La Chlorelle possède des propriétés détoxifiantes reconnues par des études sérieuses. Elle permettrait d’optimiser les processus d’élimination des métaux lourds. Toutefois, cette action entraînerait des effets secondaires chez certaines personnes en début de cure. On estime effectivement que 10 % des nouveaux consommateurs de Chlorelle ressentent certains des effets secondaires suivants : maux de tête, vertiges, sinusite, tremblements, troubles digestifs, nausées, douleurs articulaires, etc. Cependant, ces symptômes s’estomperaient rapidement (après quelques jours).

Cet article a été mis à jour le 29/06/2023

Quels effets secondaires ?

Moins de 10 % des nouveaux consommateurs ressent des effets secondaires dans les premiers jours de cure de Chlorelle. Ces effets secondaires seraient liés à l’action de cette dernière sur les processus de détoxification. Cette micro-algue facilite l’élimination des métaux lourds, mais les mécanismes encore un peu flous aujourd’hui. Les dernières études estiment que la Chlorelle arriverait à déloger certains métaux lourds, et à favoriser leur élimination par les selles en les captant telle une enzyme.

Toutefois, il semblerait que la forte teneur en chlorophylle de la Chlorelle entraîne certains symptômes en début de cure :

  • maux de tête, vertiges, tremblements, humeur dépressive : les métaux lourds sont reconnus pour être neurotoxiques. Leur élimination provoquerait donc des maux de tête (légers voire intenses), des vertiges, ainsi que des tremblements. Certains témoignages font également part d’une humeur dépressive en début de cure. Toutefois, ces symptômes s’estompent après quelques jours.

  • nausées, maux de ventre : l’élimination des métaux lourds par la Chlorelle se faisant exclusivement au niveau digestif, il est normal de voir apparaître certains troubles digestifs et douleurs abdominales durant les premiers jours de cure.

Certains témoignages relatent des épisodes de sinusites aiguës et de douleurs articulaires après avoir commencé une cure de Chlorelle. En effet, certaines personnes souffrant de douleurs articulaires souffriraient de maux plus intenses en début de cure. Cela serait encore une fois dû à l’action détoxifiante de la Chlorelle sur les toxines digestives. Pour conclure, des études ont montré que la consommation raisonnable de Chlorelle n’induisait aucun effet secondaire sur le long terme. Cependant, il est important de rappeler qu’il n’est pas judicieux de consommer la Chlorelle de manière excessive puisque cela n’augmentera pas ses effets sur l’organisme.

Attention, la Chlorelle est contre-indiquée aux personnes souffrant d’hypotension ou d’hémochromatose (taux élevé de fer dans l’organisme). Certaines études ont mentionné que la Chlorelle pourrait effectivement diminuer légèrement la tension artérielle. De plus, la Chlorelle est déconseillée aux personnes prenant des traitements anticoagulants, antiplaquettaires, anti-inflammatoires et immunosuppresseurs. En effet, il semblerait que la Chlorelle puisse interagir avec les traitements en cours. Enfin, la Chlorelle serait photosensibilisante, et pourrait également favoriser des réactions de type allergique. Il est donc recommandé de ne pas s'exposer au soleil directement après avoir consommé ou utilisé la Chlorelle (en soin pour la peau ou les cheveux par exemple).

Conseils d’utilisation

  • Commencer à 1 g par jour, puis augmenter progressivement les doses journalières jusqu’à atteindre 5 g par jour. La Chlorelle peut être prise tout au long de la journée, mais il est recommandé de la consommer plutôt le matin.

  • Il est possible d’intégrer la Chlorelle aux préparations suivantes pour faciliter sa prise : plats, salade, soupe, jus de fruits, boisson, eau, yaourt, laitages.

  • S’orienter vers une Chlorelle provenant de producteurs de qualité contrôlant l’absence de métaux lourds dans cette dernière.

  • Respecter au moins 1 heure d’intervalle entre la prise de Chlorelle et de celle des traitements médicamenteux.

  • La Chlorelle est déconseillée aux personnes souffrant d’hypotension ou d’hémochromatose, ainsi qu’à celles prenant des traitements anticoagulants, antiplaquettaires, anti-inflammatoires et immunosuppresseurs.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 51 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Chlorella. (s. d.). WikiPhyto. http://www.wikiphyto.org/wiki/Chlorella

Site Web : Chlorella - Complément alimentaire - VIDAL. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/chlorella.html