Notre système immunitaire joue en rôle essentiel dans notre vie de tous les jours ! Nous ne nous rendons pas compte à quel point il nous empêche de tomber malade ! Malheureusement, certaines personnes sont touchées par des maladies héréditaires et ne possèdent pas un système immunitaire suffisamment performant, c’est ce que l’on appelle le déficit immunitaire primitif.

Tout savoir sur le déficit immunitaire primitif

Si notre système immunitaire peut être affaibli par des facteurs extérieurs tels que le stress ou la pollution, il peut aussi être affaibli à cause de maladies héréditaires. Le déficit immunitaire primitif regroupe 200 maladies héréditaires. Certaines de ces maladies correspondent à un manque ou un nombre trop faible d’anticorps dans le corps.

Le déficit immunitaire primitif est une maladie difficile à diagnostiquer. Il est très difficile de la diagnostiquer à la naissance. Il faut aux médecins 10 à 15 années de recul afin de déterminer qu’un patient en est atteint.

Il peut se repérer chez les enfants s’ils sont touchés par des graves maladies infectieuses à répétition ou s’il y a eu plusieurs décédés d’enfants en bas âge au sein de la famille. Il peut aussi se repérer si une personne est fréquemment malade et qu’elle répond mal aux traitements.

Cette maladie peut se déclencher à n’importe quel âge, mais elle apparaît le plus souvent après les 6 premiers mois de la vie d’un bébé. Le nourrisson va alors être fréquemment atteint d’otites,  de sinusites, ou autres. Ces poumons, sa gorge, son nez et ses oreilles sont atteints par certaines maladies très fréquemment. Ce déficit immunitaire s’explique par le manque de certaines immunoglobulines ou anticorps dans le corps.

Comment traiter cette maladie ?

Le traitement de cette maladie consiste simplement à injecter aux patients ces immunoglobulines manquantes. Ces anticorps sont récupérés via les dons de sang de 1000 personnes. Cela permet d’éviter les vaccins trop nombreux, qui pourraient avoir des effets secondaires importants sur le patient. Le coût du traitement est élevé. Des flacons de 10g coûtent 250 à 300 euros, alors que la dose injectée est de 20g à 30g en fonction des patients. Ce traitement est remboursé par l’assurance maladie. Une injection qui se fait par intraveineuse doit durer 3 semaines. Le traitement s’effectue à vie et de manière très régulière.

Cette maladie est très rare notamment dans les pays développés tels que la France. Mais, les cas sont plus fréquents dans les pays en développement ou sous-développés car beaucoup d’habitants souffrent de malnutrition et les conditions hygiénique sont moins bonnes.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?