Les Dattes sont des fruits séchés consommés depuis longtemps au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Elles sont très appréciées pour leurs propriétés gustatives, d’autant plus qu’elles peuvent être bénéfiques pour la santé digestive. En effet, les Dattes peuvent avoir un effet laxatif grâce à leur teneur en fibres et en sorbitol, et notamment en excès. De plus, les Dattes sont riches en fructose qui peut provoquer des diarrhées de malabsorption en cas de consommation excessive. La croyance générale veut donc que les Dattes ne soient pas comestibles lors de diarrhées. Or, ces dernières peuvent avoir des bienfaits grâce aux glucides, aux fibres solubles et aux polyphénols qu’elles contiennent. Ainsi, même si les Dattes ne peuvent pas à elles seules soulager des diarrhées, elles peuvent être un atout. Il est donc possible de consommer des Dattes avec modération. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec l’impact des Dattes sur les diarrhées.

Cet article a été mis à jour le 01/02/2023

En cas d’excès

Les Dattes sont susceptibles de provoquer des diarrhées en cas de consommation excessive. En effet, les Dattes sont des aliments assez équilibrés dans leur teneur en fibres solubles (43 %) et insolubles (57%). Ces dernières sont reconnues pour leur rôle laxatif et permettent ainsi d’accélérer le transit intestinal. En effet, au contact de l’eau, les fibres insolubles gonflent et augmentent le volume des selles, ce qui va les rendre plus souples et faciles à évacuer. Cela a pour effet de faciliter le passage des selles dans l’intestin. Cependant, en raison de sa forte présence de fibres insolubles, une consommation excessive de Dattes peut être à l’origine d’une accélération du transit intestinal, ce qui favorise l’apparition de diarrhées.

De plus, la richesse en sucres des Dattes peut induire en excès des hyperglycémies (taux élevé de glucose dans le sang). Ces hyperglycémies chroniques peuvent entraîner des diarrhées de différentes manières :

  • Effet osmotique : le glucose peut attirer l’eau dans les intestins par un phénomène appelé « osmose », ce qui peut causer des selles liquides et fréquentes en cas d’excès (diarrhées).

  • Stimulation de la motilité intestinale : l’hyperglycémie peut causer une augmentation de la motilité intestinale (ensemble des mouvements des intestins lors de la digestion), ce qui peut accélérer le passage des selles dans l’intestin et causer des diarrhées.

  • Déséquilibre du microbiote : l’hyperglycémie peut également avoir un effet sur les bactéries intestinales, en perturbant leur équilibre et en favorisant la prolifération de bactéries qui entraînent des diarrhées.

En résumé, il est recommandé de consommer les Dattes avec modération car, en raison de leur teneur en fibres insolubles et en glucides, elles peuvent induire un effet laxatif trop important, et donc des diarrhées.

En cas d’intolérance au sorbitol et au fructose

Les Dattes contiennent une forte teneur en fructose, et du sorbitol, qui sont connus pour provoquer des diarrhées de malabsorption. De manière générale, le fructose est absorbé dans le duodénum (puis parfois dans le jéjunum) grâce à un transporteur appelé GLUT5. Néanmoins, il semblerait que ce transporteur soit présent en faible quantité chez certaines personnes. Le fructose n’est donc pas absorbé et se dirige vers le côlon où il sera fermenté par des bactéries coliques, provoquant des flatulences, des ballonnements, voire des diarrhées dites « de malabsorption ».

De son côté, le sorbitol est mal absorbé parce qu'il est un polyol, c'est-à-dire un alcool à chaîne courte qui n'est pas complètement absorbé par l'intestin. Il est en partie métabolisé par les bactéries intestinales, et en autre partie éliminé dans les selles. Lorsqu'il est mal absorbé, il entraîne un appel d’eau et un relâchement des muscles intestinaux, provoquant des ballonnements, des douleurs abdominales et de la diarrhée. Il est donc recommandé de consommer les Dattes avec modération, et notamment en cas de sensibilité au fructose ou au sorbitol.

Cependant, pour les personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose (IHF), il est recommandé de ne pas consommer de Dattes. En effet, ces personnes ont un déficit en enzyme fructose-1-phosphate aldolase, qui permet de décomposer le fructose. Hors, cette enzyme est également nécessaire au métabolisme du sorbitol. Ces deux nutriments ne doivent pas être consommés en cas d’IHF.

Un soutien intéressant ?

Une consommation modérée de Dattes pourrait jouer un rôle de soutien en cas de diarrhée. En effet, elles sont composées de certains nutriments judicieux pour l’organisme et qui permettent de lutter contre les diarrhées :

  • Glucides : les diarrhées ont tendance à favoriser une diminution des apports alimentaires. Dans ce cadre, les Dattes sont une source de glucides intéressante car elles permettent de fournir des apports élevés en glucides, et donc en énergie.

