Les femmes enceintes sont, durant toute leur grossesse, soumises à une alimentation avec des interdits stricts pour limiter les risques pour le fœtus. Les graines de Courge ne font pas partie de ces recommandations et sont au contraire bénéfiques. Elles sont en effet riches en nutriments essentiels (zinc, magnésium, potassium, protéines) pour le bon développement du fœtus et permettent d’éviter certains désagréments chez la mère (anémie ferriprive, migraines, crampes, dépression et anxiété). Cet article sera un résumé des bienfaits des Graines de Courge lors de la grossesse.

Cet article a été mis à jour le 31/07/2023

Elles limitent les carences en fer et les anémies ferriprives

Des études ont montré que la consommation de Graines de Courge avait un effet protecteur contre l’anémie ferriprive. Il n’est pas rare qu’une femme enceinte souffre d’une carence en fer, voire d’une anémie ferriprive (caractérisée par un faible taux de globules rouges dans l’organisme dû à un manque de fer). C’est pourquoi la supplémentation en fer est souvent recommandée, avant, pendant et après la grossesse (16 mg de fer par jour). Le métabolisme du fer peut également être influencé par différents facteurs comme les protéines. L’une d’elles est la ferritine qui est la protéine de stockage du fer dans l’organisme. Les Graines de Courge ont l’avantage d’être une source intéressante de fer (1,76 mg pour 20 g, soit 13 % des AJR*) et de protéines (6 g pour 20 g, soit 12 % des AJR*). Des recherches ont notamment démontré que la consommation quotidienne de Graines de Courge augmentait la quantité de fer sérique et le pourcentage de saturation de la transferrine. Tout ceci améliore le taux d’hémoglobine ainsi que de globules rouges. Les Graines de Courge peuvent alors être utilisées comme soutien naturel pour une supplémentation en fer chez la femme enceinte. Pour maximiser l’absorption du fer non héminique (origine végétale), il est conseillé de l’associer à de la vitamine C.

Il n’est pas rare qu’une femme enceinte souffre d’une carence en fer, voire d’une anémie ferriprive (caractérisée par un faible taux de globules rouges dans l’organisme dû à un manque de fer).

Elles favorisent le bon développement du fœtus

Les Graines de Courge sont une source de zinc (1,56 mg pour 20 g, soit 16 % des AJR*). Dans le monde, 80 % des femmes souffrent d’une carence en zinc. Or, celui-ci est important car il est bénéfique pour la croissance et le développement du fœtus, à la synthèse protéique, mais aussi pour la biodisponibilité des autres micronutriments comme l’iode et le fer, qui peuvent également être déficitaires chez la femme enceinte. Des études ont démontré qu’un ajout de 33 % de farine de Graines de Courge dans une préparation permettait une supplémentation en zinc et en fer intéressante, ainsi qu'une amélioration du taux de zinc à partir de 12 semaines de consommation chez les femmes enceintes.

Les Graines de Courge sont aussi riches en magnésium (118,4 mg pour 20 g, soit 32 % des AJR*). Ce minéral est essentiel pour la formation du squelette, du système nerveux, pour l’excitabilité cardiaque, la contraction musculaire et la régulation du tonus vasculaire du bébé,

Les Graines de Courge sont également une source de protéines (6 g pour 20 g, soit 12 % des AJR*). Celles-ci sont notamment impliquées dans la constitution de l’utérus, des seins, mais aussi dans le développement et l’élaboration de nouveaux tissus du fœtus.

Elles limitent le risque d’accouchement prématuré

Les Graines de Courge sont une source de zinc (1,56 mg pour 20 g, soit 16 % des AJR*) et de magnésium (118,4 mg pour 20 g, soit 32 % des AJR*). D’après les études une supplémentation en ces minéraux pendant la grossesse réduirait le risque d’accouchement prématuré et un faible poids du bébé à la naissance.

