Petit décryptage du stress au travail

Des dossiers qui s’accumulent ? Un patron anxiogène ? Passer des heures dans les transports en commun pour vous rendre à votre travail ? Une mauvaise entente avec vos collègues d’open space ?

Le travail peut rapidement devenir un facteur de stress et de pression. On passe la majorité de notre temps sur notre lieu de travail, il est donc primordial d’instaurer un climat de bonne entente et de ne pas aller travailler le matin la boule au ventre. De plus en plus un sujet d’actualité, le stress au travail devient une question urgente de société.

Tour à tour les plus grandes entreprises, comme les plus petites intègrent de nouveaux systèmes de management et de pratiques pour faciliter et apaiser les journées de travail. Pause yoga, pause jardinage, sieste, tout est bon à prendre pour réduire le plus possible le stress et augmenter la productivité des employés.

Bon ou mauvais stress ?

On distingue deux types de stress au travail. Le premier est signe de stress positif qui aidera les salariés à se surpasser les mettant dans une bonne dynamique. C’est grâce à lui que l’on peut réagir par la lutte ou la fuite devant un danger imminent, comme l’arrivée surprise d’un ours blanc ou l’incendie d’une maison. L’augmentation du rythme cardiaque, la constriction des vaisseaux sanguins et la montée d'adrénaline, entre autres, permettent alors de devenir plus alerte et plus performant.

À l’inverse le second est synonyme de mal-être pour celui qui le vit et peut être très nocif. Un état de stress aigu correspond aux réactions de notre organisme quand nous faisons face à une menace ou un enjeu ponctuel (prise de parole en public, changement de poste, situation inattendue…). Quand la situation prend fin, les symptômes de stress s’arrêtent peu après.

Le stress au travail

Dans le cadre du travail, un stress omniprésent peut avoir plusieurs causes :

  • inadaptation du poste au salarié
  • la surcharge de travail
  • des objectifs insuffisamment définis
  • des relations difficiles avec la hiérarchie ou les collègues
  • un manque d’autonomie
  • tâches sans importante entraînant une dévalorisation
  • un travail rébarbatif
  • objectifs irréalisables
  • compétitions entre les membres d’un service ou d’une équipe

Le stress au travail, le premier signe avant-coureur du burn out

Par définition littérale le “burn-out” signifie brûlures intérieures. L’épuisement professionnel est une tension, un stress omniprésent depuis un certain temps commence à ronger la personne, à la consumer et résulte d’un épuisement physique et psychologique. Il toucherait entre 5 à 10% des salariés. Des signes avant-coureurs permettent de prendre conscience de l’état d’un collègue par exemple comme une consommation accrue de tabac, café et alcool, des sueurs froides, des mains moites, des troubles du sommeil. Ainsi près d’un salarié sur deux frôlent le burn-out ou la crise de nerfs durant les années qui suivent leur entrée sur le marché du travail.

Focus sur les chiffres : Pour 64% des Français la surcharge de travail arrive en première position comme facteur de stress au travail. 60 % des salariés déclarent ne pas avoir droit à l’erreur, 56 % mènent souvent plusieurs dossiers de front, 25 % sont en permanence débordés, et 30 % vivent des relations tendues avec leur supérieur, d’après le ministère du Travail. Pour 57% d’entre eux, leur stress réside dans la difficulté à parvenir à concilier leur vie familiale avec leur vie professionnelle.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre