Les Dattes sont des fruits secs originaires du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Elles sont de plus en plus populaires dans les pays occidentaux en raison de leurs nombreux bienfaits pour la santé. En effet, les Dattes contiennent des teneurs intéressantes en fibres, en vitamines et en minéraux. Néanmoins, elles sont également très sucrées, ce qui peut susciter des inquiétudes chez les personnes atteintes de diabète. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les Dattes ont fait l’objet d'études scientifiques afin d’examiner leurs effets sur la glycémie chez des personnes diabétiques. Toutefois, elles ont mené à des résultats mitigés. Il n'y a donc pas encore de consensus sur les effets exacts des Dattes sur la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Néanmoins, il semblerait qu’une consommation modérée de Dattes soit possible sous certaines conditions. Cet article reprend donc l’ensemble des connaissances actuelles en lien avec l’impact d’une consommation de Dattes en cas de diabète.

Cet article a été mis à jour le 06/12/2023

À consommer avec modération

Les Dattes font l’objet d’une réputation « trop riches en sucres ». Il est vrai que les Dattes contiennent une teneur élevée en sucres, puisqu’une poignée de Dattes contiennent 29 g de sucres. Une consommation excessive de Dattes peut donc être à l’origine de forts apports en sucres, et donc d’une forte élévation de la glycémie. Il est ainsi recommandé de ne pas consommer les Dattes de manière isolée en cas de diabète, et surtout si le traitement n’est pas adapté ; que ce soit en collation dans la journée ou en collation pré-effort pour les sportifs. Par ailleurs, il est très déconseillé de consommer les Dattes à jeun chez les diabétiques. En effet, cela peut entraîner une hypoglycémie réactionnelle avec perte de connaissance en cas de traitement non adapté, voire un coma en fonction de la quantité consommée.

Néanmoins, il ne semble pas y avoir de risque à consommer des Dattes en fin de repas, et d’autant plus si ce repas contient des fruits et légumes, et des légumineuses. En effet, un repas comprenant ces deux familles d’aliments permettra d’apporter des teneurs en fibres assez élevées pour limiter l’impact de l’IG des Dattes. Il faudra cependant consommer ces dernières avec modération, soit une poignée maximum par jour (45 g). Ainsi, les personnes diabétiques peuvent consommer des Dattes avec modération, mais on privilégiera de le faire en fin de repas, et non de manière isolée.

Des propriétés intéressantes ?

Les Dattes sont des aliments avec une teneur élevée en sucres, mais cela ne semble pas justifier une non-consommation en cas de diabète. En effet, les Dattes contiennent une teneur intéressante en fibres, ce qui permet de diminuer leur index glycémique (IG) et éviter une élévation importante de la glycémie. De plus, les Dattes possèdent une teneur élevée en composés phénoliques qui jouent un rôle important dans la prévention des maladies chroniques comme le diabète. Par ailleurs, ils permettent de lutter contre les complications du diabète comme les maladies cardiovasculaires.

Pour ce faire, les composés phénoliques luttent contre le stress oxydatif (déséquilibre entre les molécules pro-oxydantes et antioxydantes) qui favorise une augmentation de la pression artérielle par oxydation des parois des vaisseaux sanguins. De plus, certains composés phénoliques possèdent des propriétés anti-inflammatoires intéressantes, ce qui augmente leur intérêt dans la lutte contre les complications du diabète.

Ainsi, les Dattes peuvent être intéressantes en cas de diabète car ils sont composés de nutriments anti-inflammatoires et antioxydants, mais il reste important de les consommer avec modération.

Conseils d’utilisation

  • Il est recommandé aux personnes diabétiques de consommer des Dattes en fin de repas et avec modération. À l’inverse, il est déconseillé de consommer des Dattes de manière isolée, et tout particulièrement si le traitement n’est pas adapté.

  • Il est généralement recommandé de consommer une poignée de Dattes par jour, c’est-à-dire environ 45 g. Cependant, il est préférable de la limiter à 2-3 Dattes par jour. Il est possible de les consommer seules ou de les intégrer dans les préparations suivantes : plats, mélangés avec d’autres fruits, laitages, dessert.

  • Les personnes sensibles au fructose et au sorbitol doivent consommer les Dattes avec modération. Par ailleurs, les personnes souffrant d’intolérance héréditaire au fructose (IHF) ne doivent strictement pas consommer de Dattes.

  • En excès, les Dattes peuvent induire des troubles du transit (diarrhées, ballonnements, flatulences...) et des caries dentaires.

  • Une allergie croisée entre des pollens de graminée et des Dattes a déjà été recensée. Même si les risques sont extrêmement faibles et les conséquences non-graves, les Dattes peuvent éterniser une rhinite en cas d’allergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 270 votes )

Bibliographie

Publication : Alalwan, T. A., Perna, S., Mandeel, Q. A., Abdulhadi, A., Alsayyad, A. S., D’Antona, G., Negro, M., Riva, A., Petrangolini, G., Allegrini, P., & Rondanelli, M. (2020). Effects of Daily Low-Dose Date Consumption on Glycemic Control, Lipid Profile, and Quality of Life in Adults with Pre- and Type 2 Diabetes : A Randomized Controlled Trial. Nutrients, 12(1), 217. https://doi.org/10.3390/nu12010217

Publication : Butler, A. E., Obaid, J., Wasif, P., Varghese, J. V., Abdulrahman, R., Alromaihi, D., Atkin, S. L., & Alamuddin, N. (2022). Effect of Date Fruit Consumption on the Glycemic Control of Patients with Type 2 Diabetes : A Randomized Clinical Trial. Nutrients, 14(17), 3491. https://doi.org/10.3390/nu14173491

Publication : Mirghani HO. Dates fruits effects on blood glucose among patients with diabetes mellitus: A review and meta-analysis. Pak J Med Sci. 2021 Jul-Aug;37(4):1230-1236. doi: 10.12669/pjms.37.4.4112. PMID: 34290813; PMCID: PMC8281151.

Publication : Kchaou, W., Abbès, F., Attia, H., & Besbes, S. (2014). In Vitro Antioxidant Activities of Three Selected Dates from Tunisia (Phoenix dactyliferaL.). Journal of Chemistry, 2014, 1‑8. https://doi.org/10.1155/2014/367681

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.