Tous les médecins sont unanimes sur ce sujet : le lait maternel renforce le système immunitaire des bébés. Mais, qu’est-ce que le lait maternel a de plus que les laits industriels ? Pourquoi est-il essentiel au bon développement d’un bébé ?

L’IgA : un anticorps indispensable pour bosster les défenses immunitaires

Qu’est-ce que l’IgA ?
Le lait maternel contient de nombreux éléments qui vont permettre de compenser certaines faiblesses des bébés. Il possède par exemple de l’immunoglobuline en forte quantité.

L’immunoglobuline correspond à un anticorps qui se situe au niveau des muqueuses telles que l’intestin. Il permet de neutraliser les toxines, les virus et les bactéries.

La production d’immunoglobulines A (IgA) chez les nourrissons est insuffisante. Pour compenser cela, la nature a pensé à tout ! En effet, le lait maternel en contient en grande quantité. Ainsi, durant la période d’allaitement, le bébé reçoit un apport suffisant en IgA. A la fin de la période de l’allaitement, son système immunitaire sera donc suffisamment performant.

Comment fonctionne l'IgA ?
Cet anticorps va se fixer sur les agents pathogènes. De cette manière, ennemis parviennent plus difficilement à se déplacer et à atteindre sa cible. L’IgA est aussi capable de s’adapter aux récepteurs des tissus cellulaires. Ainsi, il peut combler certains trous, ce qui empêche les toxines de s’implanter.

Cette protection est passive. Le lait maternel a d’autres propriétés plus efficaces puisqu’il va stimuler la mise en place d’une production de molécules d’IgA.

Le TGF-béta : une protéine incontournable pour développer le système immunitaire

Le TGF-béta favorise la synthèse des anticorps IgA. Grâce à cette protéine, les bébés pourront se protéger eux-mêmes des virus et des bactéries à la fin de la période d’allaitement.

Chez les nouveau-nés, la production de TGF-béta est très faible, mais le lait maternel en est concentré surtout juste après la naissance. Cela va donc compenser ce déficit de production. Cette protéine résiste à la digestion et va donc jouer son rôle au sein du système immunitaire du bébé.

Des études ont montré que la concentration de TGF-b permettait de limiter l’apparition d’eczéma et d’allergies.

Le lait maternel contient d’autres éléments qui vont permettre de booster le système immunitaire des bébés comme par exemple des bifodbactéries qui produisent des acides organiques empêchant la croissance d’agents pathogènes. De plus, les bifidobactéries activent la production de TGF-béta.

La composition du lait maternel se modifie-t-elle ?

La composition de lait maternel se modifie selon la période de lactation, qui correspond à la période durant laquelle la mère va produire du lait. Ces changements permettent de s’adapter aux besoins du bébé.

La production de TGF-béta varie d’une mère à l’autre. L’alimentation des mères (riche en acide gras), le métabolisme et le poids ont un impact sur la qualité du lait maternel. Il y a aussi des facteurs génétiques et l’état de santé de la mère. Par exemple, le taux de TGF est plus faible si la mère souffre d’eczéma.

Le lait maternel est donc un élément essentiel pour permettre au bébé de construire son propre système immunitaire.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?