  • Fibres alimentaires : elles servent à nourrir les bactéries du microbiote, qui correspond à l'ensemble des micro-organismes qui habitent notre corps, et particulièrement notre système digestif. Il joue un rôle important dans de nombreuses fonctions de l'organisme, telles que la digestion et l'absorption des nutriments. Par conséquent, les Dattes aident à favoriser la croissance de certaines espèces bactériennes bénéfiques pour la digestion.

  • Polyphénols (flavonoïdes, tanins, caroténoïdes, anthocyanes) : ils permettent de réduire l’inflammation et le stress oxydatif induit par des diarrhées d’origine infectieuse. En effet l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity = Capacité de captation des radicaux oxygénées) mesure la capacité antioxydante d’un aliment. Ce dernier serait considéré comme élevé dans les Dattes selon plusieurs articles.

  • Pectines : ce sont des fibres solubles qui peuvent jouer un rôle dans la réduction des diarrhées. En effet, elles absorbent l’excédent d’eau dans les intestins, ce qui augmente le volume et la masse des selles. De plus, les pectines forment un gel visqueux qui ralentit la vidange gastrique, et tempère donc l’accélération du transit intestinal.

  • Potassium : ce nutriment fait partie des minéraux qui sont évacués par les selles en cas de diarrhées. Les Dattes aident donc à compenser les pertes potassiques car 45 g de Dattes contiennent 313,2 mg de potassium, soit 9 % des apports journaliers recommandés (AJR).

Cependant, il est important de souligner que les effets des Dattes sur le microbiote dépendent de nombreux facteurs, tels que le type et la quantité de Dattes consommées, l'état de santé général et le régime alimentaire.

En résumé, les Dattes peuvent être judicieuses lors de diarrhées en raison de leur teneur en glucides, en fibres alimentaires et en polyphénols. Néanmoins, il convient de les intégrer dans une variété d’aliments riches en antioxydants et en polyphénols pour soulager les diarrhées infectieuses, et de les consommer avec modération pour éviter d’induire un effet laxatif.

Conseils d’utilisation

Il est généralement recommandé de limiter la consommation de Dattes en cas de diarrhées. Cependant, il n'y a pas de quantité spécifique de Dattes qui est considérée comme sûre ou dangereuse. Il est donc important de surveiller les réactions de votre corps après avoir consommé des Dattes et de les consommer avec modération.

Il est possible de les consommer seules ou de les intégrer dans les préparations suivantes : plats, mélangés avec d’autres fruits, laitages, dessert.

Les personnes sensibles au fructose et au sorbitol doivent consommer les Dattes avec modération. Par ailleurs, les personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose (IHF) ne doivent pas consommer de Dattes.

En excès, les Dattes peuvent induire des troubles digestifs (diarrhées, ballonnements, flatulences...) et des caries dentaires.

Une allergie croisée entre des pollens de graminée et des Dattes a déjà été recensée. Même si les risques sont extrêmement faibles et les conséquences non-graves, les Dattes peuvent éterniser une rhinite en cas d’allergie.

Il est important de noter que l'hyperglycémie est un symptôme typique de diabète et que les personnes atteintes de diabète peuvent avoir des problèmes intestinaux récurrents tels que des diarrhées.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 2 votes )

Bibliographie

Publication : Agbon, A. N., Kwaneshie, H. O., & Hamman, W. O. (2013). Antidiarrheal Activity of Aqueous Fruit Extract of Phoenix dactylifera (DATE PALM) in Wistar Rats. British Journal of Pharmacology and Toxicology, 4(3), 121‑127. https://doi.org/10.19026/bjpt.4.5373

Publication : Indrayani, Indrayani & Rahmadi, Agus & Rakhim, Dava. (2018). Effects of date fruit and 7 dates consumption on haemoglobin level and bowel movement.

Publication : Souli A, Sebai H, Rtibi K, Chehimi L, Sakly M, Amri M, El-Benna J. Effects of dates pulp extract and palm sap (Phoenix dactylifera L.) on gastrointestinal transit activity in healthy rats. J Med Food. 2014 Jul;17(7):782-6. doi: 10.1089/jmf.2013.0112. Epub 2014 Mar 10. PMID: 24611963; PMCID: PMC4098977.

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Teneur des aliments en sorbitol. (s. d.). Food Intolerance (Food Intolerance Diagnostics). https://foodintolerances.org/fr/composants-alimentaires/teneur-des-aliments-en-sorbitol

Site Web : Ciqual Table de composition nutritionnelle des aliments. (s. d.). Ciqual - ANSES. https://ciqual.anses.fr/

Site Web : Pectines - Complément alimentaire. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/pectines.html