Les Graines de Courge sont utilisées depuis des millénaires dans les médecines traditionnelles pour leur activité anthelminthique (antiparasitaire). Les parasites intestinaux peuvent se retrouver dans le tube digestif chez les humains par manque d’hygiène en lien avec les selles, par contact avec certains animaux, par un mauvais lavage des fruits et légumes, ou par un manque de cuisson de certains aliments (viande, poisson, etc.). Les symptômes peuvent être très variés en fonction des parasites : diarrhées, douleurs abdominales, fièvre, perte de poids, faim exagérée... Cependant, les parasites sont de plus en plus résistants aux anthelmintiques de synthèse. C’est pourquoi la recherche s’attèle à trouver des solutions naturelles pour lutter contre les vers intestinaux. Dans ce cadre, les études sur les Graines de Courge sont prometteuses grâce à leur action antiparasitaire.

Cet article a été mis à jour le 03/07/2023

Craquez pour la Compagnie

Graines de Courge BIO...
riche en antioxydants
A partir de 5.7€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
Sésame
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 4€
picto cart
Baobab BIO (en poudre)
riche en vitamine C
A partir de 5.18€
picto cart
Moringa BIO (en poudre)
riche en vitamine K
A partir de 18.99€
picto cart
LAVANDE ASPIC
Huile essentielle BIO
A partir de 2.9€
picto cart

Des études très prometteuses

Des recherches ont été réalisées à partir d’extraits de Graines de Courge (à l’eau ou à l’éthanol) afin de démontrer leur action anthelminthique ou vermifuge(éradication des vers ou parasites intestinaux chez les animaux et les humains). D’après les scientifiques, l'extrait de Graines de Courge agit en diminuant l’éclosion des œufs, le développement larvaire et la motilité des vers adultes, et particulièrement sur certains parasites comme H. bakeri (Heligmosomoides polygyrus ou Nematospiroides dubius), H. nana (Ténia), et Toxoplasma gondii.

L’action de l’extrait de Graines de Courge serait due à leur composition en cucurbitacine, en berbérine et en palmitine. La cucurbitacine est un acide aminé soluble dans l’eau, aussi appelé amino-3-carboxypyrrolidine, et est le principal principe actif antiparasitaire. Seules les Graines de Courge possèdent cet acide aminé, contrairement au fruit et à la chair qui en sont dépourvus. La berbérine et le palmatine sont des alcaloïdes protoberbérine ayant des propriétés anti-leishmaniose (maladie parasitaire provoquée par des parasites du genre Leishmania), antipaludéennes (prévention et éradication des symptômes cliniques du paludisme), anti-schistosomiase (infestation par des vers trématodes du sang du genre Schistosoma) et inhibitrices de Toxoplasma gondii (parasite responsable de la toxoplasmose). Certaines études disent d’ailleurs qu’elles auraient un effet légèrement similaire au fenbendazole, molécule utilisée dans les traitements médicamenteux anthelminthiques.

Toutefois, la plupart des études ont été réalisées à partir d’extrait de Graines de Courge, ainsi que sur des animaux. Peu d’études ont été réalisées avec les Graines de Courge entières. Il n’est donc pas possible d’extrapoler de manière certaine ces résultats chez l’Homme. De futures recherches sur les humains sont donc nécessaires afin de valider l’action vermifuge des Graines de Courge. Cependant, ces recherches sont prometteuses car les Graines de Courge pourraient être une alternative aux traitements médicamenteux, notamment chez les femmes enceintes et allaitantes qui ne peuvent pas toujours en prendre.

Comment les utiliser ?

  • Les études sont très hétérogènes sur la quantité, mais certaines recherches montrent l’efficacité vermifuge de l’extrait de Graines de Courge à partir d’une consommation de 10 g jusqu’à 35 g par jour. Certaines études ont montré une diminution du nombre de vers adultes et d’œufs à partir du 3ème jour de cure, et une disparition complète au bout du 14ème jour. Toutefois, il est recommandé de ne pas dépasser 25 g de Graines de Courge par jour, soit 2 cuillères à soupe, afin d’éviter les troubles digestifs liés aux fibres et aux anti-nutriments (acide phytique, lectines, lignanes, saponines) qu’elles contiennent.

