Le Karanja, de nom scientifique Milletia pinnata ou Pongamia pinnata, est un arbre poussant en régions tropicales et subtropicales humides d’Asie et pouvant mesurer jusqu’à 25m. Traditionnellement utilisée en médecine ayurvédique et en alimentation, l’huile de Karanja contient des molécules aux propriétés antiseptique, antibactérienne, antifongique, insecticide mais également émolliente, assouplissante, hydratante et cicatrisante. Elle est donc pertinente pour un usage médicinal comme cosmétique. Elle est notamment intéressante en soin capillaire pour nourrir le cuir chevelu, pour protéger les cheveux, et pour aiderà lutter contre la perte des cheveux. Comment fonctionne-t-elle et comment l’utiliser ?

Cet article a été mis à jour le 19/12/2023

Une composition et des propriétés intéressantes

L’huile végétale de Karanja, extraite des graines de l’arbre asiatique Karanja, est riche en acides gras d’intérêt : acide oléique (50-60%), acide linoléique (15-25%), acide palmitique (8-20%), acide stéarique (2-12%), acide lignocérique (6%), acide béhénique (3-6%), acide alpha-linolénique (2-5%), acide arachidique (3%) et acide eicosénoïque (3%). Elle contient également des flavonoïdes insaponifiables dont le pongamol (0.4-0.7%) et le karanjin (2-3%) qui se révèlent être de très bons antioxydants (plus puissants que la vitamine C). Ces molécules lui confèrent des propriétés cosmétiques intéressantes notamment en soin capillaire :

  • Hydratante : les acides gras de l’huile de Karanja permettent de limiter la perte en eau de la peau et des cheveux, favorisant ainsi leur hydratation.
  • Nourrissante : les acides gras mais tout particulièrement les acides oléique et linoléique nourrissent en profondeur la peau et les cheveux, reconstituant ainsi la barrière lipidique qui les protège.
  • Antioxydante : le pongamol et le karanjin, de très bons antioxydants, aident à lutter contre le vieillissement de la peau en contrant les radicaux libres. Ils ont aussi la capacité d’absorber les rayons UV, ce qui les rend intéressants à appliquer avant exposition au soleil pour protéger les cheveux, le cuir chevelu et la peau.

Pour une protection efficace des cheveux

Le cheveu est composé de trois parties. Le bulbe est implanté dans le follicule pileux en contact avec les vaisseaux sanguins qui l’approvisionnent en nutriments, en oxygène et en eau pour la croissance du cheveu. La racine, prolongeant le bulbe dans le cuir chevelu, est entourée par la glande sébacée qui sécrète autour du cheveu qui pousse le sébum, principale source de lipides du cheveu. Ces lipides permettent de lubrifier le cheveu, favorisant ainsi sa sortie du cuir chevelu. La partie extérieure visible du cheveu, appelée la tige, est donc entourée par le sébum assurant sa nutrition et sa protection face aux agressions extérieures. Ils sont composés de triglycérides, de cire, de phospholipides, de cholestérol, de squalène et d’acides gras libres dont l’acide sapiénique, l’acide palmitique, l’acide myristique, l’acide stéarique, l’acide oléique, l’acide laurique, l’acide linoléique, et l’acide alpha-linolénique. La plupart de ces acides gras se retrouvent également dans l’huile de Karanja. L’huile végétale de Karanja est donc une option intéressante en soin capillaire pour nourrir et renforcer la protection du cheveu, en particulier sur cheveux endommagés ou fragiles dont la défense est diminuée.

En masque capillaire hydratant

Ingrédients et recette :

Dans un flacon en verre ambré de 50 mL, ajouter :

Refermer le flacon et homogénéiser. Ce soin se conserve 1 an dans un endroit frais et à l’abri de la lumière.

Conseils d’utilisation : Appliquer une quantité suffisante d’huile de Karanja sur les cheveux en partant des pointes pour remonter jusqu'aux racines. Laisser reposer environ 30 minutes avant de rincer et de procéder à un (ou deux si nécessaire) shampooing neutre. Répéter l'opération 1 fois par mois.

Conseils de stockage : L’huile végétale de Karanja est peu sensible à l'oxydation et se conserve bien. Le flacon est à garder dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Pourquoi ces huiles ? L'huile végétale de Ricin est une véritable alliée pour épaissir les cheveux. Grâce à sa composition riche en acide ricinoléique (80 à 92 %), elle nourrit et fortifie la fibre capillaire et accélère la pousse. L’huile végétale de Coco nourrit la fibre capillaire en profondeur.

Précautions d’utilisation : L’huile de Karanja, très active, peut être allergisante et n’est pas à utiliser pure. Il est préférable de réaliser un test allergique avant de l'utiliser, en déposant deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures. Pour cette raison, il est préférable de la combiner à d’autres huiles bénéfiques pour les cheveux. Elle est déconseillée aux jeunes enfants de moins de 6 ans. Ne pas ingérer. Même si l'Huile de Karanja contient du karanjin capable d’absorber les UV, elle n'est pas considérée comme filtre solaire. L'usage d'une protection solaire adaptée est recommandé lors de toute exposition au soleil.

Pour un soin profond du cuir chevelu

La peau, dont celle du cuir chevelu, est recouverte en surface par un film hydrolipidique jouant entre autres un rôle occlusif en empêchant la déshydratation ainsi qu’un rôle de protection face à l’environnement extérieur. Les lipides le composant, sont synthétisés par les glandes sébacées et excrétés dans le sébum. Dans le cas d’une peau sèche ou abimée, la couche superficielle de la peau est moins hydratée et le film hydrolipidique en surface est affaibli par manque de sébum et donc de lipides protecteurs. La peau devient perméable et l’eau s’évapore plus facilement que dans le cas d’une peau hydratée. Il est alors nécessaire de reconstruire le film hydrolipidique à la surface de l’épiderme pour qu’il remplisse efficacement son rôle de barrière et limite au maximum la déshydratation.

