Les Dattes sont des fruits séchés originaires de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Elles sont très appréciées pour leur saveur sucrée et leur texture moelleuse. De plus, elles sont souvent consommées comme collation ou utilisées en cuisine pour ajouter de la douceur et de la saveur à une variété de plats. Néanmoins, il semblerait que les Dattes fassent l’objet de quelques dangers, et particulièrement en cas de consommation excessive (troubles digestives, caries dentaires). Par ailleurs, les Dattes contiennent du fructose et du sorbitol, deux nutriments qui peuvent entraîner des symptômes d’intolérance chez certaines personnes. Enfin, les Dattes ont été mises en lumière récemment de manière négative, puisqu’un pesticide interdit dans l’Union Européenne a été retrouvé dans un paquet du commerce. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec les potentiels dangers des Dattes.

Cet article a été mis à jour le 28/03/2023

Des troubles digestifs en cas d’excès

Les Dattes sont des aliments ayant une teneur en fibres assez intéressante. En effet, une poignée de Dattes (45 g) contient 3,285 mg de fibres. Ainsi, il se peut qu’une flore intestinale non habituée à une consommation élevée de fibres (fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses, oléagineux…) soit surchargée, ce qui induirait des troubles du transit (ballonnements, flatulences, diarrhées). Fort heureusement, l’organisme sait s’adapter à une surcharge en fibres au fur et à mesure que la consommation de fibres s’élève. Les troubles digestifs devraient donc être temporaires.

Néanmoins, la richesse en fibres des Dattes en fait un aliment laxatif. En effet, les Dattes sont utilisées en médecin traditionnelles pour soulager la constipation. Il est vrai que les Dattes possèdent des nutriments pouvant favoriser un effet laxatif : fibres insolubles, fibres solubles (pectine, bêta-glucane) et sorbitol. Il est donc recommandé de limiter les excès pour éviter de favoriser une accélération du transit, et par conséquent une diarrhée.

En cas d’intolérance au sorbitol et au fructose ?

Les Dattes contiennent du sorbitol. Ce dernier est souvent retrouvé dans les industries alimentaires sous forme d’additifs. En effet, c’est une molécule qui possède un certain nombre de groupes hydroxyles (un atome d’oxygène + un atome d’oxygène) qui sont difficiles à digérer pour l’enzyme sucrase. Une partie du sorbitol se dirigera donc vers le côlon où il sera fermenté par les bactéries coliques, ce qui peut provoquer des ballonnements, voire des diarrhées de malabsorption si la consommation est excessive. Il est donc recommandé de consommer des Dattes avec modération pour éviter une intolérance au sorbitol.

De plus, les Dattes sont des aliments riches en fructose. En effet, le fructose est un sucre simple, également appelé monosaccharide. Les sucres simples sont les unités structurales des glucides. Le fructose est normalement digéré au niveau du duodénum et dans le jéjunum, qui font tous deux partie de l’intestin (duodénum, jéjunum, iléon). Cette digestion se fait grâce à un transporteur nommé GLUT5. Chez certaines personnes, la quantité de GLUT5 est déficiente, ce qui amène le fructose à se diriger vers le côlon pour être fermenté par les bactéries coliques, provoquant des symptômes d’intolérance (ballonnements, flatulences, diarrhées de malabsorption). Il est donc recommandé de consommer des Dattes avec modération pour éviter une intolérance au fructose.

Attention, il est important de noter que l’intolérance au fructose due à une malabsorption (déficit en GLUT5) n’est pas à confondre avec l’intolérance héréditaire au fructose (IHF). En effet, l’IHF est une maladie génétique rare qui se produit lorsque l’enzyme nécessaire pour digérer le fructose, appelée aldolase B (fructose-1-phosphate aldolase), est déficiente ou absente. Le fructose-1-phosphate va donc s’accumuler dans certains organes et va être responsable d’hypoglycémie, de retard de croissance, de nausées, ou encore de vomissements et de douleurs abdominales. Dans ce cas de figure, les personnes souffrant d’IHF doivent éviter strictement la consommation d’aliments contenant du fructose, du sorbitol et / ou du sucrose, et les Dattes en font partie.

Des cas de pesticides ?

Les Dattes non bio sont souvent traitées avec des pesticides pour éloigner les insectes et éviter leur prolifération à l’intérieur des Dattes. Dans ce cadre, des Dattes Deglet Nour ont fait l’objet d’une campagne de rappel en France en août 2022. En effet, des Dattes non bio provenant de la marque B&S La Pause ont été traitées avec un pesticide interdit dans l’Union Européenne : le diflubenzuron. Cela a eu l’effet d’une vague qui a amené la population à s’inquiéter de la véritable innocuité des Dattes. Cependant, il faut savoir que seuls ces paquets de Dattes ont utilisé ce type de pesticides.