Elles aident à soulager les crampes et les migraines

Les Graines de Courge sont riches en magnésium (118,4 mg pour 20 g, soit 32 % des AJR*). Celui-ci permet par exemple de diminuer les migraines. Ce minéral joue également un rôle dans la relaxation musculaire. Cette relaxation permet de soulager les douleurs des contractions et des crampes que les femmes enceintes peuvent avoir aux jambes.

Elles aident à lutter contre l'anxiété et la dépression

Les Graines de Courge sont une bonne source de potassium (161,8 mg pour 20 g, soit 8 % des AJR*) qui permet d’aider à lutter contre l’anxiété et la dépression pendant la grossesse. Les études ont prouvé que le potassium régulait la balance des électrolytes, améliorait la pression artérielle et réduisait les symptômes de stress et d’anxiété.

Les Graines de Courge contiennent également du zinc qui est stocké dans la région du cerveau impliqué dans les émotions.

Elles aident à lutter contre les vers intestinaux

Les femmes enceintes peuvent avoir des vers intestinaux, mais pendant la grossesse, peu de médicaments sont autorisés. Or, les Graines de Courge contiennent une substance, la cucurbitacine, qui, sans aucune toxicité, permet de paralyser puis d’éliminer ces parasites via les selles. Les Graines de Courge pourraient donc être une alternative naturelle pour que les femmes puissent se débarrasser des vers intestinaux durant leur grossesse.

Qu’en est-il des phyto-œstrogènes ?

Lors d’une grossesse, les œstrogènes jouent un rôle de croissance très important. Ces hormones permettent la production de nouvelles cellules au niveau du placenta, des seins, de la peau, des cheveux, ainsi que l’augmentation de la laxité ligamentaire (permet l’élargissement du bassin). Les Graines de Courge contiennent 265 mg pour 100 g de phyto-œstrogènes (secoisolariciresinol et lariciresinol) appartenant à la famille des lignanes. Les effets de ces molécules sont encore très controversés dans le monde scientifique. Certains pensent qu’à haute dose, ils peuvent être néfastes pour la santé, mais la plupart s’accordent sur les Graines de Courge en disant qu’ils ne le sont pas. En effet, les phyto-œstrogènes présents dans les Graines de Courge auraient un effet œstrogénique et anti-œstrogénique en fonction des besoins de l’organisme.  

Vu le flou scientifique à ce sujet, il est tout de même conseillé aux femmes enceintes d’en parler avec un médecin.

Comment consommer les Graines de Courge ?

Il est conseillé de consommer entre 20 et 25 g de Graines de Courge par jour afin de limiter certains effets indésirables tels que les troubles digestifs.

De plus, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail), donne des besoins journaliers pour les micronutriments. Pour les femmes enceintes, il est recommandé de consommer, par jour, entre 9,1 et 12,6 mg de zinc, 300 mg de magnésium, 16 mg de fer et 3500 mg de potassium. Vu la teneur des Graines de Courge en ces minéraux, il semble intéressant de les intégrer dans l’alimentation d’une femme enceinte, tout en faisant attention à ne pas dépasser les doses journalières recommandées.

Il est important de bien mâcher les Graines de Courge afin que les enzymes buccales puissent commencer à les digérer, et ainsi éviter les maux de ventre et les bézoards rectaux (accumulation de substances, pas ou partiellement digérées, qui peut se former dans le tube digestif).

Les Graines de courge peuvent être consommées aussi bien au petit-déjeuner, déjeuner, dîner ou en collation. Elles peuvent venir agrémenter des plats salés, sucrés, sous différentes formes (graines entières, concassées, mixées pour obtenir une poudre similaire à de la farine...).