Les huiles végétales dont l’huile de Karanja sont composées d’un cocktail de lipides également présents dans le film hydrolipidique. Ceux-ci viennent renforcer la barrière cutanée lors de l’application. Les huiles végétales ne viennent donc pas hydrater mais nourrir la peau dont celle du cuir chevelu grâce à leurs compositions biochimiques similaires. Elles permettent ainsi la consolidation de la barrière lipidique existante, capable de freiner la perte en eau cutanée. De plus, elles apportent d’autres éléments intéressants pour la peau, spécifiques à chaque huile, tels que des vitamines, minéraux et antioxydants.

En masque de soin du cuir chevelu

Ingrédients et recette :

Dans un flacon en verre ambré de 50 mL, ajouter :

Refermer le flacon et homogénéiser. Ce soin se conserve 1 an dans un endroit frais et à l’abri de la lumière.

Conseils d’utilisation : Appliquer une quantité suffisante d’huile de Karanja sur les cheveux en partant des pointes pour remonter jusqu'aux racines. Laisser reposer environ 30 minutes avant de rincer et de procéder à un (ou deux si nécessaire) shampooing neutre. Répéter l'opération 1 fois par mois.

Conseils de stockage : Ce mélange d’huiles est peu sensible à l'oxydation et se conserve bien. Le flacon est à garder dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Pourquoi ces huiles ? L’huile de Coco est efficace pour nourrir et hydrater le cuir chevelu. Le beurre de Karité contient des vitamines A, D et E ainsi que de l’acide stéarique, oléique et linoléique qui en fait un très bon émollient et un produit nourrissant pour le cuir chevelu.

Précautions d’utilisation : L’huile de Karanja, très active, peut être allergisante et n’est pas à utiliser pure. Il est préférable de réaliser un test allergique avant de l'utiliser, en déposant deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures. Pour cette raison, il est préférable de la combiner à d’autres huiles bénéfiques pour les cheveux. Elle est déconseillée aux jeunes enfants de moins de 6 ans. Ne pas ingérer. Même si l'Huile de Karanja contient du karanjin capable d’absorber les UV, elle n'est pas considérée comme filtre solaire. L'usage d'une protection solaire adaptée est recommandé lors de toute exposition au soleil.

Pour lutter contre la perte de cheveux

Selon la médecine ayurvédique, appuyée par des tests en Inde, l’huile de Karanja peut être utilisée pour lutter contre la perte de cheveux et l’apparition de pellicules. La perte de cheveux, quand elle n’est pas d’origine génétique, apparait généralement en réponse face à un événement extérieur. Elle peut ainsi arriver suite à un épisode de stress, à une grossesse, à de la fatigue, à une maladie ou encore à un déséquilibre alimentaire se traduisant entre autres par un déséquilibre de la composition de la peau.

L’huile de Karanja, appliquée en masque de nuit sur les cheveux, peut s’avérer utile grâce à ses propriétés nourrissantes de la peau, réduisant la sécheresse du cuir chevelu et la formation de pellicules. La peau s’enrichit alors en acide alpha linoléique qui favorise la circulation sanguine. Par cette action, la pousse et la réparation des cheveux sont stimulées. Les cheveux sont alors à induire d’huile de Karanja le soir, et à envelopper dans une serviette ou une charlotte pour une action sur toute la nuit. Le lendemain matin, rincer abondamment et réaliser un shampoing pour éliminer toute huile des cheveux.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Bibliographie

Publication : Blaak J, Dähnhardt D, Dähnhardt-Pfeiffer S, et al. A plant oil-containing pH 4 emulsion improves epidermal barrier structure and enhances ceramide levels in aged skin. Int J Cosmet Sci. 2017;39(3):284-291. doi:10.1111/ics.12374

Publication : Kumari M, Sharma A, Porte SM. AYURVEDIC METHOD OF DIAGNOSIS, PREVENTION AND CURE OF HAIR FALL (ALOPECIA). World Journal of Pharmaceutical Research. 7(03).

Publication : Madison KC. Barrier function of the skin: “la raison d’être” of the epidermis. J Invest Dermatol. 2003;121(2):231-241. doi:10.1046/j.1523-1747.2003.12359.x

Publication : Akaza N, Akamatsu H, Numata S, et al. Fatty acid compositions of triglycerides and free fatty acids in sebum depend on amount of triglycerides, and do not differ in presence or absence of acne vulgaris. The Journal of Dermatology. 2014;41(12):1069-1076. doi:10.1111/1346-8138.12699

Publication : Darade DKS, Asore VGR, Darade VKS. Pharmaceutico-Analytical study of Karanjadi Taila and its conversion into cream. Journal of Ayurveda and Integrated Medical Sciences. 2020;5(05):245-249. doi:10.21760/jaims.v5i05.1048

Publication : Nicolaides N. Skin Lipids: Their Biochemical Uniqueness: Unlike internal organs, the skin biosynthesizes and excretes unusual fat soluble substances. Science. 1974;186(4158):19-26. doi:10.1126/science.186.4158.19

Ouvrage : Hébert, E. (2020). Le grand livre des cosmétiques naturels.

Ouvrage : Kaibeck, J. (2020, août 18). Ma bible de la slow cosmétique. LEDUC.

Site Web : Simon M, Reynier M. L’EPIDERME, UNE BARRIERE SUR TOUS LES FRONTS. https://biologiedelapeau.fr. Published April 9, 2016. Accessed November 22, 2023. https://biologiedelapeau.fr/spip.php?article84