Les Amandes sont des aliments avec une teneur intéressante en fibres car une poignée d’Amandes apporte environ 3,7 g de fibres, avec une majorité de fibres insolubles. Cependant, les fibres insolubles sont reconnues pour leur rôle de laxatif de lest. Elles permettent ainsi d’accélérer le transit intestinal, ce qui est l’inverse de l’effet recherché en cas de diarrhées. En effet, les diarrhées sont caractérisées par des selles très riches en eau, induisant une accélération du transit intestinal. Il est donc judicieux de limiter la consommation d’Amandes lors de diarrhées, et de privilégier les aliments riches en fibres solubles comme le Psyllium. Les fibres solubles permettent de ralentir l’accélération du transit intestinal en formant un gel au contact de l’eau dans les intestins. En parallèle, il est recommandé de favoriser les apports hydriques et les aliments riches en probiotiques lors de diarrhées.

Cet article a été mis à jour le 19/06/2023

Non elles ont un effet laxatif

Les Amandes sont des aliments avec des teneurs assez importantes en fibres insolubles, et sont donc à limiter en cas de diarrhées. En effet, les diarrhées sont caractérisées par une accélération du transit intestinal. Or, les fibres insolubles contenues dans les Amandes possèdent un rôle de laxatif de lest, c’est-à-dire qu'elles font retenir plus d’eau aux selles, les rendant plus molles et plus liquides. Ces types de fibres participent à l’accélération du péristaltisme intestinal, qui est l’ensemble des contractions des muscles intestinaux faisant avancer les aliments dans le tube digestif. Par conséquent, cela entraîne une accélération du transit intestinal, ce qui est l’inverse de l’effet recherché dans le cas de diarrhées.

De plus, l’appel d’eau induit par les fibres insolubles dans les selles peut entraîner une déshydratation, qui est un des principaux risques lors de diarrhées. De ce fait, les fibres insolubles présentes dans les Amandes pourraient favoriser le prolongement des périodes de diarrhées, voire en produire en cas de consommation très excessive (ce qui est très rare). Il est donc recommandé de limiter la consommation d’Amandes en cas de diarrhées, et plus généralement de réduire la consommation d’aliments riches en fibres insolubles : peau des fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses et oléagineux.

Quels aliments privilégier en cas de diarrhées ?

Lors de diarrhées, il est généralement recommandé de favoriser les apports en eau, ainsi que les aliments riches en fibres solubles et en probiotiques. Les apports hydriques doivent être optimaux lors de diarrhées pour éviter la déshydratation. Il est généralement recommandé de boire entre 1,5 L et 2 L d’eau par jour. Il est préférable de privilégier les eaux riches en minéraux pour combler les pertes minérales pendant les diarrhées telles que Hépar®, Courmayeur®, Contrex®, ou encore Salvetat®. Par ailleurs, la consommation d’aliments riches en probiotiques permet de rééquilibrer le microbiote intestinal, et notamment en cas de diarrhées infectieuses. Ces probiotiques sont des bactéries retrouvées dans divers aliments du quotidien comme les yaourts, les boissons fermentées (kombucha, kéfir), ou encore la levure de bière.

Enfin, il peut être judicieux de prioriser la consommation d’aliments riches en fibres solubles car ils ont tendance à rendre les selles plus consistantes et plus volumineuses. En contact avec l’eau, les fibres solubles forment un gel dans les intestins. Ce gel a pour conséquence de ralentir l’absorption des nutriments par son épaisseur, et ainsi de tempérer la vidange gastrique (étape de la digestion permettant de réguler l’arrivée des aliments dans les intestins). L’aliment le plus intéressant pour assurer ce rôle est le Psyllium. En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a indiqué « l’usage ponctuel du Psyllium sur le traitement symptomatique des diarrhées de diverses origines ». Cet aliment retrouvé sous forme de poudre est effectivement un des aliments les plus riches et équilibrés entre les fibres solubles et insolubles.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 10 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Melkonian, C., Bocquet, A., Brutin, J., Colombani, S. & France-Goral, A. (2022). BTS Diététique (2e éd.). ELLIPSES.

Ouvrage : C. (2021). Alimentation, nutrition et régimes. STUDYRAMA.

Ouvrage : Ferreira, A., Petretti, C., & Vasina, B. (2015). Biologie de l’alimentation humaine : Tome 1 (Vol. 1). Studyrama.

Site Web : Ciqual Table de composition nutritionnelle des aliments. (s. d.). Ciqual - ANSES. https://ciqual.anses.fr/

Site Web : Autorité Européenne de Sécurité des Aliments - EFSA. https://www.efsa.europa.eu/fr

Site Web : Psyllium - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html

Site Web : OMS - Organisation Mondiale de la Santé. (s. d.). https://www.who.int/fr