Vous souffrez d’aérophagie ? Vilain petit glouton d’air que vous êtes ! L’aérophagie est une maladie bénigne qui désigne un phénomène physiologique où l’air est avalé en trop grande quantité dans notre organisme. Des petites flatulences aux éructations très très gênantes, l’aérophagie est une vraie plaie. Mal vue en société, vous voulez à tout prix vous en débarrasser ? Et si vous commenciez par surveiller votre alimentation ? Elle joue un rôle clé ! Découvrez des trucs et astuces à appliquer à l’heure de vos repas mais aussi l’alimentation à adopter en cas d’aérophagie.

L'alimentation a un rôle primordial

Le moment des repas peut être une des causes de l’apparition de l’aérophagie. En effet, le fait d’avaler les aliments trop précipitamment conduit à l’ingestion d’une trop grande quantité d’air dans l’estomac. Première règle donc: manger doucement. Et oui ! Le temps d’un repas devrait être en moyenne d'une vingtaine de minutes. Malheureusement c’est aujourd’hui rarement le cas, obligations professionnelles ou tout simplement importance moindre portée aux repas.

Prenez donc bien le temps de vous assoir à table à l’heure des repas, il en est de même pour boire un verre d’eau dans la journée. Les mauvaises habitudes telles que manger debout, en marchant. Le bon vieux sandwich dans la rue : quand on fait de l’aérophagie, on oublie ! Pour éviter l’aérophagie, le petit conseil est aussi d’éviter de parler en manger. Déjà, depuis tout petit on nous répète que c’est impoli mais en plus, en parlant l’air pénètre plus facilement dans notre organisme.

Bien manger

Ensuite, que mettre dans nos assiettes ? Vous savez dès à présent la bonne méthode pour manger sainement, sans favoriser l’aérophagie. Maintenant, le tout est de limiter les aliments qui produisent beaucoup de gaz, et niveau hydratation vous pouvez d’ores et déjà bannir les sodas gazeux de votre régime alimentaire ! Certains aliments sont en tout point à éviter lorsque que l’on est sujet à des crises d’aérophagie.

Les mauvais aliments

En effet, des catégories d’aliments produisent du gaz en fermantant, et donc lorsqu’ils sont dans votre estomac. Très mauvais point pour lutter contre l’aérophagie ! Pensez donc à éviter le choux, les haricots blancs, les pois chiches, les pruneaux, les figues, les dattes, les laitages au lait entier, les fromages blancs gras, trop frais ou à moisissures. Certains féculents ne seront pas vos alliés comme le pain, les pâtes mais aussi les fruits secs !

Les bons aliments

Au contraire, d’autres aliments sont à privilégier et favorisent la disparition des symptômes liés à l’aérophagie. Ces aliments ont une fermentation faible et donc génèrent peu de gaz une fois ingérés. Le point positif c’est que ces aliments sont même bénéfiques et accélèrent l’expulsion des gaz intestinaux. On retrouve alors le fenouil, le gingembre, l’avocat, l’asperge, l’ananas, la cerise, les oeufs, le riz… Entres autres !


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.1 ( 45 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?