  • Les Graines de Courge ne sont pas toxiques pour les chiens, et sont d’ailleurs prometteuses contre les vers intestinaux. Une étude réalisée sur des chiens atteints du ténia, a démontré l’action anthelminthique des Graines de Courge à partir d’une dose minimale de 23 g par jour, broyées et mélangées à 100 mL d’eau distillée. Cette dose peut augmenter jusqu’à 30-32 g de Graines de Courge par jour pour une action maximale chez les chiens. D’autres études sont tout de même encore nécessaires.

  • Afin de bénéficier au maximum de leurs bienfaits, il est préférable de les consommer crues. Ajoutées aux plats salés (pain, cake, salade) et sucrés (muesli, yaourt, gâteaux), elles apporteront de la texture, de la couleur, mais également des protéines, des acides gras insaturés et des minéraux de qualité.

  • Les Graines de Courge sont à utiliser entières, concassées ou en poudre, au sein d’une alimentation variée et équilibrée. En cas de doute, demander un avis à un professionnel de santé.

Craquez pour la Compagnie

Graines de Courge BIO...
riche en antioxydants
A partir de 5.7€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
Sésame
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 4€
picto cart
Baobab BIO (en poudre)
riche en vitamine C
A partir de 5.18€
picto cart
Moringa BIO (en poudre)
riche en vitamine K
A partir de 18.99€
picto cart
LAVANDE ASPIC
Huile essentielle BIO
A partir de 2.9€
picto cart

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 51 votes )

Bibliographie

Publication : Aziz, A., AbouLaila, M., Aziz, M. A., Omar, M. A., & Sultan, K. (2018). In vitro and in vivo anthelmintic activity of pumpkin seeds and pomegranate peels extracts against Ascaridia galli. Beni-Suef University Journal of Basic and Applied Sciences, 7(2), 231–234. https://doi.org/10.1016/j.bjbas.2018.02.003

Publication : Grzybek, M., Kukula-Koch, W., Strachecka, A., Jaworska, A., Phiri, A., Paleolog, J., & Tomczuk, K. (2016). Evaluation of Anthelmintic Activity and Composition of Pumpkin (Cucurbita pepo L.) Seed Extracts—In Vitro and in Vivo Studies. International Journal of Molecular Sciences, 17(9), 1456. https://doi.org/10.3390/ijms17091456

Publication : Alhawiti, A. O., Toulah, F. H., & Wakid, M. H. (2019). Anthelmintic Potential of Cucurbita pepo Seeds on Hymenolepis nana. Acta Parasitologica, 64(2), 276–281. https://doi.org/10.2478/s11686-019-00033-z

Publication : Dotto, J. M., & Chacha, J. S. (2020b). The potential of pumpkin seeds as a functional food ingredient: A review. Scientific African, 10, e00575. https://doi.org/10.1016/j.sciaf.2020.e00575

Publication : Elisha, E. E., Twaij, H. A. A., Ali, N. M., Tarish, J. H., Al-omari, M. M., & Karim, S. (1987). The Anthelmintic Activity of Some Iraqi Plants of the Cucurbitaceae. International Journal of Crude Drug Research, 25(3), 153–157. https://doi.org/10.3109/13880208709060920

Publication : Okombe, V., Mbumba, T. T., & Pongombo, C. (2013). Efficacité antiparasitaire de la poudre de graines de courge (Cucurbita moschata L.) sur les helminthes gastro-intestinaux de la chèvre locale élevée à Lubumbashi en République Démocratique du Congo. International Journal of Biological and Chemical Sciences, 7(3), 953. https://doi.org/10.4314/ijbcs.v7i3.6

Publication : Marie-Magdeleine, C., Mahieu, M., & Archimède, H. (2011). Pumpkin (Cucurbita moschata Duchesne ex Poir.) Seeds as an Anthelmintic Agent? In Elsevier eBooks (pp. 933–939). https://doi.org/10.1016/b978-0-12-375688-6.10110-0

Publication : Caili, F., Huan, S., & Quanhong, L. (2006). A Review on Pharmacological Activities and Utilization Technologies of Pumpkin. Plant Foods for Human Nutrition, 61(2), 70–77. https://doi.org/10.1007/s11130-006-0016-6

Publication : Lans, C., Turner, N. J., Khan, T., & Brauer, G. (2007). Ethnoveterinary medicines used to treat endoparasites and stomach problems in pigs and pets in British Colum-bia, Canada. Veterinary Parasitology, 148(3–4), 325–340. https://doi.org/10.1016/j.vetpar.2007.06.014

Articles liés