*AJR = Apports Journaliers Recommandés.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 10 votes )

Bibliographie

Publication : Musaidah, M., Wahyu, A., Abdullah, A. Z., Syafar, M., Hadju, V., & Syam, A. (2021). The Effect of Pumpkin Seeds Biscuits and Moringa Extract Supplementation on Hemoglobin, Ferritin, C-reactive protein, and Birth Outcome for Pregnant Women: A Systematic Review. Open Access Macedonian Journal of Medical Sciences, 9(F), 360–365. https://doi.org/10.3889/oamjms.2021.6903

Publication : Gibson, P., Powrie, R. O., & Star, J. (2001). Herbal and alternative medicine use during pregnancy: a cross-sectional survey. Obstetrics & Gynecology, 97(5), S44–S45. https://doi.org/10.1016/s0029-7844(01)01250-9

Publication : Syakur, R., Syam, A., Hadju, V., Palutturi, S., Hadi, A. J., Hafid, R., & Musaidah, M. (2022). The Effect of Pumpkin Seed Biscuits on Nutritional and Zinc Status: A Randomized Controlled Trial in Pregnant Women. Open Access Macedonian Journal of Medical Sciences, 10(E), 1161–1168. https://doi.org/10.3889/oamjms.2022.9937

Publication : Dalton, L. M., Fhloinn, D. N., Gaydadzhieva, G. T., Mazurkiewicz, O., Leeson, H., & Wright, C. (2016). Magnesium in pregnancy. Nutrition Reviews, 74(9), 549–557. https://doi.org/10.1093/nutrit/nuw018

Publication : Lestari, B., Walidah, Z., Utomo, R. Y., Murwanti, R., & Meiyanto, E. (2019). Supplementation with extract of pumpkin seeds exerts estrogenic effects upon the uterine, serum lipids, mammary glands, and bone density in ovariectomized rats. Phytotherapy Research, 33(4), 891–900. https://doi.org/10.1002/ptr.6280

Publication : Shankar, A. S. K. . K. E., . K. S. ,. B. R. M. ,. S. B. ,. G. (2022). The Effects Of Prenatal Food Supplementation Of Pumpkin Seeds On Anemia In Antenatal Mothers. www.pnrjournal.com. https://doi.org/10.47750/pnr.2022.13.S10.514

Publication : Mijena, R. (2021). Ruth Mijena. Formulation and Nutritional Assessment of Ready to Serve Supplementary Maternal Food. ResearchGate. https://doi.org/10.11648/j.ijfsb.20210602

Publication : Rudys-Shapard, R. (2001). Adolescent, pregnant, and vegetarian: A turbulent time for a teen. Journal of Pediatric Health Care, 15(1), 35–37. https://doi.org/10.1067/mph.2001.112148

Publication : Syed, Q. A., Akram, M., & Shukat, R. (2019b). Nutritional and Therapeutic Importance of the Pumpkin Seeds. Biomedical Journal of Scientific and Technical Research, 21(2). https://doi.org/10.26717/bjstr.2019.21.003586

Publication : Junod, C. (1972). Traitement radical du Taeniasis à taenia saginata par l’association d’extrait de graines de courge et de niclosamide. Medecine Et Maladies Infectieuses, 2(10), 339–344. https://doi.org/10.1016/s0399-077x(72)80109-4

Publication : Alhawiti, A. O., Toulah, F. H., & Wakid, M. H. (2019). Anthelmintic Potential of Cucurbita pepo Seeds on Hymenolepis nana. Acta Parasitologica, 64(2), 276–281. https://doi.org/10.2478/s11686-019-00033-z

Publication : Tewari, S. (2019). A review on effect of nutrient on anxiety and depression during pregnancy and its management by foods. Shiats. https://www.academia.edu/43675028/A_review_on_effect_of_nutrient_on_anxiety_and_depression_during_pregnancy_and_its_management_by_foods

Site Web : Les références nutritionnelles en vitamines et minéraux. (2022, 19 octobre). Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. https://www.anses.fr/fr/content/les-r%C3%A9f%C3%A9rences-nutritionnelles-en-vitamines-et-min%C3%A9raux