoires et y exercent une action directe et rapide. Ainsi, les risques liés aux autres modes d’utilisations sont évités, comme la perturbation des muqueuses internes lors d’une prise orale ou l’irritation cutanée lors d’une application sur la peau. La voie olfactive présente également d’autres avantages :

  • L’inhalation sèche est pratique et peut s’utiliser partout, tout au long de la journée.
  • L’inhalation humide est particulièrement indiquée pour toutes les affections respiratoires et pulmonaires. Associées à l’huile essentielle, les vapeurs d’eau chaude ont un effet relaxant et décongestionnant pour les muqueuses.
  • La diffusion est une méthode douce qui apporte un parfum d’ambiance dans la pièce, frais et boisé pour l’Eucalyptus Globulus, tout en profitant des bienfaits de l’huile essentielle. Antiseptique aérien, ellepermet également d’assainir l’air ou de prévenir les épidémies à l’approche de l’hiver.

Précautions générales d’utilisation

L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus est très puissante et peut parfois être irritante pour les voies respiratoires en raison de sa composition : elle sera surtout indiquée pour un usage thérapeutique. Son utilisation doit faire l’objet d’une attention particulière, puisqu’elle n’est pas adaptée à tous :

  • À éviter absolument chez les personnes asthmatiques : l’inhalation des composés asséchants et irritants tels que l’alpha-pinène ou l’eucalyptol pourrait déclencher une crise d’asthme.
  • Déconseillée aux épileptiques : elle serait susceptible de déclencher des convulsions, certainement lié à la forte concentration d’eucalyptol.
  • Contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitantes, les bébés et les enfants de moins de 6 ans (voire de moins de 12 ans). Pour ces sujets sensibles, on préférera l’utilisation de l’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata, aux propriétés similaires.

En inhalation

En inhalation sèche

L’Eucalyptus Globulus pouvant être irritante et asséchante pour les voies respiratoires, l’inhalation n’est autorisée qu’à partir de 12 ans :  

  • Au-dessus du flacon : une grande inspiration, 4 à 6 fois par jour.
  • Sur un stick inhalateur : 2 à 3 gouttes d’Eucalyptus Globulus, à respirer pendant plusieurs minutes, 3 à 4 fois par jour.
  • Sur un mouchoir : 2 gouttes d’Eucalyptus Globulus, à respirer 4 à 6 fois par jour.

Un avis médical est nécessaire pour les personnes asthmatiques et épileptiques.

En inhalation humide

À partir de 12 ans. Verser 5 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus dans un bol d’eau chaude puis placer la tête au-dessus du mélange et la recouvrir d’une serviette (pour empêcher les vapeurs de se diffuser). Inhaler les vapeurs dégagées en fermant les yeux, maximum 10 minutes et jusqu’à 3 fois par jour.

Ne pas utiliser chez les personnes asthmatiques, épileptiques ou souffrant d’irritations cutanées au niveau du visage. Penser à retirer lunettes, lentilles de contact et bijoux. Il est conseillé de réaliser l’inhalation humide plutôt le soir.

En diffusion

Précautions spécifiques à la diffusion

L’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus est très puissante et peut provoquer une irritation des voies respiratoires. La diffusion de cette huile essentielle doit donc se faire avec quelques précautions pour l’utiliser sans risque :

  • Ne convient pas aux personnes épileptiques, asthmatiques, aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.
  • Ne peut pas être diffusée pure : toujours en synergie avec d’autres huiles essentielles, à hauteur de 20%.
  • Éviter de diffuser en présence d’un bébé ou d’un jeune enfant.
  • Aérer les pièces entre chaque diffusion pour ne pas saturer l’air.
  • Diffuser 30 minutes au maximum en continu.

Contre la bronchite et la toux grasse

À partir de 6 ans. Dans un flacon vide, ajouter à parts égales :

Déposer quelques gouttes du mélange dans le diffuseur, selon la notice, et diffuser pendant 10 à 30 minutes.

Source : Danièle Festy, Anne Dufour. (2022). Ma Bible des huiles essentielles. LEDUC.

Déconseillé chez les épileptiques, les asthmatiques, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes souffrant d’une pathologie hormono-dépendante.

En prévention d’une infection virale

À partir de 6 ans. Dans un flacon en verre ambré de 10 mL, mélanger :

Ajouter 5 à 10 gouttes du mélange, selon la notice, et diffuser pendant 10 à 20 minutes, toutes les 3 heures.

Source : Françoise Couic-Marinier, Anthony Touboul. (2020). Le guide Terre Vivante des huiles essentielles. TERRE VIVANTE.

Synergie contre-indiquée pour les personnes asthmatiques, épileptiques, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes présentant une pathologie hormono-dépendante.

Pour assainir l’air

À partir de 6 ans. Préparer la synergie d’huiles essentielles pour assainir l’air :

  • 20 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus Globulus
  • 40 gouttes d'huile essentielle de Pamplemousse
  • 20 gouttes d'huile essentielle de Ravintsara
  • 20 gouttes d'huile essentielle de Citron

Diffuser le nombre de gouttes indiqué sur la notice du diffuseur pendant environ 30 minutes.

Demander un avis médical pour les personnes épileptiques, asthmatiques, les femmes enceintes et allaitantes.

Contre l’odeur de tabac

À partir de 6 ans. Réaliser cette synergie contre les odeurs de tabac :

  • 30 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus Globulus
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Lemongrass
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Patchouli
  • 10 gouttes d'huile essentielle de Menthe des Champs

Introduire dans le diffuseur entre 5 et 10 gouttes, selon la notice, et diffuser ce mélange sur une plage d'environ 30 minutes.

Ne pas utiliser chez les personnes épileptiques, asthmatiques, les femmes enceintes et allaitantes. Contre-indiqué en cas de pathologies cancéreuses hormono-dépendantes.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 19 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Dufour, A. (2022b, mars 9). Le guide Leduc des huiles essentielles pour toute la famille. LEDUC.

Ouvrage : Festy, D.,& Dufour, A. (2022). Ma bible des huiles essentielles. Leduc Editions

Ouvrage : Faucon, M. (2017). Traité d'aromathérapie scientifique et médicale: Les huiles essentielles, fondements et aides à la prescription (3ème éd). Sang de la Terre.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., Touboul, A. (2020). Le guide Terre Vivante des huiles essentielles, Terre Vivante

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.