Toutefois, il est recommandé de s’orienter vers des Dattes bio pour limiter la présence de pesticides synthétiques et, ainsi, de s’assurer de l’innocuité des Dattes. En effet, le label « Agriculture Biologique » oblige les fabricants à ne pas utiliser de pesticides de synthèse. Par ailleurs, l’utilisation de certains pesticides naturels est autorisée. Un produit alimentaire n’est donc pas considéré comme un risque pour la santé si le produit ne contient pas de pesticides de synthèse, et si le nombre de pesticides naturels est bas. Les Dattes sont donc considérées comme des aliments sains et non dangereux en matière de pesticides.

Une allergie croisée détectée

Une allergie croisée entre les pollens et les Dattes a été détecté chez une personne au Niger. Une allergie croisée est considérée comme une réaction anormale du système immunitaire envers une substance similaire à celle à laquelle on est allergique. À titre d’exemple, si une personne est allergique à l’allergène du pollen, alors un allergène ressemblant à ce dernier entraînera les mêmes conséquences.

Dans ce cadre, il semblerait que les Dattes aient provoqué une allergie chez une personne nigérienne. Une étude a donc évalué cette allergie afin de s’assurer de cette hypothèse. Elle a conclu que ce cas clinique avait démontré l’existence d’une allergie croisée entre le pollen de graminées et les Dattes par le biais des profilines. En effet, les profilines sont des allergènes et sont une famille de protéine retrouvée dans le pollen de graminées et dans les Dattes.

Même si les risques restent assez rares, il est préférable de rester vigilent en cas d’allergie au pollen. En effet, la consommation de Dattes en cas d’allergie au pollen de graminées pourrait éterniser une rhinite due à cette allergie au pollen.

Attention aux caries dentaires

Les Dattes sont des aliments très riches en sucres. En effet, 45 g de Dattes contiennent en moyenne 29 g de sucres, ce qui est une valeur assez élevée. De plus, les Dattes possèdent une texture collante, ce qui favorise les dépôts de sucres sur les dents. Les personnes sujettes aux caries dentaires, et particulièrement les enfants, devraient donc éviter de consommer des Dattes en excès. Il est donc recommandé de les mâcher soigneusement et de bien se brosser les dents après en avoir consommé.

Conseils d’utilisation

  • Il est recommandé de s’orienter vers des Dattes possédant le label « Agriculture Biologique ». En effet, cela indique que les Dattes ont été cultivées sans l’utilisation de pesticides de synthèse.

  • Agrémenter les plats de Dattes, ou les consommer seules à raison d’une poignée par jour (45 g environ). Il est également possible de les ajouter dans les mueslis, les yaourts, les desserts ou mélangées avec d’autres fruits. En Tunisie, certains habitants coupent une partie des Dattes en deux et intègrent du fromage à tartiner à l'intérieur (Philadelphia, Saint-Môret, Kiri…). Attention néanmoins aux excès.

  • Ajouter des Dattes dans la collation pré-effort ou pendant un effort très long (supérieur à 3h30) pour les sportifs. En effet, ces dernières contiennent des teneurs intéressantes en glucides simples, ce qui permet d’apporter de l’énergie pendant l’effort.

  • Les personnes sensibles au fructose et au sorbitol doivent consommer les Dattes avec modération. Par ailleurs, les personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose (IHF) ne doivent strictement pas consommer de Dattes.

  • Il est recommandé de consommer les Dattes avec modération afin d’éviter les effets indésirables induits par des excès (troubles digestifs, caries dentaires…).

  • Une allergie croisée entre des pollens de graminée et des Dattes a déjà été recensée. Même si les risques sont extrêmement faibles et les conséquences non-graves, les Dattes peuvent prolonger une rhinite en cas d’allergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 125 votes )

Bibliographie

Publication : Rappel Consommateur - Détail Dattes Deglet Nour d’Algérie 500g B&S La Pause. (s. d.). https://rappel.conso.gouv.fr/fiche-rappel/7938/Interne

Publication : Hamidou, T., Broue Chabbert, A., Dan Aouta, M. & Jacquier, J. (2018). Allergie croisée pollen de graminées/dattes : à propos d’un cas décrit au Niger. Revue Française d’Allergologie, 58(3), 237. https://doi.org/10.1016/j.reval.2018.02.